Philippe Jean (peintre)

peintre

Philippe Jean, né en 1755 à Saint-Ouen dans l'île de Jersey et mort en 1802 dans le Kent en Angleterre, est un artiste peintre, portraitiste et miniaturiste jersiais.

Philippe Jean
Image dans Infobox.
Autoportrait de Philippe Jean en 1770.
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata
Hempstead (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Lieu de travail

BiographieModifier

Philippe Jean naquit dans la paroisse occidentale de Saint-Ouen, formant une péninsule tournée vers l'île voisine de Guernesey. Il était le fils de Nicolas Jean et de Marie Grandin et vivait non loin du manoir de Saint-Ouen. Il fut d'abord marin dans la Royal Navy, mais plus tard, il se consacra à sa passion, la peinture. Il était surtout un portraitiste et un miniaturiste. Il peint de nombreuses huiles.

Philippe Jean s'installa à Londres et fut autorisé à peindre plusieurs membres de la famille royale britannique. Il peignit ainsi le roi George III, la reine Charlotte (grand-mère de la reine Victoria). Il présenta ses œuvres dans les salons de la Royal Academy situés à cette époque dans le vaste bâtiment néoclassique du Somerset House.

Parmi sa collection de toiles, plusieurs de ses œuvres sont présentées au Victoria and Albert Museum, au château de Windsor, à la National Gallery ainsi qu'à Jersey.

Philippe Jean fut marié deux fois. Sa première femme (marié en 1781 à Jersey) était Anne Noël (1758 à Jersey - 1787) ; ils eurent deux enfants, Roger, qui devint un miniaturiste et Anne Marthe. Après le décès de sa première épouse, il se remaria en 1788 avec Marie de Sainte-Croix (1763 à Jersey - 1820), à Saint-Sauveur et eurent quatre enfants (Marie, Harriot, Philippe et Henriette Elizabeth).

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :