Ordre de Tolède

Confrérie fondée par Luis Buñuel et Federico García Lorca

L’ordre de Tolède a été fondé par le cinéaste Luis Buñuel en 1923, le jour de la Saint-Joseph.

OrigineModifier

Comme Buñuel le raconte dans ses souvenirs, la décision de fonder cet ordre lui est venue après une vision provoquée par l'absorption d'alcool. Cette vision lui est apparue en pénétrant dans une cathédrale gothique où "il entendit des milliers d'oiseaux et quelque chose lui dire de rentrer aux Carmélites, non pas pour devenir moine, mais pour voler la caisse du couvent."[1]

ObjectifModifier

Le but principal de l'ordre était de se rendre le plus souvent possible à Tolède, ville considérée comme sainte par ses membres, de manger et de boire plus que de raison, pour ensuite déambuler dans les rues de la ville et "se mettre en état d'y recevoir les expériences les plus inoubliables"[1]. Chaque membre devait verser dix pesetas à la caisse commune, en d'autres termes dans la poche du fondateur.

Membres illustresModifier

Membres fondateursModifier

SecrétaireModifier

Caballeros (Chevaliers)Modifier

Escuderos (Ecuyers)Modifier

  • Georges Sadoul
  • Norah Sadoul
  • Roger Désormière
  • Colette Steinlen
  • Eli Lotar
  • Aliette Legendre
  • Madeleine Chantal
  • Delia del Carril
  • Hélène Tasnon
  • Carmina Castillo Manso
  • Pilar Bayona
  • Manolo A. Ortiz
  • Ana María Custodio

«Jefe de invitado de escuderos»Modifier

«Invitados de escudero»Modifier

  • Luis Lacasa
  • Rubio Sacristán
  • Julio Bayona
  • Carlos Castillo G. Negrete

«Invitado de invitado de escudero»Modifier

  • Juan Vicens
  • Marcelino Pascua

Notes et référencesModifier

  1. a et b Mon dernier soupir, Luis Buñuel, p. 87

Voir aussiModifier

BibliographieModifier