Noël Akossi Bendjo

Noël Akossi Bendjo
Fonctions
Secrétaire exécutif du PDCI chargé de l'organisation et de la mobilisation
Biographie
Nom de naissance Noël Honoré Charles Akossi Bendjo
Date de naissance (69 ans)
Lieu de naissance village d'Abobo Doumé, Abidjan (AOF)
Nationalité ivoirien
Parti politique PDCI
Conjoint Lydie Assita Dao
Enfants 7
Diplômé de Université Laval
Profession homme d'affaires

Noël Akossi Bendjo, né le à Abidjan, est un chef d'entreprise et homme politique ivoirien, ingénieur en génie chimique de formation[1].

Depuis 1997, il a participé à la direction de plusieurs entreprises ivoiriennes proéminentes en tant que directeur général ou au sein de leur conseil d'administration. Elu maire PDCI de la commune abidjanaise du Plateau en , il a été décoré le par le groupe Afrique Intelligence du prix SPADE (Super Prix Africain de l'Excellence) en tant que meilleur maire d'Afrique et meilleur gestionnaire de collectivités locales[2]. Révoqué de ses fonctions pour raisons politiques par décret prononcé en conseil des ministres, il a été contraint à l'exil en France[3],[4].

Origines et étudesModifier

Noël Akossi Bendjo est né le à Abidjan, au temps de l'Afrique-Occidentale française. Il est fils de cheminot[5].

Il poursuivit des études au Canada à l'université Laval, où il obtint un BSc d'ingénieur en 1977, puis une MSc en génie chimique en 1979.

Nöel Akossi Bendjo est marié à Lydie Assita Dao, et est père de sept enfants.

Carrière dans l'entrepriseModifier

À son retour du Canada en 1979, Noël Akossi Bendjo accède au poste de directeur des logistiques et des programmes au sein de la société ivoirienne de raffinage. Il sera par la suite responsable de l'informatique industrielle et du contrôle technique jusqu'en 1994. Il en devient directeur commercial et logistique en 1995, puis directeur général de 1997 à 2000[1].

Sous sa direction, la SIR a procédé à l'automatisation de ses processus de production, et mis en route un plan de développement stratégique pour l'horizon 2015[6].

Noël Akossi Bendjo a siégé au sein des conseils d'administration de nombreuses sociétés et groupes ivoiriens, tels que la NSIA, la BIAO, la Société de développement et de promotion du Plateau, et d'autres. Il a également participé à des missions et séminaires en partenariat avec la Banque mondiale et le Fonds monétaire international, et fut membre permanent du Forum économique mondial de 1998 à 2000. Il a été, en outre, membre du conseil d'administration de l'African Technology Policy System de à 2012[7].

Nöel Akossi Bendjo est le fondateur et actuel président du conseil d'administration de la Fondation Benianh International[7].

Carrière politiqueModifier

Noël Akossi Bendjo est un membre et un élu du parti démocratique de Côte d'Ivoire. Il siège au sein du bureau politique du parti et assume la fonction de secrétaire exécutif chargé de l'organisation et de la mobilisation.

Il a été élu maire de la commune abidjanaise du Plateau lors des élections municipales ivoiriennes de 2001. Il a ensuite été réélu lors des élections locales d'avril 2013 et reconnu par ses pairs en comme le meilleur maire d’Afrique et meilleur gestionnaire de collectivités locales. Ce prix SPADE (Super Prix Africain de l’Excellence) lui a été décerné à Casablanca le par le groupe Afrique Intelligence.

Son refus de rejoindre le RHDP (parti unifié voulu par le président Alassane Ouattara) lui a valu toute une série de déboires judiciaires. Soutenu par la population[8], il est pourtant destitué de son mandat en août 2018 alors qu’il se trouvait en mission en Europe. Il est condamné un an plus tard par contumace et sans avoir été convoqué à son propre procès sur la base d’accusations infamantes de détournement de fonds dont il dénonce le caractère fallacieux[9],[10],[11],[12].

Cette condamnation est intervenue au moment où le magazine Jeune Afrique le présentait comme un candidat crédible du PDCI à la prochaine élection présidentielle de République de Côte d’Ivoire[13].

En , Noël Akossi Bendjo a contribué à la création de l’UDCI, l’Union de la Diaspora pour la Côte d’Ivoire, pour mobiliser l’ensemble des Ivoiriens de la diaspora derrière le projet lancé par le président Henri Konan Bédié de plateforme d’alliance des partis d’opposition[14].

BibliographieModifier

OuvragesModifier

RéférencesModifier

  1. a et b Fiche de Noël Akossi Bendjo sur Africanaute
  2. Guillaume Baleir, « Noel Akossi BENDJO, Meilleur Maire d'Afrique », (consulté le 24 juillet 2019)
  3. abidjannetTV, « Déclaration du PDCI RDA relative à la révocation de Noël Akossi Bendjo, maire du Plateau » (consulté le 24 juillet 2019)
  4. « Et Si vous me disiez toute la vérité - Noël Akossi Bendjo » (consulté le 24 juillet 2019)
  5. Discours d'investiture de Nöel Bendjo après réélection lors des municipales de 2013
  6. Profil de Noël Akossi Bendjo sur Abidjan.net
  7. a et b Profil Zoominfo de Noël Akossi Bendjo
  8. « CEREMONIE SOUTIEN ET BENEDICION AU MAIRE BENDJO A ABOBO DOUME » (consulté le 4 août 2019)
  9. Jonas BAIKEH, « Condamné à 20 ans de prison / Noël Akossi Bendjo dénonce une "parodie de justice ! » », sur www.linfodrome.com, (consulté le 24 juillet 2019)
  10. « Côte d’Ivoire – Noël Akossi-Bendjo : « Ce procès est une mascarade » », sur JeuneAfrique.com, (consulté le 24 juillet 2019)
  11. Diaspotv Groupe 2GMK, « Conférence de presse des avocats de M Noël Akossi Bendjo le 11 juillet 2019 », (consulté le 24 juillet 2019)
  12. (en-US) Tjefin, « Procès de Noël Honoré Akossi Bendjo: Un témoin occulaire raconte », sur eburnienews | Diaspora ivoirienne | Actualité Politique | Diaspora africaine en France, (consulté le 24 juillet 2019)
  13. « Présidentielle en Côte d’Ivoire : Henri Konan Bédié face à ses prétendants au sein du PDCI », sur JeuneAfrique.com, (consulté le 24 juillet 2019)
  14. Agence Ecofin, « Noël Akossi Bendjo : « La mobilisation de toutes les énergies est indispensable si l’on veut éviter un autre drame à la Côte d’Ivoire » », sur Agence Ecofin (consulté le 24 juillet 2019)