Nicolas Pitau

graveur français d'origine flamande

Nicolas Pitau, né à Anvers le et mort à Paris le , est un graveur français d'origine flamande.

Nicolas Pitau
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 38 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
Maître

BiographieModifier

Nicolas Pitau est le fils de Jacques Pitau qui lui enseigne la gravure ainsi que son parrain Nicolaes Lauwers et le frère de ce dernier Conrad Lauwers[1]. Vers 1660, il s'installe à Paris avec Conrad Lauwers et commence à produire des plaques gravées d'après Philippe de Champaigne.

Il épouse Magdeleine de Vadder, avec qui il a un fils, Nicolas Pitau le jeune[1], né le et qui deviendra également graveur mais aussi éditeur d'estampes[2].

Nicolas Pitau meurt l'année suivante, le [1].

ŒuvresModifier

La collection de référence se trouve au département des Estampes et de la Photographie de la Bibliothèque nationale de France, sous la cote Ec-76-Fol - avec des suppléments dans les grands formats (AA-4, AA-6) et les SNR (1, 3, 6).

Il n'existe pas encore de catalogue de son oeuvre.

Aux États-Unis
Aux Pays-Bas

Au Rijksmuseum Amsterdam :

En France

Notes et référencesModifier

  1. a b et c (en) « Fiche de Nicolas Pitau », sur Rkd.nl (consulté le ).
  2. R.-A. Weigert, « Graveurs et marchands d'estampes flamands à Paris sous le règne de Louis XII » dans Miscellanea Jozef Duverger, Gand, 1968, p. 530-540.
  3. (nl) « Portret van de Franse staatsman Gaspard de Fieubet, Nicolas Pitau (I), naar Claude Lefèbvre, 1662 », sur Rijksmuseum (consulté le )
  4. « Saint Sulpice au concile », notice no 02860008618, base Joconde, ministère français de la Culture
  5. « Portrait de jacques Favier du Boulay », notice no M0277002254, base Joconde, ministère français de la Culture

AnnexesModifier

BibliographieModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :