Opéra de Strasbourg

salle d'opéra située en France

L'Opéra de Strasbourg est une salle d'opéra située 19, place Broglie, dans le centre historique de Strasbourg. Il est connu pour accueillir, conjointement avec des salles de Mulhouse et Colmar, des représentations de l'Opéra national du Rhin.

Opéra de Strasbourg
Description de cette image, également commentée ci-après
Façade de l'opéra de Strasbourg en 2016.
Surnom Theåter åm Rossmärik (als)
Type Salle d’opéra
Lieu Strasbourg
Coordonnées 48° 35′ 09″ nord, 7° 45′ 08″ est
Architecte Villot
Capacité 1100
Protection Logo monument historique Classé MH (1921, façade sur place)

Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Opéra de Strasbourg
Géolocalisation sur la carte : Grand Est
(Voir situation sur carte : Grand Est)
Opéra de Strasbourg
Géolocalisation sur la carte : Bas-Rhin
(Voir situation sur carte : Bas-Rhin)
Opéra de Strasbourg
Géolocalisation sur la carte : Strasbourg
(Voir situation sur carte : Strasbourg)
Opéra de Strasbourg

Résidence

Opéra national du Rhin

L'Opéra national du Rhin (OnR) lorsqu'il s'y produit, associe l'orchestre philharmonique de Strasbourg, l'orchestre symphonique de Mulhouse, le Ballet de l'Opéra national du Rhin ainsi que la Maîtrise de l'Opéra national du Rhin - Petits chanteurs de Strasbourg, institutions habituelles de cette maison. L'Opéra national du Rhin est membre de la ROF (Réunion des opéras de France), de RESEO (Réseau Européen pour la Sensibilisation à l'Opéra et à la Danse) et d'Opera Europa.

ArchitectureModifier

Le bâtiment est édifié entre 1804 et 1821 par l'architecte Villot. Il est partiellement détruit en 1870 à la suite de bombardements allemands. Lors de sa restauration en 1888, la façade arrière est enrichie d'un avant-corps circulaire[1].

L'opéra est construit dans un style néo-classique avec une façade ornée d'un péristyle colossal à colonnes ioniques et surmonté de six muses (et non neuf comme le veut la tradition), sculptées par Landolin Ohmacht[2].

La façade a été classée monument historique en 1921[3].

Voir aussiModifier

Liens internesModifier

BibliographieModifier

  • Jacques Rexer, Un opéra à Strasbourg, Unité pédagogique d'architecture, Strasbourg, 1983, 54 p.
  • Véronique Umbrecht, L'opéra de Strasbourg : aspects architectural et sociologique, Université Strasbourg 2, 1992, 126 p. (mémoire de DEA d'Histoire de l'Art)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

  1. Lucie Meachel & Théodore Rieger, Strasbourg insolite et secret, p. 56.
  2. « Les Muses de l’Opéra » [PDF], sur operanationaldurhin.eu (consulté le )
  3. Notice no PA00085193, base Mérimée, ministère français de la Culture.