Ouvrir le menu principal

Paul Peyron

chanoine
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Peyron.

Paul Peyron
Image illustrative de l’article Paul Peyron
Portrait du chanoine Paul Peyron (auteur inconnu).
Biographie
Nom de naissance Paul Malo Théophile Peyron
Naissance
Quimperlé[1]
Ordination sacerdotale
Décès (à 78 ans)[1]
Quimper[1]
Autres fonctions
Fonction laïque
Secrétaire particulier de Mgr Sergent
Peintre et écrivain

Le chanoine Paul Malo Théophile Peyron ( à Quimperlé - à Quimper) fut chancelier-archiviste de l'évêché de Quimper et profita de ses fonctions pour faire et publier de nombreuses études sur les monuments religieux du Finistère ; il est aussi très probablement l'auteur des taolennou découverts à Combrit en 2005.

BiographieModifier

Après avoir fait ses études secondaires chez les Eudistes à Redon, Paul Peyron entre au séminaire et est ordonné prêtre à Rome en 1865. Il est aussitôt nommé secrétaire particulier de Mgr Sergent, alors évêque de Quimper et continuera à exercer des fonctions analogues auprès de ses successeurs avec le titre de chancelier-archiviste. Il va en profiter pour publier, montrant une remarquable érudition, de nombreuses études sur l'histoire religieuse du Finistère (en particulier la période révolutionnaire), ses abbayes et autres lieux de culte, ainsi que de nombreuses monographies de paroisses.

Il étudia aussi avec fascination l'œuvre accomplie par les deux plus célèbres prédicateurs bretons, Michel Le Nobletz et Julien Maunoir et contribua à faire avancer le processus de leur béatification.

Œuvre picturaleModifier

Le chanoine Paul Peyron a peint vers 1890-1900 toute une série de tableaux de mission (taolennou en breton) qui se trouvent pour certains à l'évêché de Quimper et qui, pour d'autres, qui se trouvaient au presbytère de Combrit, n'ont été retrouvés qu'en 2004 et dont on lui a aussi attribué la paternité[2].

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Œuvre historiqueModifier

La liste ci-dessous est très incomplète, en raison de l'abondance de son œuvre :

NotesModifier

  1. a b et c Martine François, « PEYRON Paul Malo Théophile, chanoine », sur Comité des travaux historiques et des sociétés savantes, (consulté le 19 septembre 2014).
  2. Hervé Queinnec, "Onze taolennou retrouvés à Combrit", Revue ArMen n°149, novembre-décembre 2005, p. 64-65.

SourcesModifier