Paul Garbagni

réalisateur et scénariste français
Paul Garbagni
Nom de naissance Paul Antoine Garbagny
Naissance
Paris 10e (France)
Nationalité Drapeau de la France Français
Décès (à 57 ans)
Paris 12e (France)
Profession Réalisateur
Scénariste

Paul Antoine Garbagny dit Paul Garbagni[1], né le à Paris 10e[2] et mort le à Paris 12e[3], est un réalisateur et scénariste français.

BiographieModifier

Petit-fils de l'organiste et compositeur Édouard Batiste[4], fils de la cantatrice et pianiste Berthe Batiste, cousin de Léo Delibes[5],[6], Paul Garbagni prend d'abord des cours de piano au Conservatoire dans la classe d'Émile Decombes[7], puis des cours de comédie dans la classe de Maurice de Féraudy où il obtient un second prix en avant d'être engagé au théâtre de l'Odéon[8] en même temps que Charles Prince qui avait obtenu le premier prix.

Après avoir été directeur du théâtre des Mathurins, du théâtre des Deux-Masques et du Théâtre des Capucines, Paul Garbagni est engagé par la société cinématographique Pathé en tant que scénariste et réalisateur. Il réalise une majorité de courts-métrages pour des séries culte, telles que les feuilletons Nick Winter et Lucien.

En 1912, à peine nommé directeur des studios Pathé, il se déplace en Suède pour prendre la réalisation du film Au printemps de la vie dans les studios de la Svenska Biografteatern situés à Lidingö près de Stockholm[9].

Il réalisa la série très populaire du célèbre détective Nick Winter qui fut un grand succès avant la Première Guerre mondiale et connut encore quelques réussites après la Grande Guerre, notamment en reprenant la série dénommée Lucien dont les premiers feuilletons furent réalisés par Lucien Rozenberg, puis par Édouard-Émile Violet.

Paul Garbagni meurt à l'âge de 57 ans des suites d'une double pneumonie[10]. Il était directeur du théâtre des Folies-Dramatiques depuis [11].

FilmographieModifier

 
Georges Vinter, l'interprète de Nick Winter.

Comme réalisateurModifier

Comme scénaristeModifier

DistinctionsModifier

Notes et référencesModifier

  1. Le réalisateur a repris l'orthographe italienne du nom de sa famille paternelle originaire du Piémont.
  2. Acte de naissance no 3099 (vue 10/12). Archives en ligne de la Ville de Paris, état-civil du 10e arrondissement, registre des naissances de 1872.
  3. Acte de décès no 5561 (vue 22/31). Archives en ligne de la Ville de Paris, état-civil du 12e arrondissement, registre des décès de 1929.
  4. Antoine-Edouard Batiste (1820-1876) avait été titulaire de l'orgue de Saint-Martin-des-Champs et de l'église Saint-Eustache de Paris
  5. Par leur mère, née Batiste.
  6. Les Coulisses. Comédie. La Lanterne, 26 juillet 1896, p. 3, lire en ligne sur Gallica.
  7. Bien qu'ayant obtenu une troisième médaille en 1887, Paul Garbagni ne persistera pas dans cette voie.
  8. Courrier des Théâtres. Le Constitutionnel, 4 août 1896, p. 3, lire en ligne sur Gallica.
  9. (en) Le style Garbagni en Suède
  10. Théâtres : Paul Garbagny est mort. Comoedia, 18 décembre 1929, p. 2, lire en ligne sur Gallica.
  11. Le Gaulois au théâtre. Le Gaulois, 23 février 1924, p. 5, lire en ligne sur Gallica.
  12. « Conspiration du comte de Fargas », sur kinematoscope.org (consulté le )
  13. Courrier des théâtres. Dans les établissements. Le Petit Journal, 11 février 1912, p. 4, lire en ligne sur Gallica.
  14. Théâtres et concerts. L'Opéra, l'Odéon et Georges Carpentier au Cirque d'Hiver. Le Matin, 17 octobre 1913, p. 6, lire en ligne sur Gallica.
  15. Music-halls et cinématographes. A l'Omnia-Pathé. Le Temps, 14 février 1914, p. 5, lire en ligne sur Gallica.
  16. Courrier des théâtres. Pathé-Palace. Le Petit Journal, 22 août 1919, p. 3, lire en ligne sur Gallica.
  17. Rapax. Comoedia, 21 juillet 1922, p. 3, lire en ligne sur Gallica.
  18. d'après un scénario d'Alexis Caille Le cinéma. Informations sur gallicxa.bnf.fr. Journal des débats, 8 mai 1923, p. 5, lire en ligne sur Gallica.
  19. d'après la nouvelle d'Edgar Allan Poe
  20. d'après Anne de Geierstein de Walter Scott, publié en 1829
  21. d'après Shakespeare
  22. d'après Shakespeare
  23. d'après Charles Foley
  24. d'après le roman d'Alexandre Dumas
  25. d'après le roman de Jules Mary
  26. d'après l’œuvre d'H. Heywood
  27. Ministère de l'Instruction publique et des Beaux-Arts. Officiers d'Académie. Journal officiel, 1er janvier 1901, p.8, lire en ligne sur Gallica.

Liens externesModifier