Ouvrir le menu principal

Neue Nationalgalerie

L'entrée de la Neue Nationalgalerie, dont l'essentiel des salles se trouvent dans le soubassement. Au premier plan, un stabile de Calder.

La Neue Nationalgalerie (« nouvelle galerie nationale ») est un musée de Berlin construit par Ludwig Mies van der Rohe dans les années 1960, qui abrite des collections d'art moderne du XXe siècle.

ArchitectureModifier

Le musée a été inauguré en 1968. Il est destiné à être le pendant de la Alte Nationalgalerie, le musée des Beaux-Arts de la ville qui regroupe des collections classiques et académiques.

Il s'agit de l'unique bâtiment réalisé par Mies van der Rohe en Allemagne, après son émigration aux États-Unis en 1938. L'édifice, considéré comme une œuvre pionnière de l'architecture moderne, s'inspire de plans datant des années 1950 pour un immeuble de bureaux à Cuba, jamais construit en raison de la Révolution cubaine. Les salles du musée se trouvent dans le soubassement habillé de granit. La galerie supérieure est une prouesse architecturale et technique : aucun mur porteur, seuls huit pylônes supportent un immense toit à caissons protégeant des parois de verre en retrait. La structure, réduite à l'essentiel, donne l'impression d'une extrême légèreté. L'esplanade est ornée de sculptures d'Henry Moore, Richard Serra et d'Alexander Calder, entre autres.

CollectionsModifier

Les collections de la Neue Nationalgalerie, bien qu'endommagées par les nazis lors de leur chasse à l'« art dégénéré » (entartete Kunst), rassemblent un bel ensemble de peintures et sculptures du début du XXe siècle aux années 1960 : expressionnisme allemand et autrichien (groupe Die Brücke : Ernst Ludwig Kirchner, Karl Schmidt-Rottluff), sculptures de Käthe Kollwitz, cubisme (Pablo Picasso et Fernand Léger), œuvres du Bauhaus (Paul Klee), Surréalisme (Max Ernst), Yves Klein, Barnett Newman, Mark Rothko, Edo Murtic. Le musée accueille également des expositions temporaires d'envergure internationale.

Liens externesModifier