Ouvrir le menu principal
Nayah
Nayah Mestrs.jpg
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité

Nayah, née Sylvie Mestres à Perpignan (Pyrénées-Orientales) en 1960, est une chanteuse française.

Sommaire

BiographieModifier

Sylvie Mestres chante depuis l'âge de 10 ans, notamment les chansons d'Édith Piaf, son idole.

Elle étudie pendant six ans au conservatoire de Perpignan.

Depuis la fin des années 1970, Nayah fait des galas et participe régulièrement à des concours de chant. Dans les années 1980, elle sort des albums et singles notamment en 1988 Elohim dont elle a composé la musique.

En 1990, formant le duo Sylvie et Joël avec la chanson Dites à vos enfants, elle termine 2e de la finale de la sélection suisse pour le Concours Eurovision de la chanson. En 1998, elle se classe 4e au concours de la Rose d'or d'Antibes avec la chanson Si j'oublie d'oublier écrite et composée par Mario Ramsamy (du groupe Images). Elle obtient également plusieurs récompenses musicales.

René Coll propose à Nayah de déposer sa candidature auprès de France Télévision, avec une de ses chansons Je veux donner ma voix pour la sélection nationale française pour le Concours Eurovision se déroulant le 29 mai 1999 à Jérusalem en Israël. La chanson est écrite par Pierre-René Colombiès (René Coll) et Pascal Graczyk, sur une musique de Gilles Arcens et Luigi Rutigliano. Nayah et la chanson sont choisies en interne pour participer à la finale nationale française du 2 mars 1999, se déroulant à l'Olympia, présentée par Julien Lepers et Karen Cheryl et retransmise en direct sur France 3.

Lors du prime-time de la sélection française 12 candidats (artistes solo, duos, groupes) s'affrontent. Un jury d'experts et les votes des téléspectateurs par téléphone cumulés attribuent des points à chaque concurrent. Au terme du vote, Nayah se retrouve ex-aequo avec Ginie Line qui a interprété la chanson La même histoire (Nayah est 1re au télévote mais classée 4e avec les points du jury, tandis que Ginie Line se classe 1re grâce au jury mais seulement 4e au télévote). Un règlement écrit spécialement pour cette sélection stipule qu'en cas d'égalité entre les candidats, le vote des téléspectateurs prédomine sur le vote du jury. Nayah arrivée 1re au télévote est déclarée gagnante et donc désignée officiellement représentante de la France au Concours Eurovision 1999.

Peu avant la tenue du concours Eurovision de la chanson, à la suite d'un article du journal L'Indépendant[1], plusieurs associations anti-secte françaises dénoncent ses liens avec le mouvement raëlien[2]. Entrée dans la secte à la suite de son mari, elle y avait gravi les échelons jusqu'à devenir prêtre assistant[2], cela après avoir publié un premier disque en 1988 qui reprenait la thématique raëlienne[3]. Après avoir nié avoir appartenu au mouvement raëlien, elle reconnaît en avoir été membre et affirme qu'elle a quitté la secte en 1996, bien que des écrits de Nayah soient présents dans l'édition d'octobre 1998 de la revue du mouvement[2]. Les associations souhaitaient priver le mouvement raëlien de toute possibilité d'exposition médiatique positive que pouvait donner l'Eurovision.

Il est classé pendant une semaine parmi les cent meilleures ventes de singles en France[4]. Plusieurs de ses contrats ainsi que sa participation à des émissions de télévision sont annulés devant la polémique suscitée par son appartenance au mouvement raëlien. La chanteuse estime être alors victime de discriminations[1].

Le 29 mai 1999, à Jérusalem en Israël, lors du 44e Concours Eurovision de la chanson, Nayah interprète Je veux donner ma voix en 10e position, accompagnée par cinq choristes. Au terme du vote final des pays, elle se classe 19e sur 23 participants, avec 14 points.

À la suite du concours, un producteur de Las Vegas qui cherche depuis plus de deux ans un sosie de Céline Dion choisit Nayah après une audition. Il lui propose un contrat de 5 ans. Nayah poursuit donc sa carrière, en donnant des concerts, et en officiant particulièrement comme sosie de Céline Dion, reprenant son spectacle de Las Vegas. Du 1er au 5 février 2010, Nayah participe à l'émission de télévision Un diner presque parfait spéciale sosie sur M6 qu'elle remporte.

En 2010, son single Enfant rêve est vendu au profit de l'association Rêve dont Nayah est l'ambassadrice dans la Haute-Garonne en partenariat avec France Bleu Roussillon[5].

RécompensesModifier

  • 1996 : « Baladins d'or »
  • 1997 : gagnante du 1er Open Show au New Casting à Genève (Suisse)
  • 1997 : 1er prix au St-Aubin Contest en Suisse
  • 1997 : Challenge Eddie Barclay

ConcoursModifier

  • 1990 : finaliste de la sélection suisse pour l'Eurovision, Sylvie et Joël, chanson Dites à vos enfants (2e place)
  • 1998 : finaliste de la Rose d'or d'Antibes avec la chanson Si j'oublie d'oublie (classée 4e)
  • 1999 : participation au Concours Eurovision de la chanson avec la chanson Je veux donner ma voix (classée 19e sur 23).

DiscographieModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b Témoignage de Nayah sur le site Coordination des Associations & Particuliers pour la Liberté de Conscience, consulté le 6 octobre 2011.
  2. a b et c « Eurovision : Les fausses notes de Nayah », L'Express,‎ (lire en ligne).
  3. Annie Cathelin, Le mouvement raëlien et son prophète : approche sociologique complexe du charisme, Paris, L'Harmattan, .
  4. « Nayah – Je veux donner ma voix », Charts in France (consulté le 6 octobre 2011).
  5. France Bleu Roussillon, « Single Enfant Rêve ».

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :