Novokramatorsky Mashinostroitelny Zavod

entreprise industrielle ukrainienne

Novokramatorsky Mashinostroitelny Zavod (NKMZ), en ukrainien Новокраматорський машинобудівний завод (HKM3), est une entreprise ukrainienne implantée à Kramatorsk[1] et active depuis le milieu des années 1930.

Novokramatorsky Mashinostroitelny Zavod
Installations
Type d'usine
Fonctionnement
Effectif
8 257 ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Localisation
Adresse

Ses métiers sont la réalisation d'équipements pour l'industrie métallurgique et minière : laminoirs, hauts fourneaux, matériel de levage, terrassement...

Elle est surtout connue pour ses presses hydrauliques de très forte puissance. Elle a construit entre 1957 et 1960, deux presses de 75 000 t métriques. Une à l'usine VSMPO-AVISMA à Verkhniaïa Salda[4] et la seconde sur un site à Samara qui a été repris après la dislocation de l’URSS par Alcoa[5] en Russie[6].

Une machine soviétique NKMZ de 65 000 t est installée entre 1974 et 1976 à Issoire en France[7]. Servant à la mise en forme d'alliages et pièces de grande dimension pour l'industrie aéronautique, elle est toujours parmi les plus importantes de sa catégorie 40 ans après sa mise en service[8],[9].

Notes et référencesModifier

  1. A l'époque partie intégrante de l'URSS.
  2. numéro : 14-129-0061
  3. numéro : 14-129-0060
  4. (en) Gerd Lütjering et James C. Williams, Titanium, Berlin/New York, Springer, , 431 p. (ISBN 978-3-540-73036-1, lire en ligne), p. 79.
  5. (en) « History of Samara Metallurgical Plant(ZAO Alcoa SMZ) », sur Alcoa, (consulté le ).
  6. (en) « Reference list: Hydraulic forging presses », sur Novokramatorsky Mashinostroitelny Zavod (consulté le ).
  7. Geneviève Colonna d'Istria, « Auvergne : Issoire se sent pousser des ailes », L'Usine nouvelle,‎ (lire en ligne, consulté le )
  8. Article de presse du 17 octobre 2015
  9. Article de presse du 4 mai 2016

Liens externesModifier

Pour approfondirModifier