Peter Madsen (meurtrier)

meurtrier

Peter Langkjær Madsen, né le , est un inventeur et entrepreneur danois, cofondateur en 2008 de Copenhagen Suborbitals. Il a été condamné en 2018 pour l'assassinat de la journaliste suédoise Kim Wall à bord de son sous-marin personnel en .

Peter Madsen
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (50 ans)
Sæby (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Peter Langkjær MadsenVoir et modifier les données sur Wikidata
Pseudonyme
Raket-MadsenVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Propriétaire de
Victimes
1 victimeVoir et modifier les données sur Wikidata
Condamné pour
Site web

Il fut également suspecté du meurtre d’une touriste japonaise dont le tronc avait été retrouvé en octobre 1986 dans le port de Copenhague.

BiographieModifier

Peter Madsen a grandi à Høng, une petite ville sur la côte ouest de Seeland[1].

L'UC1 Freya (en) son premier submersible de 7,50 mètres de long a été construit en 2001-2002.

L'UC2 Kraka (en) long de 12 mètres mis à l'eau en 2005 se trouve aujourd'hui au musée danois de la technique à Elseneur.

 
UC3 Nautilus.

L'UC3 Nautilus de 18 mètres a été lancé le à Copenhague. Au moment de son lancement, il était le plus grand sous-marin privé dans le monde.

Affaire Kim WallModifier

Le , la journaliste Kim Wall embarque dans le sous-marin privé UC3 Nautilus avec son inventeur. Elle souhaite réaliser le portrait de ce « savant fou », célèbre dans son pays. Le , le sous-marin Nautilus a coulé dans la baie de Køge. La police danoise enquête encore au [2],[3].

En , il reconnaît avoir découpé le corps de la journaliste suédoise[4].

Le , les procureurs chargés de l'affaire affirment que Madsen aurait violé la journaliste avant de la tuer[5],[6].

C'est un chien au flair exceptionnel qui a retrouvé une partie du corps immergé de la victime[7].

Il est condamné à la prison à vie le par le jury du tribunal de Copenhague, peine confirmée en appel le [8],[9]

Le , il tente de s'évader de la prison danoise de Herstedvester à Albertslund[10].

RéférencesModifier

  1. Martin Selsoe Sorensen et Sewell Chan, « Rocket and Submarine Inventor Under Scrutiny in Disappearance of Swedish Journalist », The New York Times, 22 août 2017
  2. « Sous-marin Nautilus : l'inventeur Peter Madsen a découpé le corps de Kim Wall », Sciences et avenir,‎ (lire en ligne, consulté le )
  3. « Mystère du sous-marin danois : un homme raconte avoir vu Peter Madsen et Kim Wall sur le Nautilus le soir du drame », LCI,‎ (lire en ligne, consulté le )
  4. « Au Danemark, Peter Madsen reconnaît avoir découpé le corps de la journaliste Kim Wall », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le )
  5. « Danemark : la journaliste Kim Wall a été violée dans le sous-marin "Nautilus" avant d'être tuée, selon les procureurs », sur Franceinfo (consulté le )
  6. « Meurtre de Kim Wall à bord d'un sous-marin : elle aurait été violée et torturée avant d'être assassinée », sur LCI (consulté le )
  7. https://www.parismatch.com/Actu/International/Meurtre-a-bord-du-Nautilus-le-flair-exceptionnel-du-chien-Ben-1569065
  8. « Sous-marin danois : Peter Madsen condamné à la prison à vie pour le meurtre de Kim Wall », FIGARO,‎ (lire en ligne, consulté le )
  9. « Perpétuité confirmée pour Peter Madsen, le meurtrier de la journaliste Kim Wall », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  10. Agence France-Presse, « Danemark: le tueur du sous-marin arrêté après une évasion », sur Mediapart (consulté le )

BibliographieModifier

  • (da) Thomas Djursing, Raket-Madsen : Danmarks gør-det-selv astronaut, Forlaget Kølvand, , 166 p. (ISBN 9788799764006)

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :