Ouvrir le menu principal

Nicolas Vial

peintre français

BiographieModifier

Nicolas Vial est né à Paris et a vécu son enfance à Dourdan, où son père est éditeur.

Diplômé de l'École nationale supérieure des Arts appliqués et des métiers d'Art en 1978, il est élève à l'École nationale supérieure des beaux-arts de Paris jusqu'en 1981.

À partir de 1982, il dessine pour le journal Le Monde ainsi que d'autres quotidiens et magazines. Il crée des albums pour enfants et des affiches pour le cinéma, l'édition et la publicité. Il reçoit le grand prix de l'humour tendre au Salon international du dessin de presse et d'humour de Saint-Just-le-Martel (Haute-Vienne) en 1997.

Depuis 2003, il dessine des timbres-poste pour La Poste. Sa sélection par le SNTP pour la réalisation de son premier timbre — Charte des droits fondamentaux de l'Union européenne — est le fait de la députée européenne Pervenche Berès[1].

Il est également connu pour ses peintures marines[2]. En 2008, il est nommé peintre officiel de la Marine[3].

En 2014, il est écarté du Monde pour un dessin jugé trop défavorable à François Hollande[4]. En mai, il rejoint Le Figaro Magazine[5].

La même année, le directeur du musée national de la Marine de Paris, l'amiral Loïc Finaz, lui demande de réaliser des fresques murales dans l'ancien appartement de fonction du musée[6].

En 2016, il investit le couvent des Sœurs aveugles de Saint-Paul, au 88 de l'avenue Denfert-Rochereau à Paris, et crée pendant huit mois une œuvre éphémère[7],[8],[9].

ŒuvresModifier

PublicationModifier

  • 1992 : Touchessacome ou Les aventures d'un cadre au mental d'acier, Le Cherche midi.
  • 1994 : Matou miteux, Éditions du Seuil.
  • 1995 : Les 24 heures du chat, texte de Marion Paoli, Éditions du Seuil.
  • 1997 : La loi de la lagune, texte de Marion Paoli, Éditions du Seuil.
  • 1997 : Un amour de jeunesse, texte de Michel Guerrin, Éditions Autrement.
  • 2001 : L'agenda du chat (photos : Véronique Vial), Éditions Eden.
  • 2001 : Un Rhino c'est Rosse, Éditions Eden.
  • 2001 : Nicolas Vial en noir et blanc, Éditions du Seuil.
  • 2002 : Catalogue de l'exposition du Musée National de la Marine, Paris.
  • 2002 : Le Grand Livre des monstres, texte de Caroline Sultani, Éditions de La Martinière.
  • 2005 : Lire tue, avec Éric Fottorino, Éditions des Équateurs.
  • 2005 : Catalogue de l'exposition au Pavillon des navires du Musée de la Marine de Venise ainsi qu'au Palazzo Gopcevic de Trieste, Paris.
  • 2007 : Sales Chats, avec Anne Wiazemsky, Éditions de La Martinière.
  • 2009 : La planète n'est pas à vendre, avec Michel-Édouard Leclerc, Éditions Naïve.
  • 2010 : Le Chat Star - Matou Miteux fait du cinéma, avec Marion Paoli, Éditions Naïve.
  • 2011 : Une lecture du monde, catalogue de l'exposition à L'Adresse, musée de la Poste.
  • 2013 : La Déclaration des droits de l'homme et du citoyen illustrée par Nicolas Vial", Éditions Plon.
  • 2017 : L'Alphabet du chat, Circonflexe.
  • 2018 : Plus un chat ?, avec Didier Decoin, Éditions du Chêne.

Timbre-poste de FranceModifier

VariaModifier

  • Il est également l'illustrateur des couvertures de la collection de romans de littérature interactive C'est toi... parus en 1987 et 1988[10].

ExpositionsModifier

  • Exposition de peinture à la galerie du Cercle, Paris, 1981[1]. Première exposition réalisée par l'artiste.
  • Caisse des Dépôts et Consignations, Paris, 1996.
  • French Institute of Alliance française de New York, 1999.
  • Assemblée Nationale, Hôtel de Lassay, Paris, 2000.
  • Musée national de la Marine de Paris, Toulon et Rochefort. 2002-2003
  • Galerie 13 Sévigné, Paris. 2004.
  • Exposition Le Creusot L'Arc Scène Nationale Peintures, Dessins Illustrations du 16 janvier au 21 mars 2004.
  • Off Main Gallery, Bergamot Station (en), Santa Monica, Los Angeles, 2005.
  • L'Arsenal, Padiglione delle navi, Venise, Italie, 2005.
  • Palazzo Gopcevic, Trieste, Italie, 2005.
  • Galerie Frédéric Bosser, 2006.
  • Musée national de la Marine de Brest, 2006
  • École Estienne, Paris, 2007.
  • Galerie Carantec, Carantec, 2007.
  • Galerie Première Station, Métro Palais-Royal, Paris, 2007.
  • Galerie Kiron, Paris, 2008.
  • Galerie d'en Face, Paris, Du 18 novembre au 24 décembre 2008.
  • Galerie Acturus, 65, rue de Seine, Paris, 2009.
  • Marine Gallery, Zeebruge, Belgique, 2009.
  • Catherine Houard, Paris, 2010/2011.
  • Station de métro Saint-Germain-des-Prés, Paris 2011.
  • BPI du Centre Pompidou, Paris, 2011.
  • L'Adresse, musée de la Poste, Paris, 2011/2012.
  • Hong Kong Arts Centre, Hong Kong, 2015.
  • Galerie Winston, Dinard, 2015.
  • Congrégation des soeurs aveugles de Saint Paul au 88, avenue Denfert-Rochereau, Paris 14ème, du 25 au 27 novembre 2017.
  • Galerie Catherine Niederhauser-Galartis à Lausanne, du 25 mars au 6 mai 2017.

GalerieModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b Timbres magazine no 79, mai 2007.
  2. Notice biographique du Who's Who in France.
  3. Julien Cabon, « Nicolas Vial : la mer au cœur », Cols bleus, Marine nationale, 27 septembre 2008 ; sommaire sur le site de la Marine nationale.
  4. Nicolas Vial, dessinateur éjecté du Monde après 32 ans, Arrêt sur image, février 2014
  5. Caroline de Malet, « La dimension plaisir est au cœur de l'ADN du Figaro Magazine », Le Figaro, encart « Économie », samedi 17 / dimanche 18 mai 2014, p. 30.
  6. Voir sur mondephilatelique.blog.lemonde.fr.
  7. « Adieu aux jeunes filles aveugles. », Vieilles Maisons Françaises VMF,‎ , p. 20 à 25.
  8. « Le couvent des animaux », Soixante Quinze,‎ , p. 66 à 71
  9. « Vial à l'âme », Le Chasse-marée n°288,‎ aout septembre 2017, p. 67.
  10. bechard stephane, « nicolas vial », sur planete-ldvelh.com (consulté le 9 juillet 2017)

Voir aussiModifier

SourcesModifier

  • « Conversation avec… Nicolas Vial. Artiste marin et rêveur », entretien avec Jean-François Decaux, Timbres magazine no 79, mai 2007.
    L'entretien revient sur l'enfance et les études de l'artiste.
  • Nicolas Vial, une lecture du monde, un film réalisé par Rodolphe Pays pour l'exposition du musée de La Poste consacrée à Nicolas Vial de septembre 2011 à février 2012 (vidéo en ligne).

BibliographieModifier

Liens externesModifier