Out of Time (chanson)

chanson des Rolling Stones

Out of Time est une chanson écrite par Mick Jagger et Keith Richards et interprétée d'abord par les Rolling Stones pour leur album Aftermath, puis par Chris Farlowe en single qui est en tête des ventes au Royaume-Uni à sa sortie.

Out of Time

Chanson de The Rolling Stones
extrait de l'album Aftermath
Sortie
(dans une version raccourcie sur la compilation Flowers)
Enregistré 6 au
Studios RCA à Hollywood
Durée 5:37
3:42 (version américaine)
Genre R'n'B
Auteur-compositeur Jagger, Richards
Producteur Andrew Loog Oldham
Label Decca / ABKCO

Pistes de Aftermath

L'enregistrement retenu pour l'album britannique Aftermath date des 6- aux RCA studios de Hollywood. Pour l'édition américaine de l'opus, Out of Time a été écartée et est publiée un an plus tard dans la compilation Flower dans une version raccourcie ramenée de 5:37 à 3:42. En 1975, une troisième version de la chanson issue de la version playback de Chris Farlowe avec Mick Jagger en chant guide vocal à sa place sort en 1975 dans l'album Metamorphosis et en single.

Cette chanson a été interprétée sur scène pour la première fois le 1er juin 2022 à Madrid.

Analyse artistiqueModifier

Analyse des parolesModifier

Le thème de cette chanson est un peu similaire à celui de Under My Thumb : Une jeune femme qui a abandonné son petit ami décide de revenir auprès de lui. Mais des années se sont écoulées, la fille a fait son temps et son ex-amant en profite pour lui dire : « Tu n'es plus à la page, ma chérie, tu es passée de mode ». En résumé, il se venge en lui disant des mots cruels, de façon à la faire souffrir comme il a souffert d'avoir été séparé[1]. Cette chanson, à la mélodie soignée et sucrée, met en avant l'influence sur les Stones de la musique produite de Motown[2].

Structure musicaleModifier

La chanson est enregistrée durant la session du 6 au au studio de la RCA à Los Angeles. Dès les premières notes de l'orgue Hammond de Ian Stewart, les marimbas de Brian Jones et les finger snaps de Mick Jagger, on s'attend presque à entendre chanter les Supremes ou Marvin Gaye. Les londoniens ont parfaitement compris la culture américaine, du blues de Chicago au R&B de Detroit. Keith se charge d'une première guitare électrique et d'une acoustique qu'il joue à la fois en rythmique et en solo. La section rythmique de Bill et Charlie est excellente et Jack Nitzsche au piano. À l'instar des autres chansons de l'album Aftermath, Brian Jones utilise un instrument qui se trouve dans le studio et a jeté son dévolu sur les marimbas et un vibraphone pour ce morceau[2].

Reprise par Chris FarloweModifier

Out of Time

Single de Chris Farlowe
extrait de l'album The Art of Chris Farlowe
Face B Baby Make It Soon
Sortie
Enregistré du 27 au , puis
Studios Pye à Londres
Durée 3:14
Genre Pop baroque
Format 45 tours
Auteur-compositeur Jagger, Richards
Producteur Andrew Loog Oldham
Label Immediate Records
Classement 1er (UK)

Singles de Chris Farlowe

Out of Time

Single de The Rolling Stones
extrait de l'album Metamorphosis
Face B Jiving Sister Fanny
Sortie
Enregistré du 27 au
Studios Pye à Londres
Durée 3:29
Genre Pop baroque
Format 45 tours
Auteur-compositeur Jagger, Richards
Producteur Andrew Loog Oldham
Label ABKCO
Classement 45e

Singles de The Rolling Stones

Pistes de Metamorphosis

ContexteModifier

Ancien leader du groupe The Thunderbirds fondé en 1957[3], le chanteur britannique Chris Farlowe qui avait quelques singles chez Decca Records à son actif entre 1962 et 1964[4] était au début de 1965 l'un des premiers à signer avec le nouveau label indépendant Immediate Records. Son premier single au sein de ce label était The Fool, une chanson écrite par Naomi Ford et Lee Hazlewood. Cette version n'arrive pas à se classer[5]. À la suite de cette déception, Farlowe a commencé sa collaboration avec Mick Jagger, qui lui a donné son prochain single à enregistrer début 1966 : Think, qui avait déjà été enregistré en décembre 1965 par les Rolling Stones, également pour l'album Aftermath[6]. À sa sortie, le single se classe 37e au Royaume-Uni[7].

Après le succès mineur de Think, Andrew Loog Oldham, producteur de Chris et des Rolling Stones et propriétaire d'Immediate Records, était certain que la suite serait un succès, et a demandé à Mick Jagger de lui offrir une chanson. Ce dernier lui suggère Out of Time comme une chanson appropriée que lui et Keith Richards avaient écrit en pensant à Farlowe, croyant que la chanson conviendrait parfaitement à sa voix[8],[9]

« Mick Jagger avait écrit de bonnes choses pour moi auparavant, comme Think et quelques autres. Puis il m'a téléphoné et m'a dit "J'ai une nouvelle chanson pour toi. Viens l'écouter." Je suis allé chez lui sur Harley Street, Harley House en fait, et il m'a joué Out of Time sur sa guitare. Ma première pensée était vraiment "Je ne suis pas sûr d'aimer ça. Je ne suis pas sûr d'aimer ce genre de choses." mais Mick a dit "Supporte-là. Ça sonnera bien une fois que tout sera arrangé et travaillée." Alors, quand je suis arrivé au studio [quelques semaines plus tard] et que j'ai vu tous les violoncelles, tout l'orchestre, j'ai pensé "Ah". Eh bien, ils ont commencé à jouer et comme on dit, c'était l'histoire en marche... »

EnregistrementModifier

Avec l'accord des Stones, Andrew Loog Oldham et Mick Jagger[10] organisent une nouvelle session d'enregistrement aux Studios Pye à Londres du 27 au [2] avec des musiciens de studios avec notamment les arrangements d'Arthur Greenslade, le batteur Andy White ou encore Jimmy Page[11], le futur guitariste de Led Zeppelin pour le chanteur Chris Farlowe. Cependant, s'il est difficile de confirmer la présence des autres musiciens étant tous non crédités, il est apparu pendant la session que Mick Jagger avait des doutes par rapport aux cordes de Greenslade[11]. Finalement, Mick est satisfait du rendu final des cordes et l’enregistrement du playback de Out of Time se termine accompagné du chant de Mick Jagger en tant que guide vocal pour Chris.

La semaine suivante, Chris pose sa voix sur ce nouvel enregistrement pendant la session du [2].

La version de Farlowe est radicalement différente de la version d'origine des Rolling Stones parue sur Aftermath, notamment avec les cordes qui sont absentes sur l'originale. En fait, la version utilisait le même support que Jagger avait précédemment doublé avec sa propre voix principale dans une version qui sortirait sur Metamorphosis[12].

Parution et réceptionModifier

Immediate Records publie le single Out of Time le 17 juin 1966. Il est l'unique no 1 de la carrière de Chris et reste classé 13 semaines au Royaume-Uni[13]. Il atteint également la 7e place en Nouvelle-Zélande et 9e en Australie[14],[15]. La chanson apparait également dans le troisième album de Chris The Art of Chris Farlowe qui parait 25 novembre de la même année. Out of Time est devenu le plus gros succès de Farlowe et est considéré comme sa chanson phare[16],[17],[18].

La chanson est également apparue sur l'album Metamorphosis des Rolling Stones publié en 1975 par ABKCO appartenant à l'homme d'affaire Allen Klein qui possède le catalogue des Rolling Stones avant 1971[12].

Fiche de productionModifier

Version des Rolling Stones

Version de Chris Farlowe

UtilisationsModifier

La version des Rolling Stones issue de l'album Aftermath apparait dans le film Le Retour (1978) de Hal Ashby, celle issue de l'album Metamorphosis apparait dans le film Once Upon a Time… in Hollywood (2019) de Quentin Tarantino.

BibliographieModifier

  • Les Rolling Stones, La Totale de Philippe Margotin et Jean-Michel Guesdon

Notes et référencesModifier

  1. D'après les paroles sur : https://www.lacoccinelle.net/246732.html
  2. a b c et d Philippe Margotin et Jean-Michel Guesdon, Les Rolling Stones, la totale, Chêne E/P/A,
  3. Eder, Bruce, « Chris Farlowe », AllMusic (consulté le )
  4. « Chris Farlowe Biography » [archive du ], sur NME (consulté le )
  5. (en) Robin Bell, The History of British Rock and Roll: The Beat Boom 1963 - 1966, Lulu Press, Inc, (ISBN 978-91-981916-6-0, lire en ligne)
  6. (en) « Out of Time singer Chris Farlowe in Worthing », sur Worthingherald.co.uk (consulté le )
  7. « CHRIS FARLOWE | full Official Chart History | Official Charts Company », sur Officialcharts.com (consulté le )
  8. (en) Martin Power, No Quarter: The Three Lives of Jimmy Page, Omnibus Press, (ISBN 978-1-78323-536-0, lire en ligne)
  9. (en) Derek Watts, Country Boy: A Biography of Albert Lee, McFarland, (ISBN 978-0-7864-8295-5, lire en ligne)
  10. « Chris Farlowe », 45-rpm.org.uk, (consulté le )
  11. a et b (en) Martin Power, No Quarter: The Three Lives of Jimmy Page, Omnibus Press, (ISBN 978-1-78323-536-0, lire en ligne)
  12. a et b (en) « Stones Settle With Allen Klein: Four More Albums; Klein will get rights to Rock & Roll Circus, Greatest Hits albums », Rolling Stone,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  13. (en) « out of time | full Official Chart History », sur Officialcharts.com (consulté le ).
  14. (en) « flavour of new zealand - search listener », sur Flavourofnz.co.nz (consulté le ).
  15. (en) « Go-Set Australian charts - 26 October 1966 », sur Poparchives.com.au (consulté le ).
  16. (en) entertainment writer Wayne Savage, « A hit? Felixstowe Spa bound Chris Farlowe didn't even like Out of Time when he first heard it », sur Ipswich Star, (consulté le ).
  17. (en-US) Kory Grow, « Hear Jimmy Page's 'Shamanic' First Production From 1961 », sur Rolling Stone, (consulté le ).
  18. (en) « LOOKING BACK - January 23, 2020 edition », sur Rugbyadvertiser.co.uk (consulté le ).

Voir aussiModifier