Nijō-in no Sanuki

poétesse japonaise

Nijō-in no Sanuki (二条院 讃岐?, née vers 1141 et morte vers 1217) est une poétesse japonaise[1] de la fin de l'époque de Heian et du début de l'époque de Kamakura. Nai est aussi connue comme Sanuki (内 讃 岐?) ou Sanuki Chugu (中 宫 讃 岐?).

Nijō-in no Sanuki
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Vers Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Vers Voir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
二条院讃岐Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Père
Mère
Autres informations
Religion
Œuvres principales
Nijōin no Sanuki Shū (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Elle est la fille de Minamoto no Yorimasa et Minamoto no Masayori. Sanuki est dame d'honneur du Tennō Nijō et, après sa mort en 1165, elle épouse Fujiwara no Shigeyori. En[1190, elle devient servante de l'impératrice Kujō Ninshi, épouse de l'empereur Go-Toba, puis quitte ses fonctions, devient nonne bouddhiste et se retire du monde en 1196.

Elle fréquente les cercles poétiques des empereurs Go-Toba et Juntoku et participe à plusieurs compétitions de waka. Sa collection personnelle de poèmes s'appelle In no Sanuki Nijō-shu (二条 院 讃 岐 集?). Elle est un des poètes de waka les plus respectés de son temps et compte parmi les trente-six poétesses immortelles (Nyōbō sanjūrokkasen). Quelques-uns de ses poèmes sont inclus dans l'anthologie Ogura hyakunin isshu. D'autres figurent dans l'anthologie impériale Senzai wakashū.

Source de la traductionModifier

Notes et référencesModifier

  1. (ja) « 二条院讃岐 », Shogakukan.

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Lien externeModifier