Ouvrir le menu principal

Nigloland

parc d'attractions situé à Dolancourt, dans l'Aube, en France

Nigloland
Image illustrative de l’article Nigloland
Entrée du parc
Image illustrative de l’article Nigloland

Ouverture
Superficie 40 hectares
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Aube
Commune Dolancourt
Propriétaire SARL Gélis frères
Type de parc Parc à thèmes
Nombre d'attractions Total : 36
Nb de montagnes russes : 5
Nb d'attractions aquatiques : 4
Nombre de visiteurs 655 000[1] (2018)
Site web www.nigloland.fr
Coordonnées 48° 15′ 51″ nord, 4° 37′ 01″ est

Géolocalisation sur la carte : Aube

(Voir situation sur carte : Aube)
Nigloland

Géolocalisation sur la carte : Grand Est

(Voir situation sur carte : Grand Est)
Nigloland

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Nigloland

Nigloland est un parc d'attractions situé à Dolancourt dans le département français de l'Aube.

Fondé par deux frères et anciens forains, Patrice et Philippe Gélis, il ouvre ses portes le . Le nom du parc vient de celui de sa mascotte, « Niglo », qui signifie hérisson en langue romani, langue originelle du peuple romani[2],[3].

Le parc est divisé en quatre zones thématiques : le village canadien, le village rock 'n' roll, le village merveilleux et le village suisse.

Sa fréquentation atteint les 655 000 visiteurs en 2018, le record depuis sa création[1].

Sommaire

HistoireModifier

Les débutsModifier

Nigloland ouvre le sur l’initiative des frères Patrice et Philippe Gélis après un voyage aux États-Unis où ils découvrent les parcs de loisirs avec le billet d'entrée unique[4]. Les deux frères investissent sept millions de francs pour installer un parc dans la propriété familiale de dix-huit hectares de Dolancourt[5]. Au départ, le parc était composé de dix attractions[6] ainsi que d'une petite crêperie et d'un restaurant. Le nombre de visites s'élevait à 100 000 visiteurs par saison, le seuil de rentabilité étant de 50 000 visiteurs annuels[7].

En 1988, Nigloland ouvre son premier parcours de montagnes russes, Bayern Express, ainsi que le bateau à bascule Galion pirate. L'année suivante, la Rivière canadienne fait son apparition, suivi en 1990 du circuit de Nigloland, une attraction qui permet de conduire des voitures de courses guidées sur rail et les Caravelles de Jacques Cartier.

Le parc fête son millionième visiteur à l'occasion de ses cinq ans et inaugure le Niglo Show, un spectacle d'automates inspiré de Country Bear Jamboree de certains parcs Disney[6].

Années 1990Modifier

Les visiteurs sont au nombre de 350 000 en 1991. Nigloland propose à ses visiteurs un train de la mine à l'occasion de l'inauguration du village canadien en 1992. Cette année, la fréquentation du parc augmente à 350 000 entrées[8]. En 1993, le Parc de la toison d'or fait faillite et est cédé à la ville de Dijon [9],[10]. Les dirigeants du parc Nigloland rachètent le matériel du Parc de la toison d'or au prix de la ferraille à une filiale de la Lyonnaise des Eaux[11]. Cette acquisition et la relocalisation de certaines des attractions se chiffre à près de vingt millions de francs[8], soit environ trois millions d'euros.

 
Le Manoir hanté

C'est ainsi qu'ouvre un nouveau village, le village merveilleux et parmi les nouveautés, la rivière enchantée et le petit Poucet.

Après avoir passé six ans au parc, Bayern Express quitte Nigloland en 1994 pour Sunway Lagoon, un parc en Malaisie, en raison des problèmes de nuisances sonores et du coût d'entretien[12],[6]. Pour remplacer cette attraction, le manoir hanté arrive au parc. Les montagnes russes Train de mine provenant du Parc de la Toison d'Or et appartenant désormais aux frères Gélis sont également transférées dans un parc malaisien, Genting Theme Park sous le nom Rolling Thunder Mine Train[note 1]. En 1995 : La course de Bobsleigh, montagnes russes venues tout droit des foires allemandes[13], font leur apparition après un bref séjour en Suède. Cette même année, la fréquentation atteint 470 000 entrées[14].

L'ouverture des Dragons volants en 1996 permet aux 450 000 visiteurs accueillis de profiter d'une vue panoramique du parc. En 1997, la chenille ainsi que les hérissons de la forêt magique sont deux nouveautés destinées aux plus petits. 480 000 entrées sont cumulées cette saison[14].

En 1998, 450 000 visiteurs passent les portes du parc[14] et Nigloland imagine Spatiale Experience, un parcours de montagnes russes en intérieur immergé dans un immense bâtiment futuriste, sur le thème d'un voyage spatial, s'inspirant de l'attraction Space Mountain. D'une longueur de huit-cents mètres, elle possède un parcours très dense en descentes et virages. La construction aura duré près d'un an[5].

Années 2000Modifier

Avec la création de la nouvelle zone « rock 'n' roll », le parc ouvre National 66 en 1999, Juke box en 2000 et Hollywood Boulevard en 2001. Pour 2002, Nigloland ouvre Bat Coaster, premières montagnes russes inversées de France, construit par Pinfari[15]. 480 000 personnes arpentent les allées du parc en 2002.

En 2003, le parc propose désormais une trentaine d'attractions. La nouveauté Dinosaures aventure permet au parc d'attirer 515 000 visiteurs[16]. En 2004, Nigloland inaugure King of Mississippi et reçoit 496 547 clients[17]. En 2005 est ouvert l'Hôtel des Pirates, le premier hôtel thématique du parc. Cette saison se termine avec 430 408 visiteurs[17].

Un accident survient le sur l'attraction Bat Coaster, blessant cinq personnes, dont une gravement en raison d'un accident mécanique avec un engin de levage[18]. Cette attraction sera revendue en 2007 à Antibes Land[15].

Les nouveautés s’accumulent à partir de 2006 avec le grizzli, un Disk'O Coaster de quinze mètres de haut sur un disque de neuf mètres de diamètre, suivi en 2007 d'une Wild mouse Schlitt' Express, de la Ronde des canards, manège destiné aux enfants et du Deudeuche show, un nouveau spectacle. Les années 2006, 2007 et 2008 voient 445 000, 467 000 et 473 000 visiteurs dans le parc[17]. En 2008, le parc ouvre une nouvelle attraction pour les petits : la ferme d'Antonin. Ce manège permet l'ouverture du village suisse, délimité par de nouveaux chalets.

Depuis 2009, une grande roue de Gerstlauer de cinquante mètres de haut est installée au village suisse[19]. La saison 2009 est la dernière du cinéma nommé planète 180°. La même année, les dirigeants émettent leur intention de développer son complexe hôtelier en y ajoutant des « maisonnettes » sur le thème des Caraïbes[20]. Ce projet ne se concrétisera pas.

Années 2010Modifier

En 2010, les nouveautés sont l'attraction de type chaises volantes Apple flight, un nouveau spectacle La parade des caniches et un restaurant dans le village suisse, Lara Clette. En 2011, un nouveau spectacle de magie nommé Las Vegas Show s'installe dans le parc. En septembre 2011, le parc sert de plateau de tournage pour des scènes du film Comme des frères, nommé pour l'occasion Fifouland sur grand écran.

Deux attractions font leur apparition en 2012. Air Meeting de Gerstlauer est un manège dont les avions tournent grâce à un axe. La spécificité d'Air Meeting tient dans le fait que les passagers actionnent les déplacements de leur avion sur un autre axe ce qui permet de pouvoir faire des loopings. La route de l'essence est un carrousel pour enfants[21]. Ce manège quitte temporairement le parc après la saison 2013.

L'une des plus anciennes attractions Adventure Jungle est rénovée en 2013 et est renommée pour l'occasion Africa Cruise. Le parcours et la gare sont modifiés et de nombreux automates prennent place sur le parcours. D'autre part, le parc investit dans la construction d'une maison champenoise à l'entrée du parc.

Nigloland ouvre dans village suisse le circuit de montagnes russes Alpina Blitz en 2014 et atteint en fin de saison les 560 000 visiteurs[22].

Le parc propose en 2016 deux tours de chute. La première se nomme le Donjon de l'extrême. Avec cent mètres de hauteur, cette tour de chute libre rotative du constructeur Funtime est annoncée par Nigloland comme la plus haute de France. La Tour des petits fantômes est quant à elle destinée au jeune public. Cette tour familiale de type « Spring Ride » du constructeur Zierer mesure onze mètres[23]. En 2018, Le parc ouvre Zabeilles, un manège de type avion ainsi qu'Eden Palais. Le site de référence Roller Coaster DataBase (en) indique l'ouverture pour 2020 de Noisette Express, un parcours de montagnes russes[24].

Les attractionsModifier

Les montagnes russesModifier

ActuellesModifier

Nom Type Constructeur Année
Alpina Blitz Montagnes russes assises Mack Rides 2014
Chenille Montagnes russes en métal junior Pinfari 1997
Schlitt' Express Wild Mouse Mack Rides 2007
Spatiale Experience Montagnes russes en intérieur Mack Rides 1998
Gold Mine Train Montagnes russes E-Powered Mack Rides 1992

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

DisparuesModifier

Nom Type Constructeur Années
La course de Bobsleigh Montagnes russes en métal Anton Schwarzkopf 1995 - 2017
Bat Coaster Montagnes russes inversées Pinfari 2002 - 2006
Bayern Express Montagnes russes en métal Soquet 1988 - 1994

Attractions aquatiquesModifier

Nom Type Constructeur Année
Africa Cruise[note 2] Tow boat ride Mack Rides 1987
King of Mississippi Balade en bateaux Mack Rides 2004
Rivière canadienne Bûches Mack Rides 1989
Rivière enchantée Balade en bouées Mack Rides 1993

Attractions à sensationsModifier

Nom Type Constructeur Année
Air Meeting Sky Fly Gerstlauer 2012
Apple Flight Chaises Volantes Zierer 2010
Donjon de l'extrême Skyfall Funtime 2016
Galion pirate Bateau à bascule Zamperla 1988
Grizzli Disk'O Coaster Zamperla 2006
Juke Box Pieuvre Anton Schwarzkopf 2000

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Autres attractionsModifier

  • Bumper's Cars : autos-tamponneuses, 2001
  • Caravelles de Jacques Cartier : manège de type Music Express construit par Mack Rides, 1990
  • Chevauchée fantastique : chevaux Galopants de Soquet, 1987
  • Circuit de Nigloland : circuit de voitures sur le thème formule, 1990
  • Dinosaures aventure : parcours scénique sur le thème des dinosaures, 2003
  • Dragons volants : monorail à véhicules en forme de dragons de Severn Lamb, 1996
  • Eden palais : carrousel-salon proposant musée, salon de thé, espace cinéma, 2019. Il propose deux attractions : la Route de l'essence (2012) et le Carrousel (1987)
  • Ferme d'Antonin : balade en tracteurs, 2008
  • Grande roue  : grande roue de Gerstlauer, 2009
  • Hérissons de la forêt magique : parcours scénique pour enfants, 1997
  • Manoir hanté : parcours scénique, le mode de transport est réalisé par Mack Rides et la façade par l'entreprise belge Giant, 1994
  • Montgolfières : manège de Zamperla, 1994. Attraction achetée à la suite de la fermeture du Parc de la toison d'or.
  • Oil Company : jeux
  • P'tit Poucet : tasses, 1994. Attraction achetée à la suite de la fermeture du Parc de la toison d'or.
  • Ronde des canards : manège pour enfants, 2007
  • Route 66 : balade en camions américains pour enfants, Zamperla, 1999
  • Tacots 1900 : balade en tacots par Mack Rides, 1987
  • Tour des petits fantômes : tour de chute junior de Zierer, 2016
  • Train : balade en train de Soquet, 1987
  • Zabeilles : manège de type avion sur le thème des abeilles de Zierer, 2018

Attractions disparuesModifier

Les spectaclesModifier

Nigloland propose un spectacle pour les petits, le spectacle d'automates Niglo Show.

L'ours était un spectacle ludique et pédagogique. De 2011 à 2014, un spectacle de magie prend place dans le village rock 'n' roll : Las Vegas Show, animé par la troupe des Kamyléons (récompensés notamment d'un Mandrake d'or et d'un Mandrake de cristal).

L'été, certaines animations viennent s'ajouter. Pour Halloween aussi des spectacles sont présents dans le parc.

L'hôtel des PiratesModifier

Nigloland ouvre en 2005 un hébergement, « l'hôtel des pirates ». Dans un décor exotique, il est composé de trente chambres familiales pouvant accueillir jusqu'à cinq adultes, d'un restaurant buffet, d'un bar et d'une salle de spectacle. L'été, des spectacles de magie et des stands de maquillage pour les enfants s'ajoutent en guise d'animation de soirée à l'hôtel. En 2013, l'hôtel décroche sa quatrième étoile.

Les événementsModifier

Lors des débuts de saison à Nigloland et pendant les jours d'avril, des décorations sur le thèmes de Pâques jonchent les allées tels des lapins ou bien des gros œufs de chocolat.

Le parc fête chaque année Halloween — Nigloween — tous les week-ends d'octobre et tous les jours pendant les vacances de la Toussaint avec un spectacle de magie, l'animation la Métamorphose du Loup Garou, et anciennement l'Antre de Jack O' Lantern, disparu depuis. Le parc est décoré avec des milliers de citrouilles, de bottes de paille, de fleurs, de squelettes[26].

LogosModifier

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

 
Il existe une catégorie consacrée à ce sujet : Nigloland.

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Il est prévu que ce parc rouvre en 2019 sous le nom 20th Century Fox World.
  2. Nommé Adventure Jungle jusqu'en 2012.

RéférencesModifier

  1. a et b « Nigloland : 655 000 visiteurs cette année », sur L'Est-Éclair, (consulté le 22 février 2019)
  2. « niglo » sur le Wiktionnaire
  3. niglolandworld.free.fr
  4. « La belle histoire de Nigloland », sur L'Union, (consulté le 23 décembre 2011)
  5. a et b Guy Lagache, « Parcs d'attractions, fêtes foraines: la bataille des loisirs », émission En quête d'actualité sur D8, 4 juin 2014.
  6. a b et c « Chronologie du parc Nigloland », sur Nigloland World (consulté le 23 décembre 2011)
  7. « Nigoland donne rendez-vous le 7 avril 2012 pour une saison pleine de nouveautés - Communiqué de presse de Nigloland », sur parcplaza.net, (consulté le 31 juillet 2013)
  8. a et b « Dolancourt : rachat des manèges du parc de "La Toison d'Or" par Nigloland », sur Institut national de l'audiovisuel, (consulté le 18 octobre 2015)
  9. « Parc de la Toison d'Or », sur le site officiel de la ville de Dijon (consulté le 23 décembre 2011)
  10. Pierre Bary, « Walibi, alliée de Lyonnaise des Eaux », sur LeSoir.be, (consulté le 23 décembre 2011)
  11. Mylène Sultan, « Patrice et Philippe Gélis: tournez manèges ! », sur Le Point, (consulté le 23 décembre 2011)
  12. « Bayern Express », sur rcdb.com (consulté le 24 octobre 2012)
  13. www.rcdb.com
  14. a b et c « Agence de développement et d'urbaniste – Les parcs à thème », sur adu-montbeliard.fr, (consulté le 1er avril 2015)[PDF]
  15. a et b « Fiche Coaster : Bat Coaster », sur Coasters World (consulté le 23 décembre 2011)
  16. « Nigloland repart avec une nouveauté. », sur le site de la CCI de Reims et d'Épernay (consulté le 23 décembre 2011)
  17. a b et c « Palmares des 30 premiers sites non culturels dont les entrées sont comptabilisées » (consulté le 9 juin 2016)
  18. Mylène Sultan, « Drame dans un parc d'attractions de l'Aube », (consulté le 23 décembre 2011)
  19. Zone Interdite, M6, 22 juillet 2009
  20. Sandra Roger, « Nigloland : un nouveau grand huit pour 2012 », sur L'Est-Éclair, (consulté le 27 décembre 2012)
  21. « Nigloland 2012 – un Sky Fly Gerstlauer », sur My two cents (consulté le 23 décembre 2011)
  22. « Nigloland explose son record de fréquentation », sur L'Est-Éclair, (consulté le 6 décembre 2014)
  23. http://guide-parc-attractions.fr/nigloland-nouveautes-2016/
  24. « Noisette Express – Nigloland », sur Roller Coaster DataBase (en) (consulté le 8 mai 2019)
  25. « Nigloland World - Le site sur le parc Nigloland », sur niglolandworld.free.fr (consulté le 2 juillet 2015)
  26. niglolandworld.free.fr

Liens externesModifier