Paul Imbs

Paul Imbs

Biographie
Naissance
Sélestat, dans l'Empire Allemand
Décès (à 78 ans)
Nancy, en France
Nationalité Française
Thématique
Études Linguistique, littérature, Histoire
Formation Université de Strasbourg
Titres Agrégé, docteur, maître de conférences
Profession Historien, médiéviste
Employeur Université de StrasbourgVoir et modifier les données sur Wikidata
Intérêts Légende arthurienne, matière de Bretagne
Distinctions Docteur honoris causa de l'université de Gand (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Membre de Académie des inscriptions et belles-lettresVoir et modifier les données sur Wikidata
Auteurs associés
Détracteurs
(Critiques)
Jean Frappier

Paul Imbs (né le à Sélestat et mort le à Nancy) est un linguiste médiéviste, philologue et lexicographe français spécialisé dans la littérature de la Matière de Bretagne[1],[2],[3].

BiographieModifier

Né en 1908 à Sélestat, fils d'un boulanger, Paul Imbs fréquente l'école allemande, et n'apprend le français qu'après 1918, poursuivant alors ses études au lycée Fustel-de-Coulanges à Strasbourg[4], puis à l'université de la même ville. Reçu à l'agrégation de grammaire en 1933 il enseigne successivement à Lille pendant un an puis au lycée Kléber de Strasbourg de 1933 à 1938[1],[5]. En 1948, il devient maître de conférences à Strasbourg. Il soutient en 1954 une thèse sur « Les propositions temporelles en ancien français », et devient professeur de philologie romane à l'Université de Strasbourg[4].

Paul Imbs est, à la fin des années 1950, le concepteur du projet de Trésor de la langue française, qui est ouvert à Nancy en 1960, et pour lequel il a perçu dès l'époque l'intérêt de l'informatique, ainsi que d'une approche historique qui aille du français médiéval au XXe siècle, qui le mène par la suite à soutenir la création du Dictionnaire du moyen français[4]. À Strasbourg, il convainc également Charles Muller d'entreprendre une thèse[6].

RéférencesModifier

  1. a et b Roques Gilles, « Paul Imbs (1908-1987) », Cahiers de civilisation médiévale, no 120,‎ , pp.393-396 (lire en ligne)
  2. Romilly Jacqueline, « Allocution à l'occasion du décès de M. Paul Imbs, académicien libre », Comptes rendus des séances de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, no 2,‎ , pp. 336-339 (lire en ligne)
  3. « Paul Imbs (1908-1987) », sur data.bnf.fr, BnF, (consulté le )
  4. a b et c Robert Martin, « Hommage à Paul Imbs (1908-1987), membre de l’académie, fondateur, en 1960, du centre de recherche pour un trésor de la langue française (Note d'information) », Comptes rendus des séances de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, vol. 154, no 1,‎ , p. 42-47 (lire en ligne, consulté le ).
  5. André Chervel, « Les agrégés de l’enseignement secondaire. Répertoire 1809-1950 », CNRS, Ressource numérique en Histoire de l'éducation,‎ (lire en ligne)
  6. Jacqueline Picoche, « Hommage à Charles Muller (1909-2015) », La Banque des mots: revue semestrielle de terminologie française, vol. 90,‎ 2015 éditeur=conseil international de la langue française, cilf, p. 109--116

Liens externesModifier