Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Ouen.

Saint-Ouen
Blason de Saint-Ouen
Héraldique
Saint-Ouen (Jersey)
Administration
Pays Îles Anglo-Normandes
Type Paroisse
Bailliage Jersey
Connétable Richard Bucchanan
Démographie
Population 4 097 hab. (2011)
Densité 273 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 14′ 25″ nord, 2° 13′ 13″ ouest
Superficie 1 500 ha = 15 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Îles Anglo-Normandes

Voir sur la carte administrative des Îles Anglo-Normandes
City locator 14.svg
Saint-Ouen
L'orchidée, "Le Noir Pré", dans les marais de la baie de Saint-Ouen.

Saint-Ouen (Saint Ouën en jersiais) est l'une des douze paroisses de Jersey dans les îles de la Manche. Située au nord-ouest de l'île, saint-Ouen est la plus grande paroisse par la superficie, couvrant 8 341 vergées (15 km²).

Étant la paroisse la plus éloignée de Saint-Hélier et la majeure partie de son territoire formant une péninsule, Saint-Ouen a la réputation d'être la plus traditionnelle des paroisses de Jersey.

Sommaire

HistoireModifier

La paroisse de Saint-Ouen fut un fief de la puissante famille Carteret issue de la noblesse normande.

Renaud Ier de Carteret (1055-1106), chevalier et seigneur de Carteret, fut le premier seigneur de Saint-Ouen dans son fief du Manoir de Saint-Ouen.

CultureModifier

Un certain nombre des auteurs les plus influents de Jersey sont originaires de Saint-Ouen. George F. Le Feuvre (1891-1984), qui a écrit sous le nom de plume de « George d'la Forge », était l'un des auteurs les plus prolifiques de la littérature jersiaise du XXe siècle. Frank Le Maistre (1910-2002), le compilateur Dictionnaire Jersiais-Français (1966), a beaucoup fait pour normaliser le jersiais de Saint-Ouen en langue littéraire. Edward Le Brocq (1877-1964) a rédigé de 1946 à 1964 une colonne hebdomadaire dans le journal racontant la vie et les opinions de Ph'lip et de Merrienne, deux personnages saint-ouennais.

Les Saint-Ouennais sont traditionnellement surnommés les Gris Ventres en référence à la couleur grise de la laine non teinte des jerseys portés par les hommes de cette paroisse qui les distingue des hommes des autres paroisses dont les jerseys sont généralement bleus.

Saint-Ouen comprend un certain nombre de sites préhistoriques et de monuments mégalithiques situés notamment dans la zone protégée des Landes, notamment le dolmen des Monts Grantez, le dolmen La Hougue des Géonnais et le site préhistorique du Pinacle qui contient également l’un des rares sites gallo-romains identifiables à voir à Jersey, les fondations d’un fanum (petit temple).

Au nord-ouest, les ruines du château de Grosnez constituent un point de repère qui figure également sur la pièce de 50 pence de Jersey.

Le champ de courses de Jersey se trouve également aux Landes.

VingtainesModifier

Bien que la paroisse de Saint-Ouen ne soit pas, à la différence des autres paroisses de Jersey, subdivisée en vingtaines, mais en cueillettes (tchilliettes en jersiais), ces dernières élisent néanmoins des « vingteniers ».

Saint-Ouen forme un district électoral et élit un député.

DémographieModifier

Population
1991 1996 2001
3612 3685 3803
Statistiques depuis 1991

JumelageModifier

Natifs de Saint-OuenModifier

GalerieModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :