Nicolas Dubois (cyclisme)

cycliste français
Nicolas Dubois
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Informations
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (60 ans)
BléréVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Équipes amateurs
VC Bléré
ACBB
AV Tours
ASPTT Paris

Nicolas Dubois (né le à Bléré en Indre-et-Loire[1],[2]) est un coureur cycliste français, actif des années 1970 à 1990.

BiographieModifier

Nicolas Dubois commence le sport à l'âge de six ans par le football, tout en se consacrant à la trompette. Une déchirure des ligaments croisés l'amène ensuite au cyclisme à douze ans. Il prend sa première licence au VC Bléré, et participe à sa première course à dix-sept ans. Après l'obtention de son baccalauréat, il monte à Paris avec l'espoir de faire carrière dans la musique. Mais rapidement, il renonce[3],[4]. Il intègre l'AC Boulogne-Billancourt, club réputé en région parisienne, avec une licence de deuxième catégorie. Dans le même temps, il passe le concours des PTT et devient facteur dans les Hauts-de-Seine[3].

Lors de son service militaire, il revient dans sa région natale et signe à l'AV Tours. Il engrange ensuite les succès en première catégorie et se distingue dans les contre-la-montre. Son statut de sportif de haut niveau lui permet de concilier sa carrière cycliste avec son métier à La Poste. En 1985, il intègre l'équipe de France amateurs, dont il reste membre jusqu'en 1994. Deux ans plus tard, il fait partie des cyclistes tricolores présélectionnés pour le contre-la-montre par équipes des Jeux olympiques de Séoul[4]. Son nom n'est toutefois pas retenu dans la liste finale[3].

En 1989, il court au sein de l'ASPTT Paris, où il connaît un début de saison perturbé par une fracture à une jambe. Il connaît toutefois la consécration en devenant champion de France amateurs. Malgré des contacts avancés avec l'équipe Z, il ne parvient pas à décrocher un contrat professionnel. Il devient directeur adjoint du CRJS d'Aubigny en 1991, et continue la compétition jusqu'au milieu des années 1990[3].

De 1997 à 2006, il tient le poste de directeur sportif au sein de l'UC Châteauroux. Peu après la disparition du club, il intègre la direction de l'équipe de France espoirs[4]. Depuis 2011, il est conseiller technique de la région Centre[3]. Il travaille également comme pilote pour la société ASO[3], notamment lors du Tour de France[5].

PalmarèsModifier

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier