Pedro Pierluisi

homme politique portoricain

Pedro Pierluisi
Illustration.
Fonctions
Gouverneur du Commonwealth de Porto Rico
En fonction depuis le
(4 mois et 10 jours)
Élection 3 novembre 2020
Prédécesseur Wanda Vázquez

(5 jours)
(de facto)
Prédécesseur Ricardo Rosselló
Successeur Wanda Vázquez
Secrétaire d'État de Porto Rico

(2 jours)
Gouverneur Ricardo Rosselló
Gouvernement Administration Ricardo Rosselló
Prédécesseur Luis Rivera Marín
Successeur Elmer Román
Commissaire résident de Porto Rico

(8 ans)
Élection 4 novembre 2008
Réélection 6 novembre 2012
Prédécesseur Luis Fortuño
Successeur Jenniffer González
Biographie
Nom de naissance Pedro Rafael Pierluisi Urrutia
Date de naissance (62 ans)
Lieu de naissance San Juan (Porto Rico)
Nationalité Américaine
Parti politique Nouveau Parti progressiste
Parti démocrate
Conjoint María Elena Carrión
Diplômé de Université George Washington
Profession Avocat
Religion Catholicisme

Pedro Pierluisi
Gouverneurs de Porto Rico

Pedro Rafael Pierluisi Urrutia, né le à San Juan, est un avocat, lobbyiste et homme politique portoricain[1]. Membre du Nouveau Parti progressiste, il est gouverneur de Porto Rico du au , après la démission de Ricardo Rosselló, mais sa désignation est déclarée inconstitutionnelle par la Cour suprême de Porto Rico.

Lors des élections générales de 2020, il est élu gouverneur avec une légère avance sur son principal adversaire Carlos Delgado Altieri. Il entre en fonction le .

BiographieModifier

Avocat et homme politiqueModifier

Pedro Pierluisi est avocat à Washington de 1984 à 1990, puis à Porto Rico de 1990 à 1993.

Dans les années 1990, Pierluisi entre en politique et devient membre du Nouveau Parti progressiste. En 1993, il est nommé au poste de secrétaire à la justice par le gouverneur Pedro Rosselló et unanimement confirmé par l'Assemblée législative.

Commissaire-résidentModifier

Le , Pierluisi annonce sa candidature au poste de commissaire-résident, délégué de Porto Rico au Congrès des États-Unis, aux élections de novembre 2008. Il participe alors à la campagne de Luis Fortuño, candidat du NPP au poste de gouverneur.

Le , il est élu avec plus de 53 % des voix. Il prête serment le devant la présidente de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi. Lors des élections générales de 2012, il est réélu pour un deuxième mandat de quatre ans.

Gouverneur de Porto RicoModifier

Lors des élections de novembre 2016, Pierluisi, qui achève son mandat de commissaire résident, soutient la candidature de Ricardo Rosselló au poste de gouverneur.

Le , le Centre de journalisme d'investigation révèle 900 pages de conversation entre Rosselló et de hauts responsables locaux sur la messagerie Telegram, dans lesquels ils tiennent des propos sexistes et homophobes envers des dirigeants de l'opposition, des journalistes et des personnalités publiques[2]. Cette affaire, surnommée Telegramgate, déclenche de très importantes manifestations réclamant sa démission[2]. Le chanteur Ricky Martin, homosexuel et visé personnellement par les moqueries, devient le porte-parole du mouvement[2], aux côtés des rappeurs Bad Bunny (qui interrompt sa tournée en Europe pour participer au mouvement) et René Perez (Residente dans le duo Calle 13)[2].

Devant l'ampleur de la contestation, Rosselló annonce le qu'il ne briguera pas un nouveau mandat en 2020[2]. Le lendemain, des mandats de perquisitions sont émis contre lui et 11 autres membres de la conversation Telegram pour que les enquêteurs puissent avoir accès à leurs téléphones portables[3]. Le , une manifestation réunit au moins 500 000 personnes, sur une population totale de l'île de 3,2 millions d'habitants, et bloque la principale artère de la capitale San Juan[2]. Certains membres du gouvernement, impliqués dans l'affaire, renoncent à leurs fonctions comme le secrétaire d'État, Luis Rivera Marín. Le gouverneur, dans la tourmente, annonce sa démission le et nomme Pierluisi, secrétaire d'État par intérim le [4]. La nomination de ce dernier est confirmée par un vote de la Chambre des représentants de Porto Rico mais non par le Sénat[5].

Le suivant, Pierluisi, en tant que secrétaire d'État, succède à Rosselló au poste de gouverneur et à la tête du Nouveau Parti progressiste[6]. Cependant, son mandat est de courte durée puisque, sur une plainte du Sénat, qui aurait dû approuver sa nomination comme secrétaire d'État, la Cour suprême de Porto Rico juge que sa désignation à cette fonction est anticonstitutionnelle. En conséquence, Pierluisi est déchu du poste de gouverneur le . Wanda Vázquez, secrétaire à la justice et suivante dans l'ordre de succession, le remplace[7].

En septembre 2019, Pedro Pierluisi se déclare candidat à l'élection gouvernorale de 2020[8].

À l'issue de l'élection primaire du , il l'emporte sur Wanda Vázquez et est donc désigné candidat du NPP à l'élection du suivant[9]. Lors du scrutin, il l'emporte sur Carlos Delgado Altieri du Parti populaire démocrate avec 32,93 % des suffrages contre 31,56 %[10].

Le 2 janvier 2021, Pierluisi a prêté serment. il y a eu une cérémonie privée au cours de laquelle il a prêté serment du juge en chef de la Cour suprême, Maite Oronoz Rodríguez. Cela a été suivi d'une cérémonie publique controversée sur le côté nord du Capitole de Porto Rico, où Pierluisi a repris le serment d'office publiquement devant 400 invités pendant la pandémie COVID-19 et a prononcé son discours inagural.

En février 2021, Pedro Pierluisi, a déclaré que le Congrès était «moralement obligé» de répondre au référendum de l’année dernière[réf. nécessaire].

Vie privéeModifier

Pierluisi est marié à María Elena Carrión, une gestionnaire d’investissements. Il a également eu, d'un précédent mariage trois fils, Anthony, Michael et Rafael, et une fille, Jacqueline. Michael Pierluisi a été secrétaire à la consommation de Porto Rico jusqu'en [réf. nécessaire].

RéférencesModifier