Ouvrir le menu principal

Nishi-Hongan-ji

temple bouddhiste à Kyoto, Japon

Nishi-Hongan-ji
Image illustrative de l’article Nishi-Hongan-ji
Amida-dō
Présentation
Culte Bouddhisme
Type Jōdo shinshū
Début de la construction 1591
Site web http://www.hongwanji.or.jp/
Géographie
Pays Drapeau du Japon Japon
Ville Kyōto
Coordonnées 34° 59′ 31″ nord, 135° 45′ 06″ est

Géolocalisation sur la carte : Japon

(Voir situation sur carte : Japon)
Nishi-Hongan-ji

Géolocalisation sur la carte : Kyoto

(Voir situation sur carte : Kyoto)
Nishi-Hongan-ji

Le Nishi-Hongan-ji (西本願寺, Nishi-Hongan-ji?) ou « temple du vœu originel de l'ouest », est l'un des temples de l'école Jōdo shinshū à Kyōto.

Histoire du templeModifier

En 1591, le temple Hongan-ji obtient des terres de Hideyoshi Toyotomi et se voit déplacé depuis sa location originale à Ōsaka. Le mausolée de Shinran, fondateur du Jōdo shinshū est, lui, déplacé à Ōtani, à l'est de Kyōto, au début de l'époque d'Edo.

En 1602, le shogun Tokugawa Ieyasu confie des terres au patriarche Kyōnyo (ja) avec l'autorisation de l'empereur Go-Yōzei, afin de séparer le temple en deux pour réduire son influence[1].

Le Nishi-Hongan-ji se situe sur la rue Horikawa, à l'ouest du Higashi-Hongan-ji. Il est plus ancien que celui-ci et son architecture est mieux conservée[1]. Il est classé parmi les monuments historiques de l'ancienne Kyōto du patrimoine mondial de l'UNESCO.

Galerie d'imagesModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b (en) Esben Andreasen, Popular Buddhism In Japan: Shin Buddhist Religion & Culture, University of Hawaii Press, 1998 (ISBN 0-8248-2028-2), p. 11, 38-39, 105.

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Jérôme Ducor, Terre pure, zen et autorité. La dispute de l'ère Jôô et la réfutation du mémorandum sur des contradictions de la foi par Ryônyo du Honganji, avec une traduction annotée du Ha Anjin-sôi-no-oboegaki, Paris, Collège de France, Bibliothèque de l'Institut des Hautes Études Japonaises, De Boccard, 2007 (ISBN 978-2-913217-18-8).