Ouvrir le menu principal
Othon V de la Roche
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Père
Enfants
Blason fam fr La Roche (Ducs d'Athènes) (selon Gelre).svg
équipollé à quatre points d'échiquier papelonnés.

Othon V de la Roche, (? - après 1251), dit Othon II de Ray est le fils aîné d'Othon de la Roche, premier duc d'Athènes, et d'Isabelle fille du seigneur Guy de Ray, ou d'Élisabeth (ou Isabelle) fille de Clarembaud V, seigneur de Chappes.

Sommaire

BiographieModifier

À l'origine Othon de la Roche cinquième du nom est seigneur de Ray[1] et de La Roche-sur-Ognon en partie en Comté de Bourgogne, ainsi que de la seigneurie d'Argos-Nauplie[2] en Grèce. Il portera d'ailleurs les mêmes armes que son père, celles du Premier Duc d'Athênes avec l'hermine [3]. Après s'être rendu en sa seigneurie de Nauplie en 1251 pour échanger ses terres grecques contre quinze mille perpres et les droits de son frère Guy Ier d'Athènes en Bourgogne et en Champagne, il devient seigneur de La Roche-sur-Ognon. Puis, peu intéressé par ses terres du Val d'Ognon, il vend sa seigneurie à son cousin Pons de Ciccon. À partir de cette date, les descendants du duc Othon d'Athènes se consacrent à Ray (pour ce qui concerne Othon) et à l'immense territoire qui est sous leur responsabilité en Grèce pour les autres frères.

Othon épouse Margueritte de Thilchatel avec qui il eut :

  • Jean Ier de la Roche, (? - 1262/82), dit "Jean Ier de Ray, seigneur de Ray,
  • Gauthier de Ray,
  • Guillemette de Ray,
  • Isabelle de Ray qui épousa Henri Ier de Vergy, Seigneur de Mirebeau.

Voir aussiModifier

NotesModifier

  1. Guillaume note que "Otto de Roca, dominateur de Ray filius quondam domini, Ottonis ducis Athenarum" a publié une charte pour Charlieu datée de 1234 Médiéval Généalogie, Seigneurs de Ray [1]
  2. "Othes de la Roche" a confirmé avoir vendu "le chastel d'Argues et le chastel de Naples" à "Monseigneur Guion de la Roche seigneur d'Athènes nostre ... frere ... madame Agnès dame d'Athènes sa femme", avec le consentement de "madame Marguerite nostre femme. ..et de Guillermete nostre fille, qui est en présence et estoit en présence" et promettant d'obtenir le consentement de "Jahan nostre fil qui est en vie et ... Isabelon", en échange de droits en Bourgogne et en Champagne héritées de "Monseigneur nostre père et ... madame Isabel nostre mère", par une charte du 19 avril 1251 Médiéval Généalogie, Seigneurs de Ray [2]
  3. Acte original des Archives de la Haute-Saône daté de 1217 voir Jules Gauthier, Académie des Sciences, Belles-Lettres et Arts de Besançon, 1880, p.141-142 & planche III.

Autres sources et référencesModifier

  • Jean Girard, La Roche ou l'Epopée Comtoise de Grèce, L'Atelier du Grand Tetras, Besançon, 1998.
  • Jean Longnon - Les premiers ducs d'Athènes et leur famille, In : Journal des Savants, 1973, N°1, pages 61-80 - Sources numérique

Liens externesModifier