Philip Freneau

écrivain américain

Philip Morin Freneau, né le à New York et mort le à Matawan dans le New Jersey, est un poète, nationaliste et polémiste américain, parfois appelé « le poète de la révolution américaine ».

Philip Freneau
Image dans Infobox.
Fonction
Rédacteur en chef
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Nationalité
Formation
Activités
signature de Philip Freneau
Signature

BiographieModifier

Aîné des cinq enfants du marchand de vin huguenot Pierre Freneau et de sa femme Écossaise, il grandit à Matawan, New Jersey. Il étudie au College of New Jersey (qui devient l'Université de Princeton en 1896) où il devient l'ami proche de James Madison, futur Président des États-Unis, relation qui l'incitera plus tard à fonder son journal, le National Gazette (en)[1].

 
Numéro du lundi 14 novembre 1791 du National Gazette

ŒuvresModifier

  • A Poem, on the Rising Glory of America. Joseph Crukshank, Philadelphie, 1772.
  • The American Village, a Poem. S. Insley & A. Carr, New York, 1772.
  • The British Prison-Ship: A Poem. Francis Bailey, Philadelphie, 1781.
  • The Poems of Philip Freneau Francis Bailey, Philadelphie, 1786.
  • A Journey from Philadelphia to New-York. Francis Bailey, Philadelphie, 1787.
  • The Miscellaneous Works of Mr. Philip Freneau. Francis Bailey, Philadelphie, 1788.
  • Poems Written between the Years 1768 & 1794., Monmouth, 1795.

Articles connexesModifier

RéférencesModifier

  1. Ralph Ketcham, James Madison: A Biography, Charlottesville and London, The University Press of Virginia, , 108 p.

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :