Périctionè

mère de Platon
Périctionè
Biographie
Naissance
Domicile
Activité
Père
Glaucon (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Conjoints
Enfants

Périctionè (en grec ancien : Περικτιόνη / Periktiónē ; Ve siècle av. J.-C.) est la mère du philosophe grec Platon.

Elle est une descendante de Solon, le législateur Athénien. Elle a été mariée à Ariston et a eu trois fils (Glaucon, Adimante, et Platon) et une fille (Potonè)[1]. Après la mort d'Ariston, elle se remarie à son oncle Pyrilampe, un homme d'État athénien. Elle a son cinquième enfant, Antiphon, avec lui. Antiphon apparaît dans Parménide de Platon[2].

Deux œuvres faussement attribuées à Périctionè ont survécu sous forme de fragments, Sur l'Harmonie des Femmes et Sur la Sagesse. Les œuvres ne datent pas de la même époque et sont généralement attribuées à une Périctionè I et une Périctionè II[3]. Sur l'Harmonie des Femmes porte sur les devoirs d'une femme envers son mari, son mariage et ses parents ; il est écrit en ionien et date probablement de la fin du IVe ou IIIe siècle av. J.-C.[4]. Sur la Sagesse propose une définition philosophique de la sagesse ; il est écrit en grec dorien et date probablement du IIIe ou IIe siècle av. J.-C.[4].

PostéritéModifier

Art contemporainModifier

Notes et référencesModifier

  1. Diogenes Laërtius, iii. 4
  2. (en) Plato (trans. G. M. A. Grube), Republic, Indianapolis, Hackett, (ISBN 0-87220-137-6), viii
  3. Mary Ellen Waithe, A History of Women Philosophers: Volume 1, 600 BC-500 AD, Springer.
  4. a et b Ian Michael Plant, Women writers of ancient Greece and Rome: An anthology, University of Oklahoma Press (2004), p. 76.
  5. Musée de Brooklyn - Centre Elizabeth A. Sackler - Perictione
  6. Judy Chicago, The Dinner Party : From Creation to Preservation, Londres, Merrel 2007. (ISBN 1-85894-370-1).

Voir aussiModifier