Ouvrir le menu principal

Nicolas IV
Image illustrative de l’article Nicolas IV
Biographie
Nom de naissance Girolamo Masci
Naissance
Ascoli Piceno, Flag of the Papal States (pre 1808).svg États pontificaux
Ordre religieux Ordre des frères mineurs
Décès (à 64 ans)
Rome, Flag of the Papal States (pre 1808).svg États pontificaux
Pape de l’Église catholique
Élection au pontificat
Intronisation
Fin du pontificat
(4 ans, 1 mois et 13 jours)

Blason
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Nicolas IV (Girolamo Masci), né le [1] à Ascoli Piceno et mort le à Rome[2], est le 191e pape de l'Église catholique. Il est pape de 1288 à 1292 et est le premier franciscain élu à cette fonction.

BiographieModifier

Girolamo Masci est élu à la suite d'un conclave qui dure 10 mois et 19 jours[3] (donc le quatrième plus long de l'histoire). Né Jérôme d'Ascoli, ce franciscain avait été un étudiant de l'université de Pérouse, puis ministre général de son ordre.

Le , il édicte la peine de mort pour les juifs qui, s'étant convertis au christianisme, retournent au judaïsme[4].

Il couronne Charles II d'Anjou en tant que roi de Sicile en 1289.

Il approuve le , par la bulle Supra montem, les règles du Tiers-ordre franciscain[5].

Il crée l’université de Montpellier le par la bulle Quia Sapientia[6], en faisant un studium generale, un centre d’enseignement de toutes les disciplines (médecine, théologie, arts).

 
Lettre de demande d'alliance d'Arghoun à Nicolas IV, .

Arghoun, khan des Mongols ilkhanides gouvernant la Perse, fait une demande d'alliance en 1290[7] contre les Mamelouks. Cela fait suite à une demande d'alliance à Philippe IV le Bel en 1289, restée sans réponse. Cette dernière lettre est aujourd'hui conservée au Vatican.

Son pontificat aura duré quatre ans, un mois et demi.

ÉcritsModifier

  • (la + fr) Nicolas IV (auteur) et Ernest Langlois (éditeur scientifique), Les registres de Nicolas IV : Recueil des bulles de ce pape, Ernest Thorin, , 1301 p., disponible sur Gallica

BibliographieModifier

  • « Pope Nicholas IV », dans l'encyclopédie New Advent.
  • A. Franchi, Nicolaus Papa IV. 1288-1292 (Girolamo d'Ascoli), Ascoli Piceno, 1990.
  • John N. D. Kelly, Gran dizionario illustrato dei papi, Edizioni Piemme S.p.A., 1989, Casale Monferrato (AL), (ISBN 88-384-1326-6)
  • F. Mariano et S. Papetti (éditeurs scientifiques), I papi marchigiani. Classi dirigenti, committenza artistica mecenatismo urbano da Giovanni XVIII a Pio IX, Ancone, 2007.
  • Alberto Mazzacchera, Una città per la chiesa di San Francesco. Il caso della traslazione di Cagli voluta da papa Niccolò IV, dans Arte francescana tra Montefeltro e papato 1234-1528, Milan, Electa, 2007, (ISBN 978-88-6130-350-8)
  • Claudio Rendina, I papi, Rome, Newton Compton, 1990
  • Kenneth M. Setton, The Papacy and the Levant, 1204-1571. Vol. 1 : The thirteenth and fourteenth centuries, Philadelphie, American Philosophical Society, 1976

ComplémentsModifier

Dans les artsModifier

  • Fernand Lematte (1850-1929), Remise à l'évêque de Maguelone en 1289 de la bulle de Nicolas IV érigeant en Studium Generale les divers enseignements, 1893, huile sur toile, 300 × 805 cm, Montpellier, rectorat de l'académie de Montpellier.

DiversModifier

Notes et référencesModifier

  1. Fête de saint Jérôme, « santo Girolamo ».
  2. NewAdvent.
  3. Du au .
  4. « [Qui] de Iudaicae caecitatis errore ad lumen fidei Christianae conversi, ad priorem reversi esse perfidiam dignoscuntur ».
  5. (en) Texte en ligne.
  6. Image. Texte.
  7. Mostaert/Cleaves, « Trois documents mongols des Archives secrètes vaticanes », dans Harvard Journal of Asiatic Studies, 15, 1952.
  8. « De la marche d'Ancône, à Ascoli (Piceno) ». Pour une explication, voir François Cucherat, La prophétie de la succession des papes depuis le XIIIe siècle jusqu'à la fin du monde, p. 103.

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :