Parti populaire de Navarre

Parti populaire de Navarre
(es) Partido Popular de Navarra
Image illustrative de l’article Parti populaire de Navarre
Logotype officiel.
Présentation
Présidente Ana Beltrán (es)
Fondation
Siège Rue Plazaloa, 2
31003, Pampelune
Secrétaire général José Suárez
Positionnement Centre droit à droite
Idéologie Libéral-conservatisme, démocratie chrétienne
Couleurs
  • bleu
Site web ppnavarra.es
Présidents de groupe
Parlement José Javier Esparza
Sénat Javier Maroto
Représentation
Députés régionaux
2  /  50
Sénateurs
1  /  5

Le Parti populaire de Navarre (en espagnol : Partido Popular de Navarra, PPN) est la fédération territoriale du Parti populaire (PP) en Navarre.

Issu de l'Alliance populaire (AP), le PPN cesse d'exister en au profit de l'Union du peuple navarrais (UPN), qui devient la référente du PP en Navarre. La direction nationale recrée le PPN dix-sept ans plus tard, en raison d'un désaccord stratégique au Congrès des députés. Après deux participations électorales régionales marquées par de faibles résultats, le PPN s'associe à l'UPN et Ciudadanos (Cs) dans la coalition Navarra Suma (NA+).

HistoireModifier

FondationModifier

Intégration dans l'UPNModifier

Le , le président du Parti populaire (PP) José María Aznar et le président de l'Union du peuple navarrais (UPN) Jesús Aizpún signent à Pampelune le pacte de fusion des deux formations, qui conduit à la disparition du PP dans la communauté forale de Navarre et son intégration dans l'UPN[1].

Rupture avec l'UPN et refondationModifier

Le président du PP Mariano Rajoy annonce le son intention de recréer le Parti populaire de Navarre, en conséquence de la rupture entre le PP et l'UPN sur l'adoption du projet de loi de finances pour présenté par le gouvernement socialiste espagnol, l'UPN prônant l'abstention de ses députés — intégrés au sein du groupe populaire au Congrès — et le PP ayant décidé de voter contre[2]. Dans la semaine qui suit, quatre des six parlementaires de l'UPN — un député, deux sénateurs et l'unique député européen — renoncent à leur condition de militant au sein de celle-ci et adhèrent au Parti populaire, étant imités par plusieurs ex-élus municipaux[3]. Le Ve congrès régional, qui acte la refondation du PPN, est convoqué à Pampelune en [4].

Parti de second rangModifier

Navarra SumaModifier

PrésidentsModifier

Titulaire Dates Fonction
Jaime Ignacio del Burgo (es)[5],[1]
(2 ans, 1 mois et 5 jours)
Président de la Députation forale (1979-1980 ; 1984)
José Ignacio Palacios[6]
Président de la commission de coordination

(1 an, 1 mois et 9 jours)
Santiago Cervera (es)[7]
(2 ans, 4 mois et 29 jours)
Conseiller à la Santé (1996-2003)
Quatrième secrétaire du Congrès des députés (2011-2012)
Enrique Martín (es)[8],[9]
(2 ans, 2 mois et 16 jours)
Pablo Zalba[10]
(2 ans, 7 mois et 24 jours)
Ana Beltrán (es)[11]. depuis le
(5 ans, 3 mois et 9 jours)

Résultats électorauxModifier

Parlement de NavarreModifier

Année Chef de file Voix % # Sièges Gouvernement
2011 Santiago Cervera (es) 23 551 7,29 5e
4  /  50
Opposition
2015 Ana Beltrán (es) 13 289 3,93 ( ) 6e ( )
2  /  50
Opposition
2019 José Javier Esparza Navarra Suma
2  /  50
Opposition
2023
 /  65

Cortes GeneralesModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b (es) Mikel Muez, « Reticencias de Aizpún en el acto de firma del acuerdo entre el PP y UPN », El País,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  2. (es) « PP y UPN rompen el acuerdo y los populares anuncian su refundación en Navarra », Diario de Navarra,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  3. (es) « Cervera, Palacios, Pomés y Ayesa abandonan UPN y se afilian al PP », Diario de Navarra,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  4. (es) « Las claves del Congreso Constituyente del Partido Popular de Navarra », El Imparcial,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  5. (es) « El Partido Popular crea un "gobierno en la sombra" para controlar área por área la labor del ejecutivo », La Vanguardia,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  6. (es) « El senador Palacios, coordinador de la gestora que refundará el PP en Navarra », Libertad Digital,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  7. (es) « Santiago Cervera, elegido presidente del PP navarro », El Comercio,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  8. (es) « Enrique Martín, elegido presidente del PP de Navarra con el 85% de los votos », El Mundo,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  9. (es) « El líder del PP navarro dimite y denuncia que Cospedal no lo ha recibido en un año », InfoLibre,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  10. (es) Carmen Remírez de Ganuza, « Pablo Zalba, el nuevo barón del PP », El Mundo,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  11. (es) Europa Press, « Ana Beltrán, elegida presidenta del PPN con el 81,37% de los votos », Diario de Navarra,‎ (lire en ligne, consulté le ).

Voir aussiModifier

Article connexeModifier

Lien externeModifier