Nozu Michitsura

personnalité politique japonaise

Le marquis Nozu Michitsura (野津 道貫?) ( - ) est un maréchal japonais qui fut une figure importante des débuts de l'armée impériale japonaise. Sa femme est la sœur du général Takashima Tomonosuke.

Nozu Michitsura
野津 道貫
Nozu Michitsura

Naissance
Drapeau du Japon Kagoshima
Décès (à 67 ans)
Drapeau du Japon Tokyo
Origine Japonais
Allégeance Drapeau de l'Empire du Japon Empire du Japon
Grade Maréchal
Années de service 18711906
Commandement Drapeau de l'armée impériale japonaise Armée impériale japonaise
Conflits Guerre de Boshin
Première guerre sino-japonaise
Guerre russo-japonaise
Distinctions Ordre du Milan doré (1re classe)
Ordre du Chrysanthème (Grand cordon)

BiographieModifier

Né à Kagoshima, Nozu est le second fils d'un samouraï du domaine de Satsuma. Il étudie le kenjutsu (art de l'épée) auprès de Yakumaru Kaneyoshi, célèbre instructeur de Satsuma, et est nommé commandant de compagnie durant la guerre de Boshin de la restauration de Meiji. Nozu participe à toutes les batailles importantes de la guerre, depuis la bataille de Toba-Fushimi jusqu'à la bataille d'Aizu et la bataille de Hakodate.

Après la guerre, Nozu se rend à Tokyo et, en , est nommé major dans la 2e brigade de la nouvelle armée impériale japonaise. Il est promu lieutenant-colonel en , et colonel en au moment de sa nomination comme chef d'État-major de la garde impériale. De juillet à , Nozu voyage aux États-Unis où il visite l'exposition universelle de 1876 de Philadelphie. De retour au japon, il a la charge douloureuse de combattre ses anciens camarades lors de la rébellion de Satsuma. En , il est nommé chef d'État-major de la 2e brigade, et est stationné dans la province de Bungo à Kyūshū, le centre de la rébellion, de mai à .

En , Nozu est promu général de brigade et devient commandant du district militaire de Tokyo. En , il accompagne le ministre de la Guerre Ōyama Iwao dans un voyage d'un an en Europe pour étudier les systèmes militaires de différentes puissances européennes. En , il reçoit le titre de baron (danshaku) selon le système de noblesse kazoku par l'empereur Meiji. De février à , il est envoyé à Pékin dans la Chine des Qing comme attaché militaire. De retour au Japon en , il est promu général de division et fait commandant du district militaire de Hiroshima[1].

En , avec la réorganisation de l'armée impériale japonaise en divisions orchestrée par le conseiller étranger allemand Jacob Meckel, Nozu est fait commandant de la nouvelle 5e division qui participe à la première guerre sino-japonaise sous son commandement durant la bataille de Pyongyang. En , Nozu est promu général de corps d'armée et remplace le général Yamagata Aritomo comme commandant-en-chef de la 1re armée japonaise en Mandchourie. En , il reçoit le titre de comte (hakushaku).

À la fin de la guerre, Nozu occupe successivement divers postes militaires comme commandant de la garde impériale, inspecteur général de l'entraînement militaire, et sert comme conseiller militaire[2].

Lorsque débute la guerre russo-japonaise, Nozu est assigné au commandement de la 4e armée qui joue un rôle crucial lors de la bataille de Mukden. Son titre est élevé en vicomte (shishaku). Après la guerre, il est promu maréchal en .

Sur nomination impériale, Nozu devient membre de la chambre des pairs à la Diète du Japon de à son décès en . Son titre est élevé en marquis (koshaku) en 1907.

Nozu a été décoré de l'ordre du Milan doré (1re classe) et du Grand cordon du suprême ordre du Chrysanthème.

Sa tombe se trouve au cimetière d'Aoyama à Tokyo.

Notes et référencesModifier

  1. Dupuy, Encyclopedia of Military Biography
  2. National Diet Library, Portraits of Modern Historical Figures

BibliographieModifier

Liens externesModifier