Overlord (film, 2018)

film américain de 2018 réalisé par Julius Avery
Overlord
Réalisation Julius Avery
Scénario Billy Ray
Mark L. Smith
Musique Jed Kurzel
Acteurs principaux
Sociétés de production Bad Robot Productions
Paramount Pictures
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre guerre horrifique
Durée 110 minutes
Sortie 2018


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Overlord est un film de guerre horrifique américain réalisé par Julius Avery, sorti en 2018.

SynopsisModifier

A la veille du débarquement de Normandie, une unité de parachutistes américains reçoit pour mission de perturber les communications Allemandes, en détruisant une puissante antenne radio cachée dans une église.

Après que leur avion ait été abattu au dessus de la campagne Normande, les survivants sont rapidement pris à partie par les Nazis qui réduisent le commando à 4 hommes : le caporal Ford et les soldats Boyce, Chase et Tibbet.

Fuyant à travers les bois, les survivants rencontrent Chloé, une jeune femme habitant le village où se situe l'église, et le petit groupe trouve refuge dans sa maison, où habitent également son petit-frère Paul et sa tante. Pendant que deux membres du commando, Tibbet et Chase, tentent de poursuivre la mission qui leur a été confiée, le Caporal Ford et Boyce constatent que le village est vide, tout ses habitants ayant été conduits à l'église, et que la tante de Chloé elle-même en est revenue silencieuse et affreusement défigurée.

L'arrivée de l'Hauptsturmführer SS Wafner oblige les deux hommes à se cacher au grenier pendant que l'officier menace Chloé d'emmener son petit frère à l'église si elle ne cède pas à ses avances. Boyce et Ford interviennent alors et prennent en otage Wafner, puis, Boyce est envoyé pour retrouver ses camarades partis un peu plus tôt.

Arrivé à proximité de l'église qui se trouve légèrement en dehors du village, le soldat remarque des installations militaires nettement plus imposantes que prévues et assiste à la crémation au lance-flammes de cadavres de villageois, tous affreusement défigurés. Il est alors surpris par un chien de garde qui l'oblige à se cacher dans un camion, transportant des cadavres vers l'église.

Sur place, après s'être glissé hors du camion, Boyce découvre, en plus de l'antenne radio, un laboratoire secret où sont menées des expériences atroces sur les villageois, et sur les cadavres fraichement décédés. Toutes ces expériences semble tourner autour d'un mystérieux sérum orange et d'un puits bouillonant d'où sort une argile noire. Libérant au passage un autre parachutiste qui avait été capturé lors du crash de leur avion, Boyce s'échappe par les égouts et parvient à retourner au village, non sans avoir emporté une seringue du mystérieux sérum orange.

Une fois en sécurité, Boyce confronte le SS Wafner qui refuse de réveler ce qu'il sait sur le sérum. Le caporal Ford prend alors les choses en main et interroge brutalement l'officier qui ne cède pas, mais parvient à tuer Chase lors d'une tentative d'évasion. Se souvenant des expériences dont il a été témoin dans l'église, Boyce injecte alors le sérum au cadavre de Chase qui, à la stupéfaction générale, ressucite sous leurs yeux, avant de muter et de devenir fou de rage.

Obligés de se débarrasser de Chase devenu incontrôlable, le commando est interrompu par un patrouille SS venue aider Wafner. Celui-ci parvient s'échapper en emmenant Paul, le petit-frère de Chloé, en otage, non sans avoir reçu au passage une balle le défigurant. Pendant que le SS, fou de rage s'injecte deux doses de sérum pour surmonter ses blessures, le petit groupe décide d'attaquer l'église : un assaut frontal servira de diversion pendant que Boyce, Ford et Chloé s'infiltreront par les égouts, afin de chercher Paul et détruire le laboratoire.

La tactique semble fonctionner et le petit groupe parvient à placer des explosifs et à libérer Paul, mais ils doivent également affronter Wafner qui a acquis une force et une résistance surhumaine, ainsi que d'autres mutants. Constatant qu'aucun d'entre eux ne peut rivaliser face au SS, Ford grièvement blessé par Wafner quelques instants plus tôt s'injecte lui même une dose de sérum et parvient à le maîtriser, le temps que Boyce allume la mèche des explosifs. Ford meurt finalement dans l'explosion mais le laboratoire ainsi que l'église sont pulvérisés.

Peu de temps après, le débarquement allié est un succès et Boyce se présente au rapport devant ses supérieurs. Malgré l'insistance de ceux-ci pour connaître la vérité, rien ne sera révélé au sujet du laboratoire.

Fiche techniqueModifier

  Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

DistributionModifier

ProductionModifier

Genèse et développementModifier

En , Bad Robot Productions et Paramount Pictures annoncent que Julius Avery va diriger un film de zombies se déroulant durant la Seconde Guerre mondiale et intitulé Overlord[2].

En , Wyatt Russell, Jovan Adepo, Jacob Anderson, Dominic Applewhite, Pilou Asbæk, Iain De Caestecker, John Magaro, Mathilde Ollivier et Bokeem Woodbine sont annoncés pour la distribution[3].

En , il est révélé que le projet Overlord est en réalité lié à l'univers de fiction Cloververse débuté avec le film Cloverfield, sorti en 2008. Cette annonce est faite avant même la sortie du troisième film, The Cloverfield Paradox[4]. Cependant, lors de la CinemaCon d', J. J. Abrams annonce que ce film ne sera pas une continuité de la franchise et qu'une suite à celle-ci est en développement[5].

TournageModifier

Le tournage a eu lieu à Londres en [6].

AnachronismeModifier

Le héros du film, le soldat Boyce (Jovan Adepo) est un afro-américain, de même que son sergent au début du film. C'est une impossibilité historique, car à cette époque l'armée américaine pratiquait encore la ségrégation raciale. Les soldats noirs servaient généralement dans des unités logistiques à l'arrière, rarement en unité de combat, mais jamais dans le même unité que des soldats blancs. Cet anachronisme n'est pas accidentel mais volontaire de la part du producteur J. J. Abrams, qui a fait le choix d’ouvrir le casting à tous les acteurs en fonction de leur talent et non de leur couleur de peau[7].

AccueilModifier

Accueil critiqueModifier

Overlord
Score cumulé
SiteNote
Metacritic60/100
Rotten Tomatoes81%
Allociné 
Compilation des critiques
PériodiqueNote
Mad Movies 
CinéSéries 
Le Parisien 
Le Nouvel Observateur 
Première 

Sur le site agrégateur de critiques Rotten Tomatoes, le film obtient un score de 82 %, avec une moyenne de 6,6/10 sur la base de 128 critiques positives et 29 négatives[8]. Sur Metacritic, il obtient un score de 60 sur 100 sur la base de 28 critiques[9]. Sur Internet Movie Database, il obtient un score de 7,1/10 sur la base de 16 257 votes[10]. Sur Allociné, il obtient un score de 3,15 sur la base de 16 critiques[11].

Pour Chloé Valmary de CinéSéries, « Overlord est un mélange des genres explosif, entre film de guerre et thriller horrifique gore, qui nous offre quelques séquences d'anthologie. »[12]. Pour le journal Le Parisien le résultat est plutôt convaincant « Un film efficace et bourré d’action, avec plusieurs scènes plus que sanglantes. »[13]. Selon Première, « Overlord est interminable, bourré de clichés qui ralentissent l'action, aussi chiche en action qu'en effets gore -car le film ne travaille ni l'ellipse ni le hors champ, trop subtils pour son script et son découpage balourds. »[14].

Box-officeModifier

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
  États-Unis
  Canada
21 704 844 $[15] 6
  France 211 472 entrées[16] 5
  Total hors États-Unis 19 953 000 $[15] 7
  Total mondial 41 657 844 $[15] 7

Notes et référencesModifier

  1. (en) Release info sur l’Internet Movie Database
  2. (en) Justin Kroll, « Bad Robot’s D-Day Movie ‘Overlord’ Finds Director (EXCLUSIVE) », sur Variety, (consulté le 6 février 2018).
  3. (en) David Stephens, « Bad Robot’s Overlord Casts Game of Thrones & S.H.I.E.L.D. Actors », sur Screen Rant, (consulté le 6 février 2018).
  4. « Cloverfield 3 pas encore sorti, le 4e volet est déjà prêt ! », sur Allociné, (consulté le 6 février 2018).
  5. Sylvain Trinel, « Overlord n'est pas Cloverfield 4, une vraie suite en chantier », sur IGN, (consulté le 26 avril 2018).
  6. (en) Filming locations sur l’Internet Movie Database.
  7. « Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Overlord" et de son tournage ! », sur Allociné (consulté le 7 novembre 2019).
  8. (en) « Overlord (2018) », sur Rotten Tomatoes (consulté le 12 novembre 2018)
  9. (en) « Overlord Reviews », sur Metacritic (consulté le 12 novembre 2018)
  10. (en) « Overlord (2018) », sur Internet Movie Database (consulté le 4 décembre 2018)
  11. « Critiques Presse du film Overlord », sur Allociné (consulté le 4 décembre 2018)
  12. « Critique de Overlord (Film, 2018) », sur CinéSéries, (consulté le 10 décembre 2018)
  13. « «Overlord» en 4DX : accrochez-vous ! », leparisien.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 15 mai 2020)
  14. « Amanda, The Mumbai Murders, Mauvaises herbes : les films au cinéma cette semaine », sur Premiere.fr, (consulté le 10 décembre 2018)
  15. a b et c (en) « Overlord », sur Box Office Mojo (consulté le 12 novembre 2018)
  16. « Overlord », sur JP's Box-Office (consulté le 23 novembre 2018)

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier