Philippe Devillers

journaliste et historien français

Philippe Mullender, dit Philippe Devillers, né à Villers-Cotterêts le et mort le , est un journaliste et historien français, spécialiste de l’histoire politique du Viêt-Nam contemporain et de l’Asie du Sud-Est.

BiographieModifier

Diplômé de l’École libre des sciences politiques de Paris (1939) et de l’École supérieure d’organisation professionnelle (1942), licencié en droit (1943), Philippe Devillers commence son activité professionnelle comme rédacteur au ministère de la Production industrielle entre 1942 et 1944.

Il devient en septembre 1945 le correspondant du Monde en Indochine, tout en exerçant son travail de journaliste au sein de l’État-major du général Leclerc, chef du CEFEO, à Saigon. Il participe, notamment avec Jean Lacouture, à la fondation du journal Paris-Saigon[1].

De retour en France en octobre 1946, Philippe Devillers travaille au secrétariat général du Gouvernement et poursuit sa carrière de journaliste. Il collabore notamment, outre Le Monde, à Paris Normandie, L'Express et Témoignage chrétien[2].

PublicationsModifier

  • Histoire du Viêt-Nam de 1940 à 1952, Seuil, 1952
  • La fin d’une guerre, Indochine 1954, avec Jean Lacouture, Seuil, 1960
  • Ce que Mao a vraiment dit, Stock, 1968
  • Guerre ou paix : une interprétation de la politique extérieure soviétique depuis 1944, Balland, 1979
  • Français et annamites : partenaires ou ennemis ?, 1856-1902, Denoël, 1998.
  • Vingt ans, et plus, avec le Vietnam : souvenirs et écrits, 1945-1969, les Indes savantes, 2010

FilmographieModifier

DistinctionModifier

  • Ordre de l’Amitié du Viêt-Nam

Notes et référencesModifier

  1. Mémoires d'Indochine, 20 février 2016
  2. Notice sur le site des Indes savantes [1]

Liens externesModifier