Richard Bentley (théologien)

Richard Bentley

Richard Bentley ( à Oulton dans le comté d'York - ) est un théologien et critique littéraire anglais.

BiographieModifier

Fils d'un artisan, il sort de Cambridge en 1682 et devient maître d'école. Chapelain de l'évêque de Worcester (1692-1700), bibliothécaire de Saint-James où il succède à Henri Justel (1693), maître du Trinity College à Cambridge (1700), et archidiacre d'Ely (1701), d'un caractère difficile contre les abus, il s'attire de vifs démêlés. Sa querelle avec Charles Boyle occupe un temps tout le public lettré.

Querelle à Charles BoyleModifier

Bentley publie en 1697 à la suite des Réflexions de Wotton sur l'érudition, sa Dissertation sur les Épitres de Thémistocle, de Socrate, d'Euripide, de Phalaris et sur les fables d’Ésope, ouvrages dont il conteste l'authenticité. Il s'attaque alors aux Lettres de Phalaris publiées par l'éditeur Charles Boyle qui, en 1697, avait remis en cause sa science et son caractère. Boyle publie alors Boyle contre Bentley en 1698, qui reçoit la célèbre réplique de Bentley, Bentley contre Boyle en 1699. Swift, Pope, Middleton prennent parti pour Boyle. Le débat est clos en 1704 par la publication de La bataille des livres de Swift[1].

ŒuvresModifier

On a de lui :

Notes et référencesModifier

  • Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia.
  1. Dezobry et Bachelet, Dictionnaire de biographie, t.1, Ch.Delagrave, 1876, p.273

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :