Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chatel.
Philippe Chatel
Nom de naissance Philippe de Chateleux de Villeneuve-Bergemont de Duras
Naissance (71 ans)
Paris (France)
Activité principale Chanteur
Genre musical Chanson française
Instruments Guitare
Années actives 1977-

Philippe Chatel (de son nom de naissance Philippe de Chateleux de Villeneuve-Bergemont de Duras[1]), né le à Paris, est un auteur-compositeur-interprète français.

BiographieModifier

Philippe Chatel est le fils de François Chatel (1926-1982), de son vrai nom François-Roger de Chateleux, réalisateur de télévision auquel on doit notamment les tout premiers numéros de l'émission Apostrophes. Il est le petit-fils du marquis Roger de Chateleux (1878-1956), écrivain et journaliste belge, ami d'Henry de Monfreid, auteur dans les années 1950 d'une série de reportages sur le vaste monde, publiés sous le pseudonyme Stany (éd. La Table Ronde), et pour certains diffusés sur Radio Luxembourg.

Il fait partie de la première vague de la nouvelle chanson française. Proche notamment de Georges Brassens, il compose, écrit et interprète ses propres chansons. Son premier grand succès populaire, J't'aime bien Lili, paraît en 1977. Suivent des titres comme Ma lycéenne, Tout quitter mais tout emporter, et surtout Mister Hyde.

1979 est l'année de sa consécration avec le succès mondial de sa comédie musicale Émilie Jolie. Pour ce conte initiatique, il réunit autour de lui tous les artistes qu'il admire. En 1997, une seconde version est réalisée, réunissant à nouveau de grandes vedettes de la chanson française de la décennie. En 2011, il réalise avec Francis Nielsen l'adaptation animée tirée de ce spectacle. En 2018, une troisième version est montée, cette fois avec des interprètes moins célèbres que ceux des deux premières versions.

Philippe Chatel publie également en 1975 la biographie Brassens (éd. Le Cherche midi), en 1988 le roman Il reviendra (éd. Michel Lafon) — pour lequel il sera l'invité de Bernard Pivot dans son émission Apostrophes — et en 2004 Le Roman d'Émilie Jolie (éd. Albin Michel).

En 2006, victime d'un grave accident de quad près d'Aix-en-Provence, il séjourne en soins intensifs. Remis de ses blessures, il lui reste toutefois quelques séquelles dont une légère paralysie faciale à la mâchoire[2],[3]. L'année suivante, il retourne vivre à Paris.

Albums en studioModifier

  • 1976 : Analyse (33 T RCA)
  • 1978 : Salut au temps qui passe (33 T RCA)
  • 1978 : Sentiments (33 T RCA)
  • 1981 : Maquillages (33 T RCA)
  • 1982 : Yin Yang (33 T CBS)
  • 1984 : Peau d'âme (33 T CBS)
  • 1990 : Anyway (CD Flarenash)
  • 2016 : Renaissance

Contes musicauxModifier

  • 1979 : Émilie Jolie (double 33 T RCA)
  • 1983 : Les aventures de Tom-Tom-Tommy (double 33 T CBS)
  • 1997 : Émilie Jolie (nouvelle version - CD Universal)

Autres albumsModifier

  • 1978 : Best of (compilation 33 tours RCA)
  • 1980 : Mes premières chansons (compilation 33 T EMI)
  • 1981 : Enregistrement public (double 33 T RCA)
  • 1997 : Ses plus belles chansons (compilation CD BMG, inclus 1 inédit)
  • 2004 : Passé composé (compilation CD Universal, inclus 1 inédit)


Discographie 45 T (des chansons ne figurant pas sur les albums)

  • 1971 Maria / Un jour on ne sait pas (CBS)
  • 1971 Doux mois d'août / instru (CBS) - orchestrations William Sheller
  • 1971 Laisse ta main dans ma main / Le Square, le temps perdu (Pathé)
  • 1972 Le Pain, le vin, l'étoile / L'Orphelin et l'Oiseau (Pathé)
  • 1973 Je serai là / Chapeau noir et cheveux blancs (Pathé)
  • 1974 Quand on s'en va un jour (au revoir ou adieu) / Le paradis (Sonopresse)
  • 1976 La Lampe / Après la vie (RCA)
  • 1980 Maman papa / Le Loup, la Biche et le Chevalier (RCA)
  • 198? Minuit passé au fond d'un pub anglais / Same (instru) (?)
  • 1986 Rendez-moi ma mobylette / Isis et Osiris (Polydor)
  • 1987 Tout le monde cherche un père / Y'a un bébé sous ton tee-shirt (Carrère)
  • 1988 Chanson d'Émilie Jolie et du Grand Oiseau (en duo avec Sophie Duez) / instru (Carrère)

DécorationsModifier

Notes et référencesModifier