Ministère de la Guerre (Japon)

Quartier-général de l'armée impériale japonaise, Tokyo, de 1937 à 1945.

Le ministère de l'Armée (陸軍省, Rikugunshō?) était un ministère de l'empire du Japon chargé d'administrer l'armée impériale japonaise. Il exista de 1872 à 1945.

HistoireModifier

Le ministère de l'Armée fut créé en , en même temps que celui de la Marine, pour remplacer le ministère des Affaires militaires (Hyōbushō) au sein du gouvernement de Meiji.

Initialement, le ministère de l'Armée était chargé de l'administration et du commandement opérationnel de l'armée impériale japonaise. Cependant, avec la création de l'État-major de l'armée impériale japonaise en , il ne lui restait plus que les fonctions administratives. Son rôle premier était de gérer le budget de l'armée, le paiement du personnel, d'acheter du matériel, d'assurer les liaisons avec la diète du Japon et du Cabinet et de s'occuper des grandes questions de la politique militaire.

Le poste de ministre de l'armée était l'un des plus puissants du gouvernement. Bien qu'il devait être membre du Cabinet après la création de celui-ci en 1885, le ministre de l'armée avait la particularité de ne répondre de ses actes qu'à l'empereur exclusivement (le commandant en chef de toutes les forces armées japonaises sous la constitution Meiji) et non au Premier ministre.

Le poste de ministre de l'armée était traditionnellement attribué à un général de l'armée en activité. Cette pratique devint même obligatoire avec une loi de 1900 entreprise par Aritomo Yamagata, qui était destinée à briser l'influence des partis politiques dans les affaires militaires. Abolie en 1913 par le gouvernement de Gonnohyoe Yamamoto, la loi fut revotée en 1936 par le premier ministre Kōki Hirota sur l'insistance de l'État-major général de l'armée. La capacité qu'avait l'armée à pouvoir refuser un ministre de l'armée qui ne lui plaisait pas lui donnait un droit de veto sur la formation de toute administration civile, et fut un facteur de l'érosion de la démocratie représentative et la montée du militarisme japonais.

Le ministère fut supprimé en par l'occupant américain.

OrganisationModifier

  • Sous-secrétaire de l'armée (vice-ministre)
    • Bureau des affaires militaires
    • Bureau du personnel
    • Bureau des armes
    • Bureau des Services
    • Bureau de l'administration
    • Intendance (comptes et matériel)
    • Médical
    • Bureau de la justice
    • Bureau de mobilisation économique
    • Département de l'aéronautique
    • Mobilisation économique (supprimé en )

Le ministère de l'armée et le quartier-général impérial étaient situé à Ichigaya (actuel Shinjuku).

Liste des ministres de l'arméeModifier

Dates Nom
1 Ōyama Iwao
2 Tomonosuke Takashima
3 Ōyama Iwao
4 Saigō Tsugumichi
5 Ōyama Iwao
6 Tomonosuke Takashima
7 Tarō Katsura
8 Kodama Gentarō
9 Terauchi Masatake
10 Ishimoto Shinroku
11 Uehara Yūsaku
12 Kigoshi Yasutsuna
13 Kusunose Yukihiko
14 Oka Ichinosuke
15 Ōshima Ken'ichi
16 Tanaka Giichi
17 Yamanashi Hanzō
18 Tanaka Giichi
19 Kazushige Ugaki
20 Yoshinori Shirakawa
21 Kazushige Ugaki
22 Jirō Minami
23 Sadao Araki
24 Senjūrō Hayashi
25 Yoshiyuki Kawashima
26 Hisaichi Terauchi
27 Kōtarō Nakamura
28 Hajime Sugiyama
29 Seishirō Itagaki
30 Shunroku Hata
31 1940 Hideki Tōjō
32 Hajime Sugiyama
33 Korechika Anami
34 Naruhiko Higashikuni
35 Sadamu Shimomura

RéférencesModifier