Parti national slovène

parti politique

Parti national slovène
(sl) Slovenska Nacionalna Stranka
Image illustrative de l’article Parti national slovène
Logotype officiel.
Présentation
Président Zmago Jelinčič Plemeniti (sl)
Fondation
Siège Tivolska 13
1001 Ljubljana
Positionnement Droite[1],[2],[3] à extrême droite[4],[5],[6],[7]
Idéologie Nationalisme slovène[8],[9]
Populisme de droite[10],[11]
Affiliation européenne AEMN[12]
Couleurs Jaune, Noir
Site web sns.si
Représentation
Conseillers municipaux
3  /  2750

Le Parti national slovène (en slovène : Slovenska Nacionalna Stranka, SNS) est un parti politique nationaliste slovène, dirigé par Zmago Jelinčič Plemeniti (sl) depuis sa fondation le .

Idéologie modifier

Le SNS se caractérise dès ses débuts par son nationalisme slovène et par son hostilité à l’égard des migrants, principalement issus de l’ex-Yougoslavie. Il affirme à la fois sa volonté de « rendre la Slovénie aux Slovènes » en combattant l'immigration et son souhait de voir la Slovénie étendre ses frontière d'expansion territoriale sur la base de revendications irrédentistes. Son programme énonce l'établissement d'une « Grande Slovénie » à travers l'annexion de territoires autrichiens, italiens et croates[13].

Le parti est connu pour son euroscepticisme, son opposition à l'adhésion à l'OTAN[14],[15]. Il manifeste une sympathie pour la résistance slovène au fascisme et pour l'ancien régime communiste yougoslave de Tito[16].

Si certaines sources le décrivent comme étant un parti de gauche[17],[18], en particulier sur le volet économique[19], la plupart d'entre elles le considèrent toutefois comme un parti de droite[1],[2],[3] ou d'extrême droite[4],[5]. Pour les enseignants-chercheurs de l'université de Ljubljana, le parti combine à la fois des éléments idéologiques de gauche et de droite[17]. Bien que le parti refuse de se situer lui-même à droite ou à gauche, son président se déclara comme de gauche lors d'une interview au magazine Mladina en 2000[20].

En matière économique, il s'oppose à la privatisation des entreprises d'État[21] et à l'introduction de taxes foncières[21], tandis qu'il soutient une augmentation du salaire minimum[22]. Il reste toutefois généralement ambigu sur les questions économiques et financières, secondaires dans son programme[13].

Contrairement à d'autres formations d’extrême droite d'Europe de l'Est, il ne se réclame pas du christianisme et plaide pour une séparation approfondie entre l’Église et l’État. Il est également opposé aux droits LGBT[23] et fait de la critique de l’islam une question centrale en affirmant que l’immigration musulmane est source de troubles sécuritaires[13].

Histoire modifier

Rapidement après sa création, le SNS est suspecté d’être doté d’une milice paramilitaire ; cependant, il évite de justesse une dissolution sur décision de la justice. Dès 1992, le parti est traversé par d’importantes divisions causées par des divergences idéologiques et des inimitiés personnels, qui vont perdurer pendant de nombreuses années. Le parti connaît de multiples scissions qui conduisent à la fragmentation de l’extrême droite slovène et à la chute des résultats électoraux du SNS, qui ne parviendra jamais à renouveler le bon résultat électoral (10 %) obtenu en 1992. Le parti doit également faire face à la concurrence de la droite traditionnelle représentée par le Parti démocratique slovène qui se radicalise sous la direction de Janez Janša et reprend à son compte une partie du programme nationaliste du SNS[13].

En , il obtient 56 492 voix lors des élections parlementaires, soit 5,46 % et 5 députés (moins 1 par rapport à ).

En outre, en 2010, un parlementaire du SNS, Srečko Prijatelj, écope d’une peine de prison pour corruption[13].

Le parti a obtenu 2,21 % des suffrages exprimés lors des élections législatives du , et n'a remporté aucun siège à l'Assemblée nationale[24]. Le , il obtient 4,19 % des suffrages exprimés aux élections législatives et effectue son retour à l'Assemblée nationale après dix années d'absence.

Résultats électoraux modifier

Élections législatives modifier

Année % # Députés Gouvernement
1992 10,0 4e
10  /  90
Opposition
1996 3,2 7e ( )
4  /  90
Opposition
2000 4,4 7e ( )
4  /  90
Opposition
2004 6,3 6e ( )
6  /  90
Opposition
2008 5,5 5e ( )
5  /  90
Opposition
2011 1,8 8e ( )
0  /  90
Extra-parlementaire
2014 2,2 10e ( )
0  /  90
Extra-parlementaire
2018 4,2 9e ( )
4  /  90
Opposition
2022 1,5 14e ( )
0  /  90
Extra-parlementaire

Élections présidentielles modifier

Année Candidat 1er tour 2e tour
Voix % # Voix % Élu
1992 (sl) Pas de candidat
1997 (sl) Pas de candidat
2002 (sl) Zmago Jelinčič Plemeniti (sl) 97 178 8,49 3e Non qualifié
2007 (sl) Zmago Jelinčič Plemeniti (sl) 188 951 19,16 4e Non qualifié
2012 Pas de candidat
2017 Pas de candidat

Élections européennes modifier

Année % # Députés Groupe
2004 5,0 6e
0  /  7
Extra-parlementaire
2009 2,9 8e ( )
0  /  7
Extra-parlementaire
2014 4,0 9e ( )
0  /  7
Extra-parlementaire
2019 4,0 8e ( )
0  /  7
Extra-parlementaire

Notes et références modifier

  1. a et b « Slovénie - Élections législatives 2004 », sur perspective.usherbrooke.ca (consulté le )
  2. a et b Charles Nonne, « Slovénie. Une instabilité politique chronique », sur La Documentation française, (consulté le )
  3. a et b (en) Alexei Monroe, LAIBACH The interrogation Machine, CAMION BLANC (lire en ligne)
  4. a et b (en) « Slovenia voted on Sunday. Is an anti-immigrant government on the way?" », sur washingtonpost.com, .
  5. a et b (en) « Slovenian nationalist party set for power after winning election », sur theguardian.com, .
  6. Vít Hloušek et Lubomír Kopeček, Origin, Ideology and Transformation of Political Parties : East-Central and Western Europe Compared, Ashgate Publishing, , 263 p. (ISBN 978-0-7546-7840-3, lire en ligne), p. 199
  7. Corinne Deloy, « The Rightwing Opposition Forces forecast to win in the Slovenian General Elections on 4th December next », European Elections monitor, Fondation Robert Schuman,‎ , p. 2 (lire en ligne, consulté le )
  8. (en) Wolfram Nordsieck, « Slovenia », sur www.parties-and-elections.eu (consulté le ).
  9. Jan Muś, Slovenia: uncertain future of the Janez Janša’s government, Lublin, Institute for Central Europe, , 1 p. (ISSN 2657-6996)
  10. Aleš Maver et Uroš Urbas, Realignment of the party system – Slovenia before the elections, Berlin, Friedrich Ebert Foundation, , 2 p. (ISBN 978-3-86872-988-7)
  11. Jason Blake, Slovenia, London, Kuperard, (ISBN 978-1-85733-601-6, OCLC 794225594, lire en ligne)
  12. « sns.si/aemn/ »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?).
  13. a b c d et e Benjamin Biard, « L’extrême droite en Europe centrale et orientale (2004-2019) », Courrier hebdomadaire du CRISP,‎ (lire en ligne)
  14. Krupnick, Charles (2003). Almost NATO: Partners and Players in Central and Eastern European Security. Rowman & Littlefield. p. 98. Retrieved 2 June 2014.
  15. Aarebrot, Berglund, Sten; Ekman, Joakim; Frank H. (2004). The Handbook of Political Change in Eastern Europe. Edward Elgar. p. 342. Retrieved 2 June 2014.
  16. "All Politicians In Croatia Are Animals". Dalje.com. 20 January 2008. Retrieved 2 June 2014. « https://web.archive.org/web/20140606205402/http://dalje.com/en-croatia/all-politicians-in-croatia-are-animals/116112 »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?),
  17. a et b Kovačič, Marej; Hlebec, Valentina; Kropivnik, Samo (2002). Perception of Slovenian Political Parties: A Network Approach. In Metodološki zvezki. No. 17. Ljubljana. FDV. p. 227−228. Available at « Archived copy » (version du sur Internet Archive)
  18. (en) Rudolf M. Rizman et Sabrina Ramet (dir.), The Radical Right in Central and Eastern Europe Since 1989, Penn State Press, , 152–155 p. (ISBN 0-271-04379-2, lire en ligne), « Radical Right Politics in Slovenia »
  19. « Partis politiques slovènes », sur elections-en-europe.net, (consulté le )
  20. "Stranke na robu" (2 October 2000) (in Slovenian). Mladina. Retrieved 3 June 2014.
  21. a et b "Finance". Aktualizirana Programska Izhodišča Slovenske Nacionalne Stranke Pred Volitvami V Državni Zbor Republike Slovenije 2014 (in Slovenian). p. 2. Retrieved 3 July 2014.
  22. "Social". Aktualizirana Programska Izhodišča Slovenske Nacionalne Stranke Pred Volitvami V Državni Zbor Republike Slovenije 2014 (in Slovenian). p. 4. Retrieved 3 July 2014.
  23. Roškarič, Tomi (2 January 2005). "Istospolne »poroke« v luči novega parlamenta" ("Same-sex "marriage" in light of the new parliament") (in Slovenian). Družina. Retrieved 2 June 2014.
  24. Predčasne Volitve V Državni Zbor 2014 Republika Slovenija - Državna volilna komisija

Voir aussi modifier

Article connexe modifier

Liens externes modifier