Phil Murphy (homme politique)

gouverneur du New Jersey depuis 2018

Phil Murphy
Illustration.
Phil Murphy en 2015.
Fonctions
56e gouverneur du New Jersey
En fonction depuis le
(4 ans et 3 jours)
Élection 7 novembre 2017
Réélection 2 novembre 2021
Lieutenant-gouverneur Sheila Oliver (en)
Prédécesseur Chris Christie
Ambassadeur des États-Unis en Allemagne

(3 ans, 11 mois et 23 jours)
Président Barack Obama
Prédécesseur William R. Timken, Jr.
John Koenig (intérim)
Successeur John B. Emerson
Biographie
Nom de naissance Philip Dunton Murphy
Date de naissance (64 ans)
Lieu de naissance Needham (Massachusetts, États-Unis)
Nationalité Américaine
Parti politique Parti démocrate
Conjoint Tammy Snyder (m. 1993)
Diplômé de Université Harvard
Wharton School
Résidence Drumthwacket (Princeton)

Phil Murphy (homme politique)
Gouverneurs du New Jersey

Philip Dunton Murphy, dit Phil Murphy, né le à Needham (Massachusetts), est un financier et homme politique américain. Membre du Parti démocrate, il est gouverneur du New Jersey depuis le . Il est auparavant ambassadeur des États-Unis en Allemagne du au sous la présidence de Barack Obama.

BiographieModifier

Jeunesse et étudesModifier

Issu d'une famille modeste d'origine irlando-américaine, Phil Murphy naît et grandit au Massachusetts. Il finit ses études supérieures à Newton en 1975. Il est ensuite diplômé d'un Bachelor of Arts en économie à l'université Harvard en 1979, où il est élu président de la société Hasty Pudding Theatricals, puis d'un Master of Business Administration de la Wharton School de l'université de Pennsylvanie en 1983.

Carrière privéeModifier

Phil Murphy s'installe à Middletown Township, au New Jersey, dans les années 1990. Il fait carrière dans la finance, passant 23 ans chez Goldman Sachs, jusqu'en 2006, ce qui le rend rapidement millionaire[1]. Il donne environ un quart de ses revenus à des organisations charitables, selon ses déclarations d'impôt qu'il rend publiques en 2016, avant de concourir l'année suivante au poste de gouverneur du New Jersey[2]. Avec sa femme, il fonde l'organisation 2nd Floor, qui vient en aide aux jeunes en situation précaire du New Jersey.

Entre 2004 et 2005, Phil Murphy co-préside une commission sur l'éducation du Center for American Progress. En mai 2005, le gouverneur Richard Codey le nomme président de la New Jersey Benefits Task Force, qui doit écrire un rapport sur les problématiques liées aux retraites des employés de l'État avant de la fin de l'année. De 2006 à 2009, il travaille pour le Comité national démocrate (DNC), où il est chargé des finances. Il est aussi amateur de football, possédant des parts dans le club féminin du Sky Blue FC et siégeant au conseil des U.S. Soccer Foundation et U.S. Soccer Federation World Cup Bid Committee for 2018 and 2022.

Ambassadeur en AllemagneModifier

 
Phil Murphy en visite à l'université Louis-et-Maximilien de Munich en 2012.

Le , la nomination de Phil Murphy à la fonction d'ambassadeur des États-Unis en Allemagne, proposée par le président Barack Obama, est confirmée par le Sénat. Il présente ses lettres de créance le suivant au président allemand Horst Köhler[3],[4].

En tant qu'ambassadeur, il doit notamment faire face aux révélations de télégrammes de la diplomatie américaine par WikiLeaks à partir de 2010, pour lesquelles il fait le choix de publiquement s'excuser des fuites de documents[5],[6].

Gouverneur du New JerseyModifier

Après son retour d'Allemagne, Phil Murphy lance, au côté de sa femme, le groupe de réflexion New Start New Jersey, d'orientation progressiste, dont le but est « la croissance de la classe moyenne du New Jersey et [...] l'amélioration de l'économie et de la qualité de vie de l'État »[7].

 
Phil Murphy en campagne pour la nomination démocrate pour le gouvernorat du New Jersey, en 2016.

En mai 2016, il est le premier candidat à annoncer sa candidature à la primaire du Parti démocrate en vue de l'élection gouvernorale de 2017 au New Jersey. Il remporte aisément la nomination le avec 48,4 % des voix sur un total de six candidats.

Il propose notamment la création d'une banque d'investissement d'État, la légalisation du cannabis à usage récréatif et un salaire minimum à 15 dollars de l'heure. Il est élu gouverneur le face à la lieutenant-gouverneure sortante Kim Guadagno (en), candidate du Parti républicain, avec 56 % des voix. Il mène une campagne avec un net avantage financier sur sa principale adversaire et ramène ainsi l'État au Parti démocrate, qui l'avait perdu en 2009 avec l'élection de Chris Christie[8]. Le , il prête serment à Trenton et succède à Chris Christie, qui n'est pas éligible à un troisième mandat.

 
Phil Murphy avec le président Donald Trump dans le Bureau ovale, en 2020.

Candidat à un second mandat en 2021, Phil Murphy est réélu de justesse le avec 51,2 % des voix face à Jack Ciattarelli, candidat du Parti républicain et ancien élu à l'Assemblée générale du New Jersey[9]. Les sondages prédisent une avance confortable au sortant sur son adversaire et l'écart, plus faible qu'attendu, surprend les commentateurs[10], tandis que les républicains renforcent leur influence dans les deux chambres de la législature du New Jersey[11]. Phil Murphy devient alors le premier démocrate réélu en 44 ans[12].

Notes et référencesModifier

  1. (en) « Berlin Gives Green Light to Obama's Ambassador Pick », Der Spiegel, 2 juillet 2009.
  2. (en) « Gubernatorial Candidate Phil Murphy Releases Tax Returns », njspotlightnews.org, 23 mai 2016.
  3. (en) « Ambassador to Germany : Who is Philip Murphy? », sur AllGov (consulté le ).
  4. (en) « H.E. Amb. Philip D. Murphy », culturaldiplomacy.org.
  5. (en) « US ambassador in Berlin: 'I'm not going anywhere' », Deutsche Welle, 4 décembre 2010.
  6. (de) « Die Verräter werden zu Gejagten », Welt am Sonntag, 5 décembre 2010.
  7. (en) « Murphy(s) to launch middle class advocacy org », Observer, 17 octobre 2014.
  8. Stéphanie Le Bars (Washington correspondance), « Les démocrates rassurés après leur victoire en Virginie et dans le New Jersey », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne, consulté le ).
  9. « États-Unis. Le démocrate Phil Murphy réélu dans le New Jersey », sur Ouest-France, .
  10. (en) « NJ Gov. Murphy pulls out win after unexpectedly close race with Republican Ciattarelli », New York Post, 3 novembre 2021.
  11. (en) « N.J. Democrats still hold Legislature after stunning election twists. How the key races break down. », nj.com, 5 novembre 2021.
  12. (en) Allison Steele, « New Jersey hasn’t reelected a Democratic governor in 44 years. Gov. Phil Murphy says he’ll break the curse », sur The Philadelphia Inquirer, .

Voir aussiModifier

Article connexeModifier

Liens externesModifier