Festival Photomed
Logo de l'organisation
Situation
Création 2011
Le festival de photographie Photomed est créé en 2011 par Philippe Heullant et Philippe Sérénon.
Type Festival de photographie méditerranéenne

Site web [1] [2]

Photomed est un festival de photographie méditerranéenne, créé à Sanary-sur-Mer en 2011 et tenu annuellement en mai-juin. Le festival, qui est composé d’expositions, de projections, de workshops, de lectures de portfolios et de conférences, met à l'honneur chaque année un pays de la Méditerranée. Depuis 2014, une reprise du festival Photomed est tenu également au Liban en janvier-février de l'année suivante.

Création et objectifModifier

Photomed est créé par deux professionnels de l’image : l'éditeur Philippe Heullant et le consultant Philippe Sérénon[1],[2] avec le soutien de Renaud Muselier, président du Conseil culturel de l’Union pour la Méditerranée, et de Ferdinand Bernhard, premier magistrat de la ville.

Son objectif est de montrer « au travers du regard des photographes, une réalité apaisée, ouverte et créative de la Méditerranée ». Le festival présente des photographies qui vont du « témoignage documentaire à la pure expression plastique ». Le festival réunit des artistes et photographes de renom et permet parallèlement à des nouveaux talents d'émerger[2].

OrganisationModifier

Chaque année, un pays méditerranéen est « invité » et mis à l'honneur au cœur du festival[3]. Le succès et l'internationalisation[4] du festival ont permis de créer une édition inédite à Monaco en 2013[5] - placée sous le haut patronage du Prince Albert II pour fêter les 70 ans de l’indépendance du Liban -, mais surtout une édition régulière libanaise. Celle-ci se tient au mois de janvier à Beyrouth depuis 2014. Elle a été cofondée par Philippe Heullant et Serge Akl, directeur de l'office de tourisme du Liban [6].

Le commissariat du festival a été assuré les 3 premières années par Jean-Luc Monterosso[7] puis Simon Edwards et Philippe Sérénon. En 2016, le commissariat du festival est confié à l'écrivain, photographe et vidéaste Guillaume de Sardes pour l'édition libanaise et en 2017 pour la partie Photomed Marseille[8],[9]. Photomed rassemble près de 60 000 visiteurs par éditions. 300 photographes et 3 000 photos ont été présentées en 5 ans dans le cadre du festival. Plus de 3 millions de visiteurs ont vu les expositions installées au sein des gares de Marseille Saint-Charles, Toulon et Paris Gare-de-Lyon[10].

Éditions françaisesModifier

Les éditions françaises sont annuellement tenus à Sanary-sur-Mer avec de 2011 à 2015 comme curateur Jean-Luc Monterosso.

  • / : parmi les photographes exposés sont Martin Parr, invité d'honneur, et les photographes albanais présents dans la collection des Marubi.
  • / : parmi les photographes exposés figurent Massimo Vitali, invité d'honneur, mais aussi Nermine Hammam[11].
  • / : l'invité d'honneur est Fouad Elkoury, et le pays invité d'honneur est le Liban[12]. Le festival rend hommage au photographe Gabriele Basilico, qui venait de mourir en février de cette année[13],[14].
  • / : Mimmo Jodice est l'invité d'honneur et l'Italie est le pays invité d'honneur.
  • / : l'invité d'honneur est Toni Catany et le pays invité d'honneur est l'Espagne, et l'accent est mis sur la singularité de la photographie espagnole[15]. Une collection photographique du ministère du tourisme du Liban est également exposée. Pour la première fois, il y a aussi des vidéo-graphes de présentés.
  • / : Le 6e photomed est dédié à la photographe Leïla Alaoui, exposante du Photomed 2014, qui a été victime des attentats de Ouagadougou en [16],[17].

Édition monégasqueModifier

Du / est tenu à Monaco une reprise de l'exposition Photomed 2013 de Sanary-sur-Mer avec les mêmes photographes exposants, Fouad Elkoury étant invité d'honneur et le Liban pays invité d'honneur.

Éditions libanaisesModifier

Depuis 2013, Photomed est exporté de Sanary-Sur-Mer au Liban, où l'exposition est tenu à Beyrouth au début de l'année suivante.

  • / : la première édition libanaise est une reprise restreinte et adaptée de l'exposition 2013 de Sanary-Sur-Mer
  • / : pendant la deuxième édition libanaise, la collection 2014 de Sanary-sur-Mer est enrichie par des photos Archives photographiques de la Bibliothèque Orientale de l’Université Saint-Joseph de Beyrouth et les vidéos de la Collection de vidéos de la Maison Européenne de la Photographie à Paris.
  • / : Les invités d'honneurs sont, en plus de Toni Catany (déjà invité d'honneur de l'édition de Sanary-sur-Mer), Alvaro Sanchez-Montanes et Luis Vioque. L'ouverture de cette troisième édition est marquée par la mort, le , de la photographe Leïla Alaoui victime des attentats de Ouagadougou. Cette exposition permet également de découvrir une nouvelle génération de photographes libanaises, telles Randa Mirza, Lara Talbet, ou encore Myriam Boulos[9].

Notes et référencesModifier

  1. Corinne C., « L'œil des organisateurs de Photomed », L'œil de la photographie,‎ (lire en ligne)
  2. a et b Gilles Renault, « Photomed s’expose au soleil », Libération,‎ (lire en ligne)
  3. Dominique Poiret, « Photomed s'installe dans le Var », Libération,‎ (lire en ligne)
  4. « France Diplomatie, Actualité du réseau culturel », sur diplomatie.gouv.fr
  5. « Exposition Photomed au Musée océanographique de Monaco », sur le site officiel du Consulat honoraire du Liban à Monaco
  6. Serge Akl, « Donner une belle image du Liban à la France », agendaculturel.com,‎ (lire en ligne)
  7. 1 Gilles Renault, « Photo’med se jette à l’eau », Libération,‎ (lire en ligne)
  8. « Guillaume de Sardes, directeur artistique de Photomed », sur photomedliban.com
  9. a et b Emmanuel Haddad, « Photomed, nouveaux regards sur Beyrouth », La Croix,‎ (lire en ligne)
  10. « Gares & Connexions, partenaire de grands festivals photo », sur sncf.com
  11. Gilles Renault, « Nermine Hammam dans le grand bain », Libération,‎ (lire en ligne)
  12. « Var: les grandes figures de la photographie méditerranéenne à l'honneur », Le Point,‎ (lire en ligne)
  13. Claire Guillot, « La Méditerranée sans clichés. Chambre noire. A Toulon, le festival Photomed rend hommage au photographe italien Gabriele Basilico », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  14. (en) Olivia Snaije, « A Photographic Feast in the South of France », The New York Times,‎ (lire en ligne)
  15. « Photomed, toutes les écritures de la méditerranée », L'Humanité,‎ (lire en ligne)
  16. Isabelle Stassart, « Photomed, en mémoire de Leila Alaoui », Le Figaro,‎ (lire en ligne)
  17. « Le CNDH et Amnesty rendent hommage à Leila Alaoui », Huffington Post,‎ (lire en ligne)

Liens externesModifier

Site officiel