Parti australien de Katter

parti politique

Parti australien de Katter
(en) Katter's Australian Party
Présentation
Chef Robbie Katter (en)
Fondation
Scission de Parti libéral national du Queensland
Positionnement Droite
Idéologie Conservatisme[1] · [2]
Populisme de droite[3]
Protectionnisme[4],[5]
Conservatisme sociétal[4]
Nationalisme[6]
Nationalisme économique[7]
Agrarisme[1],[3]
Developmentalism (en)[8]
Couleurs rouge foncé
Site web kap.org.au
Représentation
Chambre des représentants d'Australie
1  /  151
Parlement du Queensland
3  /  93

Le Parti australien de Katter (en anglais : Katter's Australian Party) est un parti politique australien de droite. Il est fondé en 2011 par Bob Katter (en), membre de la Chambre des représentants et ancien membre du Parti libéral national du Queensland.

IdéologieModifier

HistoireModifier

Résultats électorauxModifier

Chambre des représentantsModifier

Année Voix % Rang Sièges Gouvernement
2013 134 226 1,04 6e
1  /  150
Opposition
2016 72 879 0,54 9e
1  /  150
Opposition
2019 69 736 0,49 9e
1  /  151
Opposition

RéférencesModifier

  1. a et b (en) Axel Bruns et Tim Highfield, « Political Networks on Twitter: Tweeting the Queensland state election », Information, Communication & Society, vol. 16, no 5,‎ , p. 667–691
  2. (en) « Australia senator urges drastic cut in student visas », The Times of India,‎ (lire en ligne)
  3. a et b (en) Damon Alexander, « The mice that may yet roar: who are the minor right-wing parties? », The Conversation,
  4. a et b (en) Troy Whitford, « Don't write off the Mad Katter's Tea Party », The Conversation,‎ (lire en ligne, consulté le 24 mars 2012)
  5. (en) Jo Coghlan, Rebranded Pauline Hanson: A Party of Policy or Protest?, Springer, , p. 181
  6. (en) « Aussie senator's 'final solution' speech backed by party leader as 'solid gold' », The Times of Israel,‎ (lire en ligne)
  7. (en) Anika Gauja, Double Disillusion: The 2016 Australian Federal Election, ANU Press, , p. 323
  8. (en) Michelle Grattan, « Bob Katter: the man with friends in odd places », sur The Sydney Morning Herald,

Liens externesModifier