Nuuk

capitale du Groenland

Nuuk
Blason de Nuuk
Héraldique
Drapeau de Nuuk
Drapeau
Nuuk
Maisons colorées typiques du Vieux-Nuuk, au bord du fjord.
Administration
Pays Drapeau du Groenland Groenland
Commune Sermersooq
Code postal 3900
Démographie
Gentilé Nuukois
Population 19 604 hab. (2023)
Densité 28 hab./km2
Géographie
Coordonnées 64° 10′ 50″ nord, 51° 43′ 18″ ouest
Altitude m
Superficie 69 000 ha = 690 km2
Fuseau horaire UTC-3
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Groenland
Voir sur la carte administrative du Groenland
Nuuk

Nuuk (/nuk/[a] Écouter; prononcé en groenlandais : /nuːk/[b]) est la capitale et la plus grande ville du Groenland. Elle se situe sur la côte ouest, à l'embouchure du fjord de Nuuk, à environ 240 km au sud du cercle polaire arctique, ce qui en fait la capitale la plus septentrionale du monde. Nuuk est également le chef-lieu de la commune de Sermersooq.

Ville la plus peuplée du Groenland, elle compte, au , d'après le recensement de l'office des statistiques groenlandais Naatsorsueqqissaartarfik, 19 604 habitants[1], soit plus du tiers de la population totale du pays. Ses habitants sont appelés les Nuukois (Nuummiut en groenlandais).

Habitée par les Vikings dès le Xe siècle et par les populations inuites depuis le XIIIe siècle, la ville est fondée en 1729 par le missionnaire norvégien Hans Egede, sous le nom de Godthåb (« bonne espérance »), la Norvège étant, à l'époque, tout comme le Groenland, sous la souveraineté danoise. Elle fut la première ville de l’île, au sens européen du terme.

En tant que capitale, la ville est le siège du Gouvernement et des institutions, ainsi que le plus grand centre culturel, économique et commercial du pays.

Géographie modifier

Localisation modifier

Nuuk est située à environ 10 km du détroit de Davis sur la côte sud-ouest du Groenland, et à environ 240 km au sud du cercle polaire arctique. La ville est implantée à l'extrémité d'une péninsule montagneuse située elle-même entre l'embouchure du fjord de Nuuk et la baie de Nuuk.

Topographie modifier

Hydrographie modifier

La ville de Nuuk est située sur le fjord de Nuuk (Nuup Kangerlua), le plus long fjord du détroit de Davis.

Nuuk englobe plusieurs lacs dont le Vandsoen[2].

Géologie et relief modifier

La nature des paysages y est de type montagnard. La montagne Sermitsiaq, qui s'élève sur l'île Sermitsiaq (en) à environ 15 km au nord-est de la ville, peut être vue depuis de nombreux endroits de la capitale (elle a d'ailleurs donné son nom au journal national groenlandais Sermitsiaq).

Climat modifier

En décembre, le soleil se lève vers 10 h et se couche vers 14 h 30. En revanche, à partir de fin mai jusqu'à début août, il fait pratiquement jour en continu (la ville étant située sous le cercle polaire arctique, elle connaît quand même une très courte nuit). Nuuk bénéficie d'un climat subpolaire océanique caractérisé par des températures proches de °C toute l'année. En mars, le mois le plus froid, la température moyenne est de −8,0 °C, et en juillet, le mois le plus chaud, de +6,5 °C. Nuuk bénéficie en hiver de températures bien plus douces (de l'ordre de vingt degrés Celcius de plus) que la ville d'Iqaluit, située de l'autre côté du détroit de Davis, car un bras du Gulf Stream longe la côte occidentale du Groenland.

Relevé météorologique de Nuuk – altitude : 51 m – latitude : 64°10' N (période 1961-1990)
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) −10,1 −10,6 −10,6 −6,1 −1,5 1,3 3,8 3,8 1,6 −2,5 −5,8 −8,7 −3,8
Température moyenne (°C) −7,4 −7,8 −8 −3,9 0,6 3,9 6,5 6,1 3,5 −0,6 −3,6 −6,2 −1,4
Température maximale moyenne (°C) −4,4 −4,5 −4,8 −0,8 3,5 7,7 10,6 9,9 6,3 1,7 −1 −3,3 1,7
Précipitations (mm) 39 47 50 46 55 62 82 89 88 70 74 54 756
Source : Le climat à Nuuk (en °C et mm, moyennes mensuelles)[3].


Voies de communication et transports modifier

 
Aqqusinersuaq, la rue principale de la ville, avec l'hôtel Hans Egede sur la droite.

Le port de Nuuk est le plus grand du territoire. Il est ouvert sur le détroit de Davis. L'entrée du port est limitée en raison de la marée, et de la banquise qui se forme au cours d'une partie de l'année[4]. Les navires de l'Arctic Umiaq Line (filiale de Air Greenland et de la Royal Arctic Line) desservent le port de Nuuk à destination d'Ilulissat, Aasiaat, Sisimiut, Kangaamiut, Maniitsoq, Qeqertarsuatsiaat, Paamiut, Arsuk, Qaqortoq, Narsaq et Narsarsuaq.

Les transports en commun sont assurés par le réseau de bus Nuup Bussii, qui dessert 5 lignes reliant le centre-ville aux quartiers périphériques de Nuussuaq et Qinngorput.

Nuuk possède, à 4 km au nord-est du centre-ville, un aéroport international qui est actuellement en pleine expansion avec la construction d'une piste capable d'accueillir des avions à réaction et d'un nouveau terminal destiné aux vols vers l'Europe d'Air Greenland, actuellement localisés à Kangerlussuaq.

Air Greenland propose des vols vers Aasiaat, Ilulissat, Kangerlussuaq, Keflavík (saisonnier), Kulusuk, Maniitsoq, Narsarsuaq, Paamiut et Sisimiut.

Flugfélag Íslands (Icelandair) propose des vols saisonniers vers Reykjavik.

Air Nunavut propose des vols charter vers Iqaluit.

Urbanisme modifier

Morphologie urbaine modifier

 
Une rue dans le centre-ville.

Nuuk est une mini-métropole. Outre des immeubles d'habitation, on y trouve des édifices publics comme les sièges du Parlement et du Gouvernement, un centre culturel, un stade, un stade nautique public, de nombreux restaurants et magasins, un hôpital et un aéroport[5].

Nuuk est divisée en trois principaux quartiers : le centre-ville (constitué notamment du Vieux-Nuuk), Nuussuaq et Qinngorput, eux-mêmes divisés en plusieurs sous-quartiers.

Logement modifier

Équipements modifier

Dans le quartier de Qinngorput, une école, ouverte en , peut accueillir jusqu'à 452 élèves de la première à la septième classe. Elle sert également de centre culturel[6].

Toponymie modifier

Anciennement appelée Godthåb, qui signifie en danois « bonne espérance » (de godt, « bonne », et håb, « espérance »)[7], la ville a été rebaptisée Nuuk par le Gouvernement du Groenland en 1979, nom signifiant en groenlandais « pointe », « cap » ou « presqu'île ». Le nom de la ville était écrit Nûk avant 1973[8].

Histoire modifier

 
Statue de Hans Egede située à proximité de la cathédrale de Nuuk.

Le site de Nuuk est habité par les Vikings dès le Xe siècle et par les populations inuit depuis le XIIIe siècle.

La ville est fondée en 1729 par le missionnaire norvégien Hans Egede sous le nom de Godthåb (« bonne espérance ») en pensant au futur succès de sa mission évangélique auprès des Inuits. La Norvège est à l'époque, tout comme le Groenland, sous la souveraineté danoise. Elle est la première ville de l'île, au sens européen du terme.

Comme le reste du Groenland, Nuuk est peuplée aujourd'hui par des Inuits danois mais également (et de plus en plus) par des Danois venant d'Europe.

En novembre 2008, les citoyens de Nuuk votent à une écrasante majorité en faveur d'une autonomie accrue vis-à-vis du Danemark, qui gouverne l'île sous une forme ou une autre depuis 1721.

Politique et administration modifier

En tant que capitale du Groenland, Nuuk est le centre administratif du territoire, regroupant l'ensemble des bâtiments du Gouvernement et des institutions importantes, comme le Parlement du Groenland.

Nuuk est également le chef-lieu de la commune de Sermersooq.

Tendances politiques et résultats modifier

Élections législatives de 2013 modifier

Aux élections législatives de 2013, le taux de participation est 72,1 % ; le parti Inuit Ataqatigiit (IA) obtient 47,1 % des voix, Siumut (S) 29,6 % et le Parti démocrate (D) 12,2 %[9].

Élections municipales de 2013 modifier

Aux élections municipales de 2013, le taux de participation est de f51,2 % ; le parti Inuit Ataqatigiit (IA) obtient 47,5 % des voix, Siumut (S) 32,6 % et le Parti démocrate (D) 13 %[10].

Jumelages modifier

La ville de Nuuk est jumelée avec onze villes d'Europe, d'Amérique et d'Asie :

Population et société modifier

Démographie modifier

1977 1978 1979 1980 1981 1982 1983 1984 1985
8 5458 5278 8279 0779 4239 7179 8489 99710 559
1986 1987 1988 1989 1990 1991 1992 1993 1994
10 97211 20911 61511 95712 21712 25212 23312 18112 483
1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003
12 72312 88212 90913 02413 15413 44113 64913 88913 884
2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012
14 35014 50114 58314 71915 08415 10515 46915 86216 181
2013 2014 2015 2016 2017 2018 2019 2020 2021
16 45416 81816 99217 31617 60017 79617 98418 32618 800
2022 2023 - - - - - - -
19 26119 604-------

Avec 19 604 habitants au , Nuuk est la ville qui connaît la plus rapide croissance du territoire, les migrants des petites villes venant renforcer la tendance. Avec Tasiilaq, elle est la seule ville de la commune de Sermersooq présentant des modèles de croissance stable au cours des deux dernières décennies. La population a augmenté de près d'un tiers par rapport aux chiffres de 2000, et de 15 % par rapport à ceux de 2010. Nuuk regroupe ainsi plus du tiers de la population totale du Groenland.

Enseignement modifier

Établissements scolaires modifier

Vie universitaire modifier

 
Université du Groenland.

L'université, ainsi que la quasi-totalité des établissements d'enseignement supérieur du Groenland, est située à Nuuk. En 2015, l'université avait un effectif d'environ 650 élèves. Cette concentration pose notamment la question du logement étudiant[12].

Nuuk compte aussi d'autres établissements d'enseignement comme un collège technique ou encore une école de journalisme.

Manifestations culturelles et festivités modifier

Santé modifier

La ville compte un hôpital, l'hôpital de la Reine-Ingrid, qui est le principal du Groenland avec plus de 130 lits.

Sports modifier

Clubs professionnels modifier

Nom Sport Division Stade/Salle Fondation Titres (Championnat du Groenland)
B-67 Badminton
Football masculin
Football féminin
Handball
Championnat du Groenland de football
Championnat du Groenland de football féminin
Championnat du Groenland de handball
Stade de Nuuk 1967 12
Nuuk Idraetslag (NÛK, Nuuk IL) Football
Handball
Championnat du Groenland de football
Championnat du Groenland de football féminin
Championnat du Groenland de handball
Stade de Nuuk 1934 20
Grønlands Seminarius Sportklub (GSS) Football
Handball
Volley-ball
Championnat du Groenland de football
Championnat du Groenland de football féminin
Championnat du Groenland de handball
Championnat du Groenland de volley-ball masculin
Championnat du Groenland de volley-ball féminin
Stade de Nuuk 1944 32

Équipements sportifs modifier

 
Le Godthåbhallen, salle de handball de Nuuk.

Le stade de Nuuk a une capacité de 2 000 personnes.

Une salle de handball, le Godthåbhallen, peut accueillir quant à elle jusqu'à 1 000 personnes.

Médias modifier

Presse écrite modifier

Aujourd'hui seuls deux journaux sont publiés au Groenland, tous deux étant distribués nationalement.

L'hebdomadaire groenlandophone Sermitsiaq est publié tous les vendredis, tandis que la version en ligne est actualisée plusieurs fois par jour. Il était distribué uniquement à Nuuk jusque dans les années 1980. Son nom vient de la montagne Sermitsiaq, située à environ 15 km au nord-est de Nuuk.

Le bihebdomadaire Atuagagdliutit/Grønlandsposten (AG), l'autre journal du Groenland, est publié tous les mardis et tous les jeudis, en groenlandais sous le nom d'Atuagagdliutit et en danois sous le nom de Grønlandsposten. Les articles sont tous publiés dans les deux langues.

Télévisions modifier

Locale modifier
 
Le Teletårnet à Nuuk.

Nanoq Media, la chaîne de télévision locale de Nuuk, est créée le . Il s'agit de la plus importante station de télévision locale au Groenland ; elle peut toucher plus de 4 000 ménages de la capitale, soit les trois quarts[13].

Nationale modifier

Le siège de Kalaallit Nunaata Radioa (KNR), l'entreprise de radiotélévision publique du Groenland, est également implanté à Nuuk. Près d'une centaine de personnes sont directement employées par cette entreprise qui compte parmi les plus importantes du territoire[14].

Cultes modifier

 
La cathédrale de Nuuk.

La cathédrale de Nuuk est un lieu de culte de l'Église du Danemark de confession évangélique luthérienne, siège du diocèse du Groenland.

La ville possède aussi l'un des seuls lieux de culte catholique du Groenland encore en activité : l'église du Christ-Roi (en).

Économie modifier

Entreprises et commerces modifier

À Nuuk, il existe plusieurs commerces et quelques supermarchés. Les prix sont très élevés en raison des coûts d'importation des denrées alimentaires et non alimentaires ; cependant, le gouvernement danois octroie d'énormes subventions afin de les alléger. On y trouve les produits locaux comme le muktuk (lard de baleine), la viande de caribou et de phoque, ainsi que les produits d'importation comme le porc, le bœuf ou le mouton.

Les produits non essentiels qui sont importés sont lourdement taxés. La population préfère en général se rendre au marché quotidien Kalaaliaraq (en) pour acheter à plus bas prix du poisson ou de la viande, découpés sur de simples tables de métal.

Énergie modifier

Toute l'électricité du territoire est fournie par l'entreprise publique du gouvernement Nukissiorfiit, qui a le monopole de l'électricité au Groenland. Nuuk obtient essentiellement son énergie électrique de la centrale hydroélectrique de Buksefjord.

Culture locale et patrimoine modifier

Lieux et monuments modifier

Patrimoine culturel modifier

 
Katuaq, le centre culturel de Nuuk.

Katuaq est le centre culturel de Nuuk. Il regroupe un cinéma, un musée et un restaurant.

 
Le musée d'art de Nuuk.

La ville possède un musée d'art qui est très important sur le plan culturel.

Personnalités liées à Nuuk modifier

Héraldique modifier

Dans la fiction modifier

Notes et références modifier

Notes modifier

Références modifier

  1. (en) « Population January 1st by place of birth, gender, age, residence type and time », sur StatBank (consulté le ).
  2. (en) « Nuuk Map », sur Maps of world (consulté le ).
  3. climate-charts.com
  4. « Informations sur le port de Nuuk ».
  5. « http://www.stat.gl ».
  6. « Informations sur Qinngorput ».
  7. Louis Deroy et Marianne Mulon, Dictionnaire des noms de lieux, éd. Le Robert, 1994 (ISBN 285036195X).
  8. (da) « Fortegnelse over grønlandske stednavne », Tidsskrift Grønland, no 7,‎ , p. 215-220 (lire en ligne).
  9. (kl) « Inatsisartunut qinersineq 2013 », sur www.knr.gl (consulté le ).
  10. (kl) « Kommuninut qinersineq 2013 », sur www.knr.gl (consulté le ).
  11. (kl) « Januaarimi inoqarfinni innuttaasut 1977-2021 », sur bank.stat.gl (consulté le ).
  12. Marine Duc, « (Se)loger et étudier à Nuuk », revue Urbanités,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  13. (da) « Site de Nuuk TV ».
  14. « Informations sur KNR ».

Voir aussi modifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes modifier

 
Il existe une catégorie consacrée à ce sujet : Nuuk.

Liens externes modifier