Ouvrir le menu principal

BiographieModifier

FamilleModifier

Patrice Caine est né le 7 janvier 1970 à Paris dans le 15e arrondissement[1], du mariage d'Yves Caine, président de société et d'Anne Marie Brion[2].

Son père Yves, né le 26 juin 1934 à Bizerte en Tunisie, diplômé de l’École nationale des Ponts et Chaussées travaille durant toute sa vie professionnelle dans les travaux publics, notamment à la direction du Groupe Bouygues. De 1997 à 2010, il est administrateur, directeur général de la Sofinfra, filiale de la Société française d'exportation de systèmes avancés (Sofresa)[2].

Son frère Stéphane, né le 28 avril 1967 à Paris, est ancien élève de la promotion 1986 de l’École polytechnique et diplômé de l’École des mines de Paris[1]. Durant le gouvernement Lionel Jospin, il était conseiller technique auprès du ministre de la Défense, Alain Richard. Il fut ensuite directeur des marchés industriels de Veolia environnement[3]. Depuis 2012, il est PDG de Proxiserve, ancienne filiale de Veolia environnement et appartenant depuis 2012 à Latour Capital[4],[2].

FormationModifier

À l'issue de ses études secondaires au lycée Saint-Jean-de-Passy, il est lauréat en 1987 du concours général en mathématiques et du concours général en sciences physiques[2],[a]. Après des classes préparatoires à Sainte-Geneviève de Versailles[2], Patrice Caine est ancien élève de la promotion 1989 de l’École polytechnique[5] et diplômé en 1992 de l’École des mines de Paris[2],[1],[6]. Il est ingénieur en chef du corps des Mines[7].

Carrière professionnelleModifier

DébutsModifier

Patrice Caine commence sa carrière en 1992 dans le groupe pharmaceutique Fournier avant de devenir conseiller en fusions et acquisitions et stratégie d’entreprise à Charterhouse Bank Limited à Londres[8].

Fonction publiqueModifier

De 1995 à 1998, il est chargé de mission auprès du préfet de la région Franche-Comté et parallèlement chef de la division Développement Industriel et Énergie à la Direction régionale de l'Industrie, de la Recherche et de l'Environnement (DRIRE). De 1998 à 2000, il rejoint le conseil général des Mines, chargé des ressources humaines du corps des Mines. Parallèlement, il est responsable de la formation des ingénieurs-élèves des corps techniques de l’État à l’École des Mines de Paris[9].

Durant le gouvernement Lionel Jospin, il est de juillet 2000 à février 2002 conseiller technique chargé de l'énergie au cabinet du secrétaire d’État Christian Pierret et du ministre de l’Économie, des Finances et de l’Industrie Laurent Fabius[6],[10].

Patrice Caine a notamment supervisé le dossier de la création d'Areva, « semblant faire l'unanimité autour de lui »[11], et apportant son soutien à Anne Lauvergeon, alors présidente-directrice générale (PDG) du groupe Cogema, dans son projet de création d’Areva[12].

ThalesModifier

En 2002, Patrice Caine rejoint le groupe Thales, d'abord à la direction de la stratégie puis à la direction de différentes unités. Il est nommé directeur général, Opérations et Performance, le 4 février 2013[9].

En décembre 2012, Patrice Caine est pressenti pour prendre la direction du Groupe Thales[13], mais c'est Jean-Bernard Lévy qui est nommé PDG.

Le 23 décembre 2014, Patrice Caine est « élu président-directeur général de Thales par le conseil d’administration, en remplacement de Philippe Logak, président-directeur général par intérim depuis le 27 novembre 2014. A ce titre, il devait préparer la dissociation des fonctions entre directeur général, fonction qu’il aurait exercé et président du conseil d’administration, fonction qui aurait été exercée par Henri Proglio. Ces nominations devaient être confirmées par la prochaine assemblée générale, qui était également invitée à se prononcer sur les ajustements à apporter aux statuts de l'entreprise »[14].

À la suite du retrait d'Henri Proglio, Patrice Caine est finalement confirmé à son poste de président-directeur général par le conseil d'administration le 13 mai 2015[15].

Cette nomination rassure les syndicats et l'Association du personnel actionnaire de Thales (APAT) qui avaient réclamé que le nouveau patron soit issu du groupe, afin d'assurer la continuité et de garantir sa stabilité[16]. En effet, le 10 novembre 2014, les salariés de Thales s'étaient mobilisés en masse pour que les deux actionnaires du groupe (État et Dassault Aviation) choisissent un nouveau PDG venant de l'interne : plus de 10 000 salariés avaient répondu à un sondage de l'Association du personnel actionnaire de Thales (APAT)[17].

En Patrice Caine annonce vouloir développer au sein des services proposés par Thales une intelligence artificielle à la fois ultra-fiable et capable d'expliquer ses décisions. Il refuse néanmoins de développer des systèmes d'armes létaux autonomes (SALA)[18].

Autres fonctionsModifier

Patrice Caine a été maître de conférences à l’École nationale d'administration (ENA)[6].

En 2014, il est nommé au sein du Comité de campagne de développement 2014 – 2018 Devenons acteurs de l'innovation de la fondation Mines Paristech[19].

PublicationsModifier

Patrice Caine est l'auteur de deux ouvrages[20],[21] :

  • L'interministérialité au niveau local : développement économique local, dans le cadre du groupe qu'il animait en 2000 lors du séminaire d'administration comparée
  • Le rôle de l'actionnariat dans la gestion des grands groupes, en collaboration avec Jean-François Ducher, 1995

DistinctionsModifier

Patrice Caine est chevalier de l’ordre national du Mérite depuis le 14 mai 2014[22]. Sa médaille lui a été remise par Jean-Bernard Lévy le 19 novembre 2014[23].

Il est titulaire de la médaille de bronze de la Défense nationale[9].

Il est nommé chevalier de la Légion d'honneur le [24].

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Le Who's Who indique qu'il est lauréat en 1989 du concours général en mathématiques et du concours général en sciences physiques, mais il semble que cette date soit erronée et que la date correcte soit 1987.

RéférencesModifier

  1. a b et c « Élèves de l’École des Mines de Paris ayant suivi le cycle de formation pour devenir ingénieur au corps des mines (1872 - 1996) », sur le site des annales des Mines (consulté le 23 décembre 2014).
  2. a b c d e et f Who's Who in France, édition 2013, p. 438.
  3. « Stéphane Caine, directeur des marchés industriels de VEOLIA Environnement, réagit à vos avis sur le principe des « bourses d’échange » pour améliorer la qualité de l’air », sur le site expression-publique.com (consulté le 23 décembre 2014).
  4. Marc Endeweld, « Henri Proglio à la tête de Thales : les eaux troubles d'une nomination », sur le site du magazine Marianne, (consulté le 23 décembre 2014).
  5. De la promotion X1989, cf. le site de l'association des anciens élèves de l'École polytechnique (l'AX) ; la consultation de sa fiche sur ce site de l'AX mentionne aussi le grade de Patrice Caine : « ingénieur en chef des mines ».
  6. a b et c « Biographie de Patrice Caine », sur le site acteurspublics.com (consulté le 23 décembre 2014).
  7. Arrêtés du 1er mars 2001 portant inscription à des tableaux d'avancement (corps des mines.
  8. Alain Ruello, « Élèves de l’École des Mines de Paris ayant suivi le cycle de formation pour devenir ingénieur au corps des mines (1872 - 1996) », sur le site du quotidien Les Échos, (consulté le 23 décembre 2014).
  9. a b et c « Patrice Caine », sur le site du Groupe Thales, (consulté le 23 décembre 2014).
  10. « Un tandem Proglio-Caine pour diriger le groupe Thales », sur le site du quotidien Le Figaro, (consulté le 23 décembre 2014).
  11. Alain Ruello, « Patrice Caine a fait son entrée au « comex » à la suite de la nomination du nouveau PDG », sur le site du quotidien Les Échos, (consulté le 23 décembre 2014).
  12. Anne Lauvergeon, La femme qui résiste, avril 2012, [lire en ligne].
  13. Cyril Altmeyer, « Le conseil de Thales reporté d'une semaine », sur le site daily-bourse.fr, (consulté le 23 décembre 2014).
  14. « Déclaration du conseil d’administration de Thales », sur le site du groupe Thales, (consulté le 23 décembre 2014).
  15. « Thales : Patrice Caine sera seul aux commandes », sur lesechos.fr, (consulté le 17 juillet 2015)
  16. Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte ; aucun texte n’a été fourni pour les références nommées DEP
  17. Michel Cabirol, « Les salariés de Thales se mobilisent en masse pour avoir un PDG "maison" », sur le site du quotidien La Tribune, (consulté le 23 décembre 2014).
  18. Comment Thales veut domestiquer l'intelligence artificielle, Challenges, 25 janvier 2019
  19. Liste des membres du Comité de campagne de développement 2014 – 2018 Devenons acteurs de l'innovation de la fondation Mines Paristech.
  20. Publications sur le site de l'École des Mines de Paris
  21. Publications sur le site de la Bibliothèque nationale de France.
  22. Décret du 14 mai 2014 portant élévation aux dignités de Grand'croix et de Grand officier.
  23. « Thales: L’Ordre National du Mérite pour Patrice Caine », sur le site du député Michel Destot, (consulté le 19 janvier 2015).
  24. Décret du 14 avril 2017 portant promotion et nomination

Liens externesModifier