Paulette Lenert

avocate et femme politique luxembourgeoise

Paulette Lenert
Illustration.
Paulette Lenert en 2019.
Fonctions
Vice-Premier ministre du Luxembourg
En fonction depuis le
(10 mois et 24 jours)
Premier ministre Xavier Bettel
Prédécesseur Dan Kersch
Ministre de la Santé
(déléguée à la Sécurité sociale)
En fonction depuis le
(2 ans, 9 mois et 25 jours)
Premier ministre Xavier Bettel
Gouvernement Bettel-Schneider/Kersch-Braz/Bausch
Prédécesseur Fernand Etgen
Ministre de la Protection des consommateurs
En fonction depuis le
(3 ans, 11 mois et 24 jours)
Premier ministre Xavier Bettel
Gouvernement Bettel-Schneider/Kersch-Braz/Bausch
Prédécesseur Fernand Etgen
Ministre de la Coopération et de l’Action humanitaire

(1 an, 1 mois et 30 jours)
Premier ministre Xavier Bettel
Gouvernement Bettel-Schneider-Braz/Bausch
Prédécesseur Romain Schneider
Successeur Franz Fayot
Biographie
Date de naissance (54 ans)
Lieu de naissance Luxembourg-Ville (Luxembourg)
Nationalité Luxembourgeoise
Parti politique LSAP
Diplômée de Université Aix-Marseille III (1991)
Université de Londres (1992)
Profession Avocate
Résidence Mondorf-les-Bains[1] (Luxembourg)

Paulette Lenert, née le à Luxembourg-Ville (Luxembourg), est une avocate et femme politique luxembourgeoise, membre du Parti ouvrier socialiste luxembourgeois (LSAP).

BiographieModifier

Études et formationsModifier

Après des études secondaires classiques à l’Athénée de Luxembourg, Paulette Lenert est diplômée en droit privé et droit des affaires à l’université Aix-Marseille III en 1991. Après sa maîtrise, elle poursuit ses études au Royaume-Uni et obtient un master en droit européen à l’université de Londres en 1992. Paulette Lenert axe sa formation continue autant sur le droit européen que sur le développement de ses compétences en gestion publique et en systémique.

Carrière professionnelleModifier

Paulette Lenert commence sa carrière professionnelle en tant qu’avocat au barreau de Luxembourg en 1992. Elle intègre le ministère de la Justice en 1994 au titre d’attachée de justice. En 1997, elle est nommée premier juge au Tribunal administratif et y exerce la fonction de vice-président jusqu’en 2010. De 2010 à 2013, elle est premier conseiller de gouvernement auprès du ministre délégué à l’Économie solidaire.

Paulette Lenert siège au conseil d’administration de Proactif a.s.b.l. de 2011 à 2013. Elle est membre du conseil d’administration de Initiativ Rëm Schaffen a.s.b.l. et quitte cette fonction lorsqu’elle fait son entrée au gouvernement.

Paulette Lenert assume ensuite la direction de la cellule de facilitation en matière d’urbanisme et d’environnement rattachée au ministère d’État et nouvellement créée en 2013. À la suite du remaniement des départements ministériels en 2013, elle intègre le ministère de la Fonction publique et de la Réforme administrative comme premier conseiller de gouvernement et y assure la coordination générale à partir de 2014[2],[3]. En , elle est nommée en outre chargée de direction de l’Institut national d’administration publique[4]. Paulette Lenert quitte ces fonctions lorsqu’elle fait son entrée au gouvernement.

Carrière politiqueModifier

À la suite des élections législatives du , Paulette Lenert fait son entrée au gouvernement comme ministre de la Coopération et de l’Action humanitaire et ministre de la Protection des consommateurs en date du dans le gouvernement de coalition entre le Parti démocratique (DP), le Parti ouvrier socialiste luxembourgeois (LSAP) et Les Verts (Gréng)[5].

À la suite de la démission du Vice-Premier ministre Dan Kersch, elle devient Vice-Première ministre le [6].

Notes et référencesModifier

  1. Sylvain Amiotte, « Paulette Lenert bientôt au gouvernement ? », L'essentiel,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  2. (de) « Ein Service Provider namens „Staat“ », sur www.forum.lu (consulté le ).
  3. « Paulette Lenert citée, Tess Burton préférée », Paperjam,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  4. Alexandra Parachini, « Administration publique : l’INAP, discret mais incontournable », L'essentiel,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  5. « Arrêté grand-ducal du 5 décembre 2018 portant attribution des compétences ministérielles aux membres du Gouvernement. - Legilux », sur legilux.public.lu, (consulté le ).
  6. (lb) « Comité directeur vun der LSAP: Kersch a Schneider gi Posten un Engel an Haagen weider », sur www.rtl.lu (consulté le )