Ouvrir le menu principal

BiographieModifier

Il grandit à Long Island. Sa carrière en compétition débuta à la fin des années 1940 en Midget Series et en Stock Cars (victoire à Riverside Park dans le Massachusetts en 1949 notamment), puis s'étala de 1950 à 1955 en SportsCars, ou il termina troisième du SCCA National Sports Car Championship en 1952 (sur Cunningham C4-RK, C4-R, Ferrari...; 5e en 1954).

Il participa à six reprises consécutives aux 24 Heures du Mans de 1950 à 1955, terminant troisième en 1953 sur Cunningham C5-R-Chrysler 5.5L. V8 (avec John Fitch, tous deux vainqueurs de la catégorie 8L.), ainsi que 11e avec son patron Briggs S. Cunningham en 1950, sur Cadillac Spider "Le Monstre". Après sa troisième place mancelle, il finit aussi 6e des 12 Heures de Reims 1954, toujours avec Fitch.

Il dessina également des châssis pour son employeur.

Il était l'un des pilotes favoris de Dan Gurney, qui posséda un circuit nommé Riverside en Californie du Sud du fait de la victoire de Walters en Stock Car déjà citée[1].

Victoires notablesModifier

 
Une Cunningham C4-R.

Autres victoires absolues[3] en SCCA National Sports Car Championship (compétition créé en 1951):

DistinctionModifier

  • New England Auto Racers Hall of Fame, en 2002 (alias Ted Tappett, pilote participant sous ce pseudonyme au championnat Stock Car de la côte Est).

Notes et référencesModifier

  1. Ted Tappett sur AutoSport (7 septembre 2002).
  2. (des voitures de Briggs S. Cunningham ayant remporté les éditions 1953, 1954 et 1955 de l'épreuve, l'un des virages du Sebring International Raceway porta désormais le nom de ce constructeur)
  3. (acquises sur des classes B modifiées, soit 4 à 5 L.)

Liens externesModifier