Philippe Boesmans

compositeur belge

Philippe Boesmans, né le à Tongres et mort le à Bruxelles, est un compositeur belge.

Philippe Boesmans

Naissance
Tongres (province de Limbourg)
Décès (à 85 ans)
Bruxelles
Activité principale compositeur
Style musique contemporaine
Activités annexes pianiste, musicien
Années d'activité 1959-2022
Collaborations Musiques Nouvelles
Formation conservatoire royal de Liège
Récompenses prix Italia 1971

Œuvres principales

Reigen (1993)
Wintermärchen (1999)
Au monde (2014)
Pinocchio (2017)

Scènes principales

BiographieModifier

Philippe Boesmans étudie le piano au conservatoire royal de Liège. Compositeur autodidacte, il entre en contact à la fin des années 1950 avec le « groupe de Liège » (Henri Pousseur, André Souris, Célestin Deliège). À partir de 1962, il travaille au sein du Centre de recherches musicales de Wallonie et il est producteur à la Radio-télévision belge.

Il est également pianiste au sein de l'ensemble Musiques Nouvelles.

Il obtient en 1971 le prix Italia pour son œuvre Upon La-Mi créée par Claude Lombard au palais des Beaux-Arts de Bruxelles avec la Société philharmonique.

À partir de 1975, il est compositeur en résidence à La Monnaie de Bruxelles, qui lui a commandé des opéras dont Reigen d'après La Ronde d'Arthur Schnitzler[1].

Les œuvres de Philippe Boesmans ont été jouées dans de nombreuses maisons d’opéra européennes, dont le Liceu de Barcelone[2], Darmstadt, Varsovie, Bruxelles, Metz et Avignon.

Après la première de l'opéra Au monde le , le directeur de la Monnaie, Peter de Caluwe a dévoilé une « pastille » au nom du compositeur dans la salle de la Monnaie, en dessous de la loge royale, aux côtés des grands noms de l’opéra tels Mozart et Verdi.

Philippe Boesmans meurt le à l'âge de 85 ans à Bruxelles où il résidait[3],[4],[5].

ŒuvreModifier

Musique instrumentaleModifier

  • 1968 : Explosives pour harpe solo et dix instrumentistes
  • 1972 : Fanfare II pour orgue
  • 1974 : Sur Mi pour deux pianos et percussion
  • 1974 : Multiples pour orchestre
  • 1978 : Multiples pour ensemble instrumental
  • 1976 : Doublures pour ensemble instrumental
  • 1976 : Élément-Extensions pour piano et ensemble instrumental
  • 1978 : Concerto pour piano et orchestre
  • 1979 : Concerto pour violon et orchestre
  • 1980 : Conversions pour orchestre
  • 1985 : Extases pour piano, tuba et petit ensemble
  • 1988 : Quatuor à cordes no 1
  • 1989 : Surfing pour alto solo et ensemble instrumental
  • 1991 : Day-dreams pour marimba et instruments de synthèse
  • 1993 : Dreamtime pour harpe, tuba basse solo et ensemble instrumental
  • 1994 : Summer Dreams pour quatuor à cordes (no 2)
  • 1995-1996 : Ornamented Zone pour clarinette, alto, violoncelle et piano
  • 2002 : Fanfare III pour aulochrome (nouvel instrument à vent) et orchestre
  • 1994-2004 : Tunes pour piano
  • 2006 : Sextuor à clavier pour quintette à cordes et piano
  • 2010 : Capriccio pour deux pianos et orchestre
  • 2010 : Chambres d'à-côté pour ensemble instrumental
  • 2018 : Fin de nuit pour piano et orchestre
Musiques de film

Musique vocaleModifier

  • 1970 : Upon La-Mi pour voix, cor en fa et ensemble instrumental
  • 1971 : Evil Flowers pour voix et petit ensemble (inédit)
  • 1976 : Intervalles III pour soprano et orchestre
  • 1986 : Dowland' Songs pour voix et petit ensemble (inédit)
  • 1987-1989 : Trakl-lieder pour soprano et orchestre, sur des textes du poète autrichien Georg Trakl
  • 1993 : Love and Dance Tunes pour baryton et piano d’après des sonnets de William Shakespeare
  • 1996  : Season's Dream pour voix et piano, pour le concours international Reine Élisabeth de Belgique
  • 2001-2002 : L'Eau douce du pardon pour voix et orchestre de chambre, en français d’après des poèmes de Rainer Maria Rilke
  • 2003 : Le Bâillement d'Éole pour chœur d'enfants a cappella

Opéras / Théâtre musicalModifier

  • 1979 : Attitudes, spectacle musical en vingt-deux tableaux, pour vocaliste, deux pianos, synthétiseur et percussion (inédit) ;
  • 1983 : La Passion de Gilles, opéra en trois actes, livret de Pierre Mertens, créé le à La Monnaie de Bruxelles ;
  • 1989 : Le Couronnement de Poppée de Monteverdi [réalisation orchestrale] créé à La Monnaie de Bruxelles. Revu en Poppea e Nerone, créé au Teatro Real de Madrid en 2012 ;
  • 1993 : Reigen, opéra en 10 scènes, livret de Luc Bondy d’après La Ronde (Der Reigen) d’Arthur Schnitzler, créé en à La Monnaie de Bruxelles ;
  • 1999 : Wintermärchen, opéra en quatre actes, livret de Luc Bondy et Marie-Louise Bischofberger d'après Le Conte d'hiver (The Winter's Tale) de William Shakespeare ;
  • 2001 : L'Annonce faite à Marie, musique de scène pour la pièce de Paul Claudel, en collaboration avec Fabrizio Cassol, pour cinq voix et cor (inédit) ;
  • 2005 : Julie, opéra en un acte, livret de Luc Bondy et Marie-Louise Bischofberger d’après Mademoiselle Julie (Fröken Julie) d’August Strindberg, créé le à La Monnaie de Bruxelles. Parution en DVD chez Bel Air Classiques en 2007 ;
  • 2009 : Yvonne, princesse de Bourgogne, « comédie tragique en quatre actes et en musique », livret de Luc Bondy et Marie-Louise Bischofberger, d’après la pièce homonyme de Witold Gombrowicz[6], créée le à l'Opéra Garnier sous la direction de Sylvain Cambreling en langue française ;
  • 2014 : Au monde, opéra en vingt scènes, livret de Philippe Boesmans et Joël Pommerat d’après son spectacle éponyme (2004), créé le La Monnaie de Bruxelles dans une mise en scène de Joël Pommerat et sous la direction de Patrick Davin[7] ;
  • 2017 : Pinocchio, opéra en vingt-trois scènes, ouverture, prologue et épilogue, livret de Philippe Boesmans et Joël Pommerat d’après son spectacle éponyme (2008), créé le au Grand Théâtre de Provence d’Aix-en-Provence, dans le cadre du Festival international d’art lyrique dans une mise en scène de Joël Pommerat et sous la direction d’Emilio Pommarico[8] ;
  • 2022 : On purge bébé, opéra-comique de Philippe Boesmans et Richard Brunel d'après la pièce homonyme de Georges Feydeau, créé en décembre 2022 à La Monnaie de Bruxelles (posth.) puis reprise à l'Opéra de Lyon en juin 2023.

DiscographieModifier

Prix de l’académie Charles-Cros, prix international Koussevitsky, prix Caecilia

RéférencesModifier

  1. Reigen sur le site de l'Opéra de Paris.
  2. « Wintermärchen - Teatro de Liceu - Barcelona Teil 2 », sur www.medianotes.com (consulté le )
  3. « Philippe Boesmans (1936-2022) », sur La Monnaie (consulté le )
  4. Léopold Tobisch, « Le compositeur Philippe Boesmans est mort », sur Radio France, (consulté le )
  5. « Le compositeur belge Philippe Boesmans est décédé », sur RTBF (consulté le )
  6. Yvonne, princesse de Bourgogne sur evene.fr.
  7. Au monde sur opera-online.com (consulté le 3 avril 2014).
  8. « Pinocchio de Boesmans et Pommerat, création mondiale en ouverture d'Aix-en-Provence », sur olyrix.com, (consulté le ). Première œuvre donnée lors de la réouverture de La Monnaie après rénovation, le , en présence du roi et de la reine de Belgique. La veille de cette première, le documentaire avec des entretiens avec le compositeur, des collègues et membres de sa famille, était présenté en avant-première aux Cinémas des Galeries de Bruxelles, en présence du compositeur et de ses collaborateurs.

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • Célestin Deliège, Bernard Foccroulle, Claude Ledoux, Philippe Boesmans, Bruxelles, Opéra national de Belgique, 1983.
  • Robert Wangermée (dir.), Philippe Boesmans, Mardaga, Liège, 2005.
    • Valérie Dufour, « Catalogue de l’œuvre de Philippe Boesmans », in R. Wangermée (dir.), Philippe Boesmans, op. cit., p. 203-260.
  • Cécile Auzolle, Vers l’étrangeté ou l’Opéra selon Philippe Boesmans, Actes Sud, Arles, 2014, 352 p.
  • Valérie Dufour, « “Comme une rose sauvage…” : Parcours de Philippe Boesmans », IRCAM-Centre Pompidou, 2014.
  • Cécile Auzolle (dir.), Philippe Boesmans, un parcours dans la modernité, Château-Gonthier, Aedam Musicae, 2017.
  • Chronologie et catalogue 1927-2020, p. 65-77 ; contributions de Pierre Bartholomée, Guillaume Bourgeois, Philippe Dewolf, Béatrice Ramaut-Chevassus, Thomas Lacôte, Yves Balmer, Sylvain Cambreling, Benoît Mernier, Matthew Jocelyn, Jérôme Rossi, Martin Guerpin, Julie Obert, Bernard Foccroulle, Frederic delmotte, Edward Campbell, Patrick Davin, David Lively, Fabrizzio Cassol, Armelle Babin, Giuseppe Montemagno.

Liens externesModifier