Joseph Hubert

naturaliste et explorateur français

Joseph Hubert est un scientifique, savant réunionnais, botaniste et naturaliste, né à Saint-Benoît le et mort le . Il a vécu dans ses propriétés aujourd'hui disparues à Bras-Mussard puis au Boudoir (Saint-Benoît).

Joseph Hubert
Buste-Joseph-Hubert-Jardin-de-l'État.JPG
Buste de Joseph Hubert dans le Jardin de l'État, à Saint-Denis de La Réunion.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 77 ans)
BourbonVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Archives conservées par

BiographieModifier

Il épouse en 1802 Gertrude Félicité Lebeau, dont il aura une descendance. Il est le grand-oncle de Louis Henri Hubert Delisle, gouverneur de l'île de la Réunion.

Premier à expliquer le mécanisme des cyclones tropicaux, il a acquis toutes ses connaissances en observant la nature, et notamment le Piton de la Fournaise, dont il assura une veille.

Il a favorisé, à la Réunion, la culture du café et de la muscade. Il a par ailleurs introduit dans l’île l’ayapana, le safran oriental (curcuma). Sa plus grande gloire reste la multiplication d’un giroflier expédié par l’intendant Pierre Poivre : cette culture enrichit la Côte au vent durant un demi-siècle.

Il a été l’un des créateurs du quartier de Saint-Joseph.

Il a reçu en 1821 la médaille d’or de l’Agriculture française. Pour lui rendre hommage, Jean-Baptiste Bory de Saint-Vincent a nommé Hubertia ambavilla une plante appelée ambaville à La Réunion.

Un des collèges de Saint-Joseph porte son nom.

AnnexeModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier