Ouvrir le menu principal

Nicéphore Calliste Xanthopoulos

Nicéphore Calliste Xanthopoulos (Νικηφόρος Κάλλιστος Ξανθόπουλος, mort vers 1350) fut un moine et historien byzantin.

Sommaire

ŒuvresModifier

Son Histoire ecclésiastique en dix-huit livres va jusqu'en 610. Nicéphore Calliste s'est appuyé pour les quatre premiers siècles sur les œuvres de ses prédécesseurs (Eusèbe de Césarée, Socrate le Scolastique, Sozomène, Théodoret de Cyr et Évagre le Scholastique), sans montrer beaucoup d'esprit critique. Pour la période postérieure, il s'est basé sur les documents aujourd'hui disparus.

Le sommaire indique cinq autres livres, couvrant la période de la mort de Léon VI à 911, mais on pense que ces livres ne furent jamais écrits.

On ne connait qu'un seul manuscrit, qui fut volé par un soldat turc dans une bibliothèque de Buda sous le règne de Matthias Corvin et ramené à Istanbul, où il fut acheté par un chrétien avant de gagner la bibliothèque impériale de Vienne[1].

On a aussi de Nicéphore :

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. (en) Franco Mormando, « Pestilence, Apostasy and Heresy in Seventeenth-Century Rome », dans F. Mormando et T. Worcester, Piety and Plague: From Byzantium to the Baroque, Kirksville, Truman State University Press, , p. 265-271 (le passage comprend l'essai de F. Mormando intitulé Nicephorus and the Battle of the Books Between Catholics and Protestants)

Articles connexesModifier