Ouvrir le menu principal

Norgot
Biographie
Ordre religieux Ordre de Saint-Benoît
Décès
Évêque de l’Église catholique
Dernier titre ou fonction Évêque d'Avranches
Évêque d'Avranches
vers 990 – vers 1017
Autres fonctions
Fonction religieuse
Moine du Mont-Saint-Michel

Blason

Norgot (Norgotus, Norgodus, Norgaudus[1]) est un évêque d'Avranches de la fin du Xe siècle et du début du XIe siècle.

Sommaire

BiographieModifier

Évêque d'Avranches, il rétablit l'autorité épiscopale après la vacance du siège suite aux invasions viking[1].

Il souscrit en 1017 à un titre de Guillaume de Volpiano, abbé de Saint-Bénigne de Dijon, lors d'une assemblée d'évêques en présence du prince Richard et de son fils[2]. Vers 1017, il se démet de sa charge pour se faire moine au Mont-Saint-Michel[1] suivant le nécrologe de l'abbaye. Ce retrait fait suite à une vision du Mont-Saint-Michel en feu qu'il aurait eu la nuit de la fête de Saint-Michel[2]. Selon Richard Allen, la fuite de son devoir serait dû à son découragement face aux nombreuses destructions[3].

Norgot serait mort au Mont en 1026[2].

ÉtymologieModifier

L'anthroponyme Norgot est vraisemblablement d'origine norroise. Il est basé sur l'élément norðr « nord » qui entre en composition comme premier élément dans de nombreux noms de personnes scandinaves, exemple : Norbjørg, Norðbjørt (équivalent de Norbert), Norðmaðr (Normand), Norfrid, Norgrim, etc. Le second élément est le vieux norrois Gautr « Goth, originaire du Gautaland » que l'on retrouve dans les anthroponymes normands Angot, Turgot et Vigot, correspondants exacts du vieux norrois Ásgautr, Þórgautr et Vígautr (vieux danois Wigot).

Notes et référencesModifier

  1. a b et c Pierre Bouet et François Neveux, Les évêques normands du XIe siècle : Colloque de Cerisy-la-Salle (30 septembre - 3 octobre 1993), Caen, Presses universitaires de Caen, , 330 p. (ISBN 2-84133-021-4), « Les évêques normands de 985 à 1150 », p. 19-35
  2. a b et c Abbé Desroches, Histoire du Mont-Saint-Michel et de l'ancien diocèse d'Avranches, Chez Mancel, Caen, 1838, p. 154-155.
  3. Richard Allen, « ‘A proud and headstrong man’: John of Ivry, bishop of Avranches and archbishop of Rouen, 1060–79 », Historical Research, vol. 83, no 220 (mai 2010), p. 189-227.

Voir aussiModifier