Ouvrir le menu principal

Olga Pashchenko

claviériste russe
Olga Pashchenko
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Instrument
Maîtres
Site web

Olga Pashchenko (russe : Ольга Пащенко ; Moscou, ) est une claveciniste, fortepianiste, organiste et pianiste russe qui développe une carrière d'interprète, jouant un répertoire allant du XVIe siècle à nos jours, en concert, à Moscou et d'autres villes de Russie, de Biélorussie, mais également en Italie, aux États-Unis, en Autriche, en Belgique, en France, en Allemagne et aux Pays-Bas. Elle a remporté plusieurs concours internationaux.

BiographieModifier

Pashchenko naît à Moscou et commence la pratique du piano dès l'âge de six ans. Elle est inscrite à l'Académie Gnessine de Moscou en 1993 où elle étudie le piano avec Tatiana Zelikman et le clavecin avec Olga Martynova. Elle donne son premier récital de piano à New York, à neuf ans[1]. Après son diplôme avec les honneurs en 2005, elle entre au Conservatoire de Moscou, où elle étudie avec Alexei Lubimov (piano), Olga Martynova (clavecin et piano-forte) et Alexei Shmitov (orgue) et est diplômée en 2010. En 2011, elle poursuit ses études avec Richard Egarr au Conservatoire d'Amsterdam, à la fois au piano et au clavecin et reçoit ses diplômes en 2013 et 2014, respectivement, avec les honneurs (excellent, cum laude) sur les deux instruments[1].

Elle est invitée dans certains des plus prestigieux festivals à travers l'Europe, notamment le Festival Oude Muziek d'Utrecht aux Pays-Bas[2], la Beethoven-Haus en Allemagne, au festival de musique russe de Zaubersee en Suisse[3], aux journées Chopin de Leipzig et au festival Seiler en Allemagne et Sankt Gallen en Autriche, au festival international de piano de Saint-Pétersbourg et une série de concerts de musique moderne « Skazochnye stranstviya » à Moscou[4], à l'Accademia del Ricercare, au festival Soli Deo Gloria et à la Mostra de piano-forte de Bergame, en Italie et au festival de Saintes en France.

Son jeu est décrit par la presse comme « non seulement technique, mais sur le plan musical aussi, de la plus haute qualité »[5], « imaginative et envoûtante »[6] et acclamé avec : « Quelle individualité, quel pur-sang pianistique »[7].

Son premier disque, Transitions, avec des œuvres de Dussek (Sonate op. 61), Beethoven (Sonate op. 111) et Mendelssohn est publié en 2013, par l'éditeur Belge Outhere sur le label Fuga Libera. Il a été sélectionné comme enregistrement du mois sur MusicWeb[6] et a obtenu quatre forte « ffff » (récompense la plus élevée) du magazine Télérama[8]. Ses autres disques sont consacrés aux variations et à trois sonates de Beethoven (parus chez Alpha).

PrixModifier

  • 2014 : deuxième prix et prix du public du concours Bach de Leipzig[9]
  • 2013 : premier prix du Concours Circulo Bach de Madrid[10]
  • 2012 : premier prix et prix critique du Jury au concours de piano Premio Ferrari à Rovereto (Italie)[11]
  • 2012 : deuxième prix et prix du public du Concours international Musica Antiqua de Bruges sur clavecin[12]
  • 2012 : premier prix et prix spécial de la société Chopin du concours Hans von Bülow de piano à Meiningen (Allemagne)[13]
  • 2011 : vainqueur du concours de piano-forte de Schloss Kremsegg (de l'université privée Anton-Bruckner, en Autriche)[14]
  • 2010 : deuxième prix du concours international Musica Antiqua de Bruges sur pianoforte

DiscographieModifier

Notes et référencesModifier

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Olga Pashchenko » (voir la liste des auteurs).
  1. a et b « Biography of Olga Pashchenko on Moens Artist Management », Moens Artist Management (consulté le 7 août 2014).
  2. « Olga Pashchenko », sur oudemuziek.nl (consulté le 8 juin 2014).
  3. « Mozart und Salieri », zaubersee.ch (consulté le 8 juin 2014).
  4. (ru) « Абонемент № 23. Сказочные странствия Эстония », sur mosconsv.ru (consulté le 8 juin 2014).
  5. (de) « Pianistin Olga Pashchenko virtuos », nachrichten.at (consulté le 5 juin 2014).
  6. a b et c (en) Brian Reinhart, « Review recording of the month », sur musicweb-international.com (consulté le 5 juin 2014).
  7. « Olga Pashchenko », sur volkskrant.nl (consulté le 5 juin 2014).
  8. « Pour enregistrer son récital, Olga Pashchenko a choisi deux pianoforte du XIXe siècle. Un délice. », sur telerama.fr (consulté le 27 avril 2014).
  9. « Prize winners 2014 in the category harpsichord », sur Internationaler Bach-Wettbewerb Leipzig. (consulté le 5 août 2014)
  10. « Young Bach Award », sur Premio Circulo Bach. (consulté le 27 avril 2014)
  11. « And the winner is...,. », sur premioferrari.wordpress.com (consulté le 27 avril 2014)
  12. « De Russische Olga Pashchenhko was publieksfavoriet en won de publieksprijs. », sur Cobra.be (consulté le 8 juin 2014)
  13. « Die Preisträger des 1. Internationalen Hans-von-Bülow-Klavierwettbewerbs, Juli 2012. », sur buelow-wettbewerb-meiningen.de (consulté le 13 juin 2014)
  14. Prix 2011 sur conservatoriumvanamsterdam.nl.
  15. « Transitions : du classicisme au romantisme » revue par Victoria Okada (24 avril 2013) sur resmusica.com.
  16. Transitions Revue sur pianobleu.com.

Liens externesModifier