Pas de Bellecombe-Jacob

col français
(Redirigé depuis Pas de Bellecombe)

Pas de Bellecombe-Jacob
Image illustrative de l’article Pas de Bellecombe-Jacob
Le parking du Pas de Bellecombe-Jacob
Altitude 2 319 m[1]
Massif Massif du Piton de la Fournaise
Coordonnées 21° 13′ 20″ sud, 55° 41′ 20″ est[1]
PaysDrapeau de la France France
ValléePlaine des Sables
(sud-est)
Enclos Fouqué
(nord-ouest)
AccèsRoute forestière du Volcan Sentier de randonnée
Géolocalisation sur la carte : La Réunion
(Voir situation sur carte : La Réunion)
Pas de Bellecombe-Jacob

Le pas de Bellecombe-Jacob est un col de montagne et point de vue panoramique surplombant le nord-ouest de l'Enclos Fouqué, la dernière caldeira formée par le Piton de la Fournaise, volcan actif de La Réunion. Percé dans le rempart de Bellecombe, il tire son nom de Guillaume Léonard de Bellecombe, gouverneur de cette île de l'océan Indien au XVIIIe siècle, et de Jacob, un esclave qui l'a découvert.

ToponymieModifier

Le terme « pas » vient du latin passus : « passage ou seuil ».

Bellecombe est un nom donné par les explorateurs du volcan, Joseph Hubert et Honoré de Crémont entre autres, en l'honneur du gouverneur Guillaume Léonard de Bellecombe qui avait dirigé en 1768 la découverte de ce passage dans l'Enclos Fouqué, sans toutefois l'emprunter personnellement[2],[3]. C'est un esclave noir, Jacob, qui révéla cet accès au volcan contre six pièces de toile[4], un acte de trahison pour les esclaves en fuite pour qui l'enclos était un refuge[3]. La mairie de Sainte-Rose a décidé en 2019 de compléter le nom du pas de Bellecombe, en ajoutant « Jacob » ; l'appellation a été officialisée le [5].

SituationModifier

 
Le parking du pas de Bellecombe-Jacob perdu sur le plateau qui l'accueille.

Situé à une altitude de 2 319 mètres, il domine notamment le petit cratère appelé Formica Leo, un cratère qui culmine quant à lui à 2 202 mètres et qui a été formé par une éruption volcanique de 1753. On peut l'atteindre en une vingtaine de minutes de marche depuis le point de vue par un sentier de randonnée aménagé avec des marches.

FréquentationModifier

Très touristique, le pas de Bellecombe-Jacob est l'aboutissement de la route forestière du volcan, site naturel le plus visité de l'île, devant le Maïdo, qui attire chaque année plusieurs centaines de milliers de contemplateurs ou de randonneurs[6]. On y accède depuis la plaine des Cafres.

Un parking a été aménagé au bout de la route. On trouve également près du pas de Bellecombe-Jacob, le gîte du Volcan, un gîte qui accueille les randonneurs qui entreprennent généralement au petit matin l'ascension du cône principal du massif, l'Enclos situé en contrebas s'ennuageant rapidement.

 
Panorama sur le piton de la Fournaise à partir du pas de Bellecombe-Jacob. Le Formica Leo est également visible sur la gauche.

RéférencesModifier

  1. a et b « Carte IGN classique » sur Géoportail.
  2. Raoul Lucas , Mario Serviable, Commandants et gouverneurs de l'île de La Réunion, Saint-André, Océan Editions, , 222 p. p. (ISBN 9782916533469), p.76
  3. a et b Valériane Serviable et Mario Serviable, Pletore 2 : Petit lexique de la toponymie réunionnaise, Saint-André, ARS Terres créoles, , 562 p. p. (ISBN 9782908578799), p.345
  4. « Bellecombe est un gouverneur qui a demandé à son esclave Jacob de trouver un pas et l’histoire a fait qu’on a oublié le binôme », raconte Michel Vergoz.
  5. « "Un trait d’union pour rétablir la vérité de l’Histoire" : le "Pas de Bellecombe-Jacob" est rebaptisé », sur Réunion la 1ère (consulté le 3 septembre 2019)
  6. « La Fournaise en 3.0 », Le Quotidien de la Réunion,‎ , p. 17

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier