Paroisse de Sussex

Paroisse de Sussex
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau du Nouveau-Brunswick Nouveau-Brunswick
Subdivision régionale Kings
Statut municipal District de services locaux
Maire
Mandat
Aucun
Aucun
Fondateur
Date de fondation
Major Studholm
1786
Constitution
Démographie
Population 2 529 hab. (2011 en augmentation)
Densité 10 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 41′ 10″ nord, 65° 30′ 27″ ouest
Superficie 24 427 ha = 244,27 km2
Divers
Langue(s) Anglais
Fuseau horaire UTC-4
Indicatif +1-506
Code géographique 1305021
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Nouveau-Brunswick
Voir sur la carte topographique du Nouveau-Brunswick
City locator 14.svg
Paroisse de Sussex
Géolocalisation sur la carte : Nouveau-Brunswick
Voir sur la carte administrative du Nouveau-Brunswick
City locator 14.svg
Paroisse de Sussex

La paroisse de Sussex est à la fois une paroisse civile[note 1] et un district de services locaux (DSL) canadien du comté de Kings, au Nouveau-Brunswick. Elle comprend l'autorité taxatrice d'Apohaqui.

ToponymeModifier

La paroisse est possiblement nommée ainsi d'après la ville de Sussex, au New Jersey, où en l'honneur d'Augustus Frederick de Sussex, sixième fils du roi George III[1].

GéographieModifier

Géographie physiqueModifier

SituationModifier

La paroisse de Sussex est situé à environ 70 kilomètres[réf. souhaitée] à l'est de Saint-Jean, dans les Collines calédoniennes et la vallée de la rivière Kennebecasis. La paroisse a une superficie de 244,27 km2[réf. souhaitée].

La paroisse est limitrophe de Studholm au nord, de Cardwell au nord-est, de Waterford à l'est, de Hammond au sud, de Upham et de la Paroisse de Norton au sud-ouest et de Norton à l'ouest[réf. souhaitée]. De plus, la ville de Sussex et le village de Sussex Corner forment une queue de poêle au nord du territoire[réf. souhaitée].

TopographieModifier

HydrographieModifier

GéologieModifier

ClimatModifier

Faune et floreModifier

Géographie humaineModifier

Village et hameauxModifier

La banlieue nord de Sussex, au-delà du ruisseau Trout, est comprise à l'intérieur de ses limites[réf. souhaitée]. Dutch Valley puis Rockville sont situés le long du chemin Waterford, au sud-est de Sussex[réf. souhaitée]. Lower Cove se situe quatre kilomètres à l'ouest de Sussex, au bord de la Kennebecasis et au croisement de la promenade Riverview et du chemin Drurys Cove[réf. souhaitée]. C'est un hameau rural, comprenant plusieurs fermes[réf. souhaitée]. Drurys Cove puis Ratter Corner sont situés le long du chemin Drurys Cove, dans les collines au sud-est de Lower Cove[réf. souhaitée]. À l'ouest de Lower Cove se trouve Apohaqui, le principal village[réf. souhaitée] de la paroisse. Il compte quelques commerces et services publics[réf. souhaitée], des dizaines de résidences ainsi qu'un pont au-dessus de la rivière. Erb Settlement est situé le long du chemin éponyme, au bord du lac Erb, à 13 kilomètres de route au sud de Sussex, via Apohaqui[réf. souhaitée]. Wards Creek est situé au sud de Sussex, au pied de la colline Vinnegar, au croisement des chemins Wards Creek et Marshall Hill[réf. souhaitée]. Il comprend quelques dizaines de maisons[réf. souhaitée] et des fermes. Cet établissement est continué par Upper Wards Creek, au sud, qui compte aussi quelques maisons[réf. souhaitée] et fermes le long du chemin Wards Creek. McCain Settlement comprend trois maisons[réf. souhaitée] au sud de Wards Creek, le long du chemin Quirk. Ce dernier prend ensuite le nom de chemin McArtur puis de chemin Cumberland[réf. souhaitée]. C'est au long de ce chemin que se trouve Vinnegar Hill, qui comprend quelques maisons[réf. souhaitée] parsemées au sommet de la colline éponyme. Aussi au sud de Sussex mais le long de la route 111 vers Hammondvale se trouvent successivement les hameaux de New Line Road et Jefferies Corner[réf. souhaitée]. Southfield est situé le long de la route 865, au sud-ouest du territoire[réf. souhaitée]. C'est un hameau rural, possédant quelques fermes et maisons espacées[réf. souhaitée] au pied d'une colline de 260 mètres. Campbell Settlement est situé le long du chemin Lakefield, sur le versant sud-est de la colline Vinnegar, à la frontière sud[réf. souhaitée]. Markhamville et Lisson Settlement sont situés au sud-est[réf. souhaitée]. Il y a finalement plusieurs maisons isolées[réf. souhaitée] sur le territoire, surtout le long de la Kennebecasis.

TransportModifier

La paroisse de Sussex est desservie par la route 1, qui la traverse d'est en ouest. Il y a aussi la ligne Saint-Jean - Pointe-du-Chêne du Canadien National.

LogementModifier

HistoireModifier

La présence d'un important village malécite, probablement nommé Apahak, est mentionné pour la première fois en 1892 par L. Allison; le village se trouvait à la confluence de la rivière Kennebecassis et de la rivière Millstream. Il existe toujours un cimetière et de nombreux artéfacts ont été découverts à cet endroit[2]. De plus, les Malécites ont un petit campement à Apohaqui au tournant du XXe siècle[2].

Studville est fondé vers 1786 par le major Studholm à l'embouchure de la rivière Millstream[3]. Campbell Settlement est un établissement presque aussi ancien[4]. Dutch Valley est fondé peu après 1786 par des soldats licenciés du New Jersey, probablement du 4e Bataillon des New Jersey Volunteers, qui s'était fait concéder temporairement des terres à cet endroit[5]. En novembre 1854, une grave sécheresse est suivie de fortes pluies torrentielles, causant des inondations. Du bétail est tué, des fermes, des maisons et des barrages détruits et des ponts endommagés[6]. Le village moderne d'Apohaqui est fondé en 1858 par la construction d'une gare, et inclut Studville[7]. Markhamville est fondé durant la seconde moitié du XIXe siècle pour l'exploitation d'une mine de manganèse, et peuplé de gens originaires de la région[8].

L'école d'Apohaqui est inaugurée en 1964[9].

La municipalité du comté de Kings est dissoute en 1966[10]. La paroisse de Sussex devient un district de services locaux en 1967[10].

Lors du plébiscite du , les habitants des paroisses d'Hammond, de Studholm, de Sussex et de Waterford votent en majorité contre le projet de constitution de ce territoire en communauté rurale, à 1422 voix contre 423[11].

DémographieModifier

D'après le recensement[réf. souhaitée] de Statistique Canada, il y avait 2560 habitants en 2001, comparativement à 2630 en 1996, soit une baisse de 2,7 %. La paroisse compte 980 logements privés, a une superficie de 244,27 km² et une densité de population de 10,5 habitants au km²[réf. souhaitée].

Évolution démographique
2001 2006 2011 2016
2 5602 4272 5292 516
Sources : Statistiques Canada 2006[12] Statistiques Canada 2016[13]

ÉconomieModifier

Entreprise Fundy, membre du Réseau Entreprise, a la responsabilité du développement économique[14].

AdministrationModifier

Comité consultatifModifier

En tant que district de services locaux, la paroisse de Sussex est administrée directement par le Ministère des Gouvernements locaux du Nouveau-Brunswick, secondé par un comité consultatif élu composé de cinq membres dont un président[réf. souhaitée].

Budget et fiscalitéModifier

Commission de services régionauxModifier

La paroisse de Sussex fait partie de la Région 8[15], une commission de services régionaux (CSR) devant commencer officiellement ses activités le [16]. Contrairement aux municipalités, les DSL sont représentés au conseil par un nombre de représentants proportionnel à leur population et leur assiette fiscale[17]. Ces représentants sont élus par les présidents des DSL mais sont nommés par le gouvernement s'il n'y a pas assez de présidents en fonction[17]. Les services obligatoirement offerts par les CSR sont l'aménagement régional, l'aménagement local dans le cas des DSL, la gestion des déchets solides, la planification des mesures d'urgence ainsi que la collaboration en matière de services de police, la planification et le partage des coûts des infrastructures régionales de sport, de loisirs et de culture; d'autres services pourraient s'ajouter à cette liste[18].

Représentation et tendances politiquesModifier

Vivre dans la paroisse de SussexModifier

Le DSL est inclus dans le territoire du sous-district 9 du district scolaire Francophone Sud[19]. L'école Samuel-de-Champlain de Saint-Jean est l'établissement francophone le plus proche alors que les établissements d'enseignement supérieurs les plus proches sont dans le Grand Moncton.

L’école élémentaire d'Apohaqui accueille les élèves de la maternelle à la 5e année. C'est une école publique anglophone faisant partie du district francophone Sud.

L'église de l'Ascension d'Apohaqui et l'église All Saint's de Jeffries Corner sont des églises anglicanes.

Il y a un bureau de poste à Apohaqui. Le détachement de la Gendarmerie royale du Canada le plus proche est à Sussex.

Les anglophones bénéficient du quotidien Telegraph-Journal, publié à Saint-Jean, et du Kings County Records, de Sussex. Les francophones bénéficient quant à eux du quotidien L'Acadie nouvelle, publié à Caraquet, ainsi que l'hebdomadaire L'Étoile, de Dieppe.

CultureModifier

 
Frank McKenna

PersonnalitésModifier

Architecture et monumentsModifier

Un pont couvert traverse le ruisseau Wards à Upper Wards Creek, près de la Route 111[réf. souhaitée]. Le pont fut construit en 1909 et mesure 17,7 mètres de long[20].

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Au Nouveau-Brunswick, une paroisse civile est une subdivision territoriale ayant perdu toute signification administrative en 1966 mais étant toujours utilisée à des fins de recensement.

RéférencesModifier

  1. Rayburn 1975, p. 266
  2. a et b (en) William Ganong, A Monograph of historic sites in the province of New Brunswick, Ottawa, J. Hope, (lire en ligne), p. 228-229
  3. Ganong 1904, p. 175
  4. Ganong 1904, p. 121
  5. Ganong 1904, p. 129
  6. « Détails sur l’inondation - 1854-11-12 - 1854-11-14 », sur Base de données historiques sur les inondations (consulté le )
  7. Ganong 1904, p. 112
  8. Ganong 1904, p. 147
  9. [PDF] « Anglophone South », sur Ministère de l'Éducation du Nouveau-Brunswick (consulté le ).
  10. a et b Jean-Guy Finn, Bâtir des gouvernements locaux et des régions viables : plan d'action pour l'avenir de la gouvernance locale au Nouveau-Brunswick, Fredericton, , 83 p. (ISBN 978-1-55471-181-9, lire en ligne [PDF]), p. 30
  11. « Événements électoraux locaux de 2013, Rapport du directeur général des élections municipales », sur Élections N.-B. (consulté le )
  12. « Statistique Canada - Profils des communautés de 2006 - Sussex, paroisse de » (consulté le )
  13. « Statistique Canada - Profils des communautés de 2016 - Sussex, paroisse de » (consulté le )
  14. (en)« Entreprise Fundy », sur Entreprise Fundy (consulté le ).
  15. « Les communautés dans chacune des 12 Commissions de services régionaux (CSR) », sur Gouvernement du Nouveau-Brunswick (consulté le ).
  16. « Conseils d'administration des commissions de services régionaux annoncés », sur Gouvernement du Nouveau-Brunswick (consulté le ).
  17. a et b « Gouvernance des nouvelles commissions de services régionaux », sur Gouvernement du Nouveau-Brunswick (consulté le ).
  18. « Services obligatoires », sur Gouvernement du Nouveau-Brunswick (consulté le ).
  19. [PDF] « Francophone Sud », sur Ministère de l'Éducation du Nouveau-Brunswick (consulté le )
  20. (fr) Ministère des Transports du Nouveau-Brunswick, « Ponts couverts - Comté de Kings »

BibliographieModifier

  • (en) William F. Ganong, A Monograph of the Origins of the Settlements in New Brunswick, Ottawa, J. Hope, , 185 p.
  • (en) Alan Rayburn, Geographical Names of New Brunswick, Ottawa, Énergie, Mines et Ressources Canada,