Nicolaes Lauwers

graveur flamand

Nicolaes Lauwers (Anvers, 1600-1652) est un graveur flamand.

Nicolaes Lauwers
Biographie
Naissance
Décès
Activité
Fratrie
Autres informations
Membre de
Guilde de Saint-Luc d'Anvers (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Il est le frère du graveur Conrad Lauwers.

BiographieModifier

Nicolaes Lauwers est né à Anvers en 1600, fils de Jacques et Marguerite Huysraet[1].

Il devient membre de la guilde de Saint-Luc de sa ville natale en 1619 et ouvre peu après un atelier de gravure appelé In de scryvende Hand sur le rempart des Lombards (Lombardenvest)[1].

Lauwers se marie le avec Maria Vermeulen[1].

Il devient diacre de la guilde en 1635[1]. Il y a comme élèves son frère Conrad, Nicolas Pitau et Hendrick Snyers (en)[1].

Nicolaes Lauwers meurt en et est enterré le [1].

ŒuvreModifier

 
La procession triomphale d'Ecclésia, ca. 1647-1652

Il est connu pour ses gravures d'après Pierre Paul Rubens et Gerard Seghers, entre autres[1],[2]. Il représente principalement des sujets religieux et des scènes de genre en rapport avec la paysannerie[1].

Gravures réputées :

  • Jupiter et Mercure avec Philémon et Baucis, d'après Jacob Jordaens
  • Le Triomphe du Saint Sacrement, d'après Rubens
  • L'Adoration des roi mages, d'après Rubens
  • Jésus Christ devant Pilate, d'après Rubens
  • La Descente de Croix, d'après Rubens
  • Le Concert de Sainte Cécile, d'après Gerard Seghers

Il fait partie des graveurs engagés par Antoine van Dyck pour graver ses dessins pour son album Icones Principum Virorum[3].

Notes et référencesModifier

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de la page de Wikipédia en anglais intitulée « Nicolaes Lauwers » (voir la liste des auteurs).

  1. a b c d e f g et h (en) « Fiche de Nicolaes Lauwers », sur Rkd.nl (consulté le ).
  2. (nl) Cornelis de Bie, Het Gulden Cabinet, 1662, p. 473.
  3. (en) « Fiche du portrait de Jacob Jordaens », sur Musée des beaux-arts de Boston (consulté le ).

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • (nl) Hollstein, vol. 10 (1953), p. 41-42.
  • (nl) Cornelis de Bie, Het Gulden Cabinet, 1662, p. 473.
  • (de) Thieme-Becker, 1928, p. 467-468.
  • (fr) B. Linnig, La Gravure en Belgique ou Notices biographiques sur les graveurs anversois, bruxellois et autres, depuis les origines de la gravure jusqu’à la fin du XVIIIe siècle, Anvers, Janssens Frères, 1911, p. 120-121.

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :