Ouvrir le menu principal

Ostrum Asset Management
logo de Ostrum Asset Management

Création 2007
Forme juridique Société anonyme à Conseil d'Administration
Siège social Paris
Drapeau de France France
Direction Matthieu Duncan , directeur général[1]
Actionnaires 100 % Natixis Investment Managers
Activité Banque
Société mère Natixis Investment Managers
Effectif 697
Site web www.ostrum.com/

Ostrum Asset Management (précédemment Natixis Asset Management) est une entreprise de gestion d'actifs financiers créée en 2007. C'est une filiale de Natixis, banque de financement et d'investissement du groupe BPCE.

Sommaire

PrésentationModifier

Ostrum AM est une filiale de Natixis, banque de financement et d'investissement du groupe BPCE, créée en 2007, après la fusion de Natexis Asset Management et Ixis Asset Management[2]. La société originale est la société de gestion d'actifs du Groupe Caisse d'épargne, Ixis, fondée en 1984, qui a ensuite été fusionnée avec la société de gestion d'actifs du Groupe Banque populaire.

Ostrum AM est une entreprise de gestion d'actifs financiers qui emploie près de 700 collaborateurs[3]. Elle s'occupe de la gestion de 324,5 milliards d'euros d'actifs[4] et se place comme troisième acteur français en termes de part de marché.

C'est une filiale du groupe bancaire BPCE, fusion des Caisses d'épargne et des Banques populaires.

La société est organisée autour de cinq expertises de gestion : taux, actions européennes, investissement et solutions clients, volatilité et produits structurés développée par Seeyond, actions émergentes développée par Emerise.

Les clients d'Ostrum AM sont des investisseurs institutionnels, des entreprises, des banques privées, des distributeurs et des réseaux bancaires. La société de gestion dispose d'une présence mondiale grâce à des plateformes de gestion situées en Europe, aux États-Unis et en Asie. Son offre est distribuée par la plateforme de distribution internationale Natixis Investment Managers.

Natixis Investment ManagersModifier

Ostrum AM est sous le contrôle de la holding Natixis Investment Managers, créée en 2006. Celle-ci assure la cohérence d'ensemble du modèle en prenant en charge les fonctions de pilotage[5] et de distribution des fonds via sa plateforme mondiale[6].

HistoriqueModifier

OriginesModifier

Création de la CDC-GestionModifier

Le , la société CDC Gestion est créée, par filialisation des activités de « gestion de compte de tiers » de la Caisse des dépôts et consignations. La société est alors détenue à 80 % par la Caisse des Dépôts et à 20 % par la CNP[7].

CDC Asset Management EuropeModifier

Le , CDC-Gestion absorbe la société CDC-Trésor[8]. CDC-Gestion change de dénomination sociale et devient CDC Asset Management Europe à compter du . Elle est alors détenue à 83,6 % par la Caisse des Dépôts et à 16,4 % par la CNP[9].

Le , CDC Asset Management Europe qui a changé de dénomination sociale, devenant CDC Asset Management, est détenue à 60 % par la Caisse des Dépôts, et à 20 % par CNP Assurances et à 20 % par la Caisse Nationale des Caisses d'épargne[10].

En , la société Nvest est acquise par CDC Asset Management[11].

CDC IXIS Asset ManagementModifier

Le , CDC Asset Management change de dénomination sociale, devenant CDC IXIS Asset Management. Elle est alors détenue à 60 % par CDC-Finance (filiale à 100 % de la Caisse des Dépôts) à 20 % par CNP Assurances, et à 20 % par la Caisse Nationale des Caisses d'épargne[12].

Le , la Caisse des Dépôts cède la majorité de sa filiale CDC IXIS à la société CDC-Finance, qui devient la Compagnie financière Eulia. La CNCE apporte pour sa part à CDC IXIS son pôle finances, 40 % du Crédit foncier de France et ses participations dans des filiales (dont Ecureuil Vie, Ecureuil Gestion). CDC IXIS Asset Management est alors détenue à 80 % par la Compagnie Financière EULIA (société détenue à 50,01 % par la Caisse des Dépôts et à 49,99 % par la CNCE) à 20 % par CNP Assurances[13].

Sortie de la CDC du capitalModifier

Entre 2004 et 2006, la Caisse des Dépôts se sépare progressivement de ses actifs au profit du groupe Caisse d'épargne. La société est alors détenue à 100 % par IXIS Asset Management Group, holding spécialisée dans la gestion d'actifs du Groupe (société détenue par la CNCE et la CNP)[14].

Le , CDC IXIS Asset Management change de dénomination sociale et devient IXIS Asset Management[15].

Création de NatixisModifier

En , le Groupe Caisse d'épargne et le Groupe Banque populaire annoncent un projet de rapprochement de leurs activités via une nouvelle entité dénommée Natixis et détenue à parité par la Caisse nationale des Caisses d'épargne (35 % du capital) et la Banque fédérale des banques populaires (35 %), le reste du capital étant coté en bourse[16].

Ostrum Asset Management depuis 2007Modifier

Le , IXIS Asset Management absorbe Natexis Asset Management. Elle change de dénomination sociale et devient Natixis Asset Management, pour changer à nouveau pour Ostrum Asset Management en avril 2018[17]. La société est détenue à 100 % par Natixis Investment Managers (Ex Natixis Global Asset Management, ex-IXIS Asset Management Group, et devenue à cette même date filiale à 100 % de Natixis)[18].

En juillet 2010, H2O Asset Management annonce sa création en partenariat avec Ostrum AM en tant qu'actionnaire majoritaire. Cette société de gestion d'actifs basée à Londres repose sur une stratégie d'investissement de type alternative « global macro »[19].

En novembre 2012, Ostrum AM annonce la création de son pôle d'expertise destiné à l'investissement responsable (IR) sous la marque Mirova[20].

Enjanvier 2014, Ostrum AM annonce la filialisation de Mirova, dont elle devient actionnaire à 100 %. Philippe Zaouati, préalablement responsable de ce pôle d'expertise, en devient le directeur général[21]. Mirova devient en 2018 un affilié à part entière de Natixis Investment Managers.

Le , Ostrum AM augmente sa participation au capital de Dorval Finance en passant de 25 % à 50,1 %[22].

En , Ostrum AM lance une nouvelle marque destinée aux marchés émergents : Emerise. Dirigée par Stéphane Mauppin-Higashino, cette entité implantée à Singapour développe quatre expertises sur différentes zones d'investissement : « global emergent », Amérique latine, Europe émergente et Asie (hors Japon)[23].

En juin 2017, Ostrum AM teste la blockchain avec FundsDLT.[24] L'objectif est de réduire les coûts et potentiellement le nombre d'intermédiaires dans la gestion d'actifs. Ce test a été réalisé en partenariat avec KPMG et la société informatique In'Tech[25]. Cette première transaction, via la blockchain, dans la distribution de fonds a abouti[26].

En avril 2018, Natixis Asset Management change de dénomination et devient Ostrum Asset Management[17] dans le cadre du plan stratégique « New Dimension » de Natixis . Le changement de nom devient effectif le 3 avril 2018. Le nom Ostrum fait référence aux racines européennes de la société (nom à consonance latine) et la couleur violette du logo est un rappel de l'appartenance d'Ostrum AM à Natixis et au Groupe BPCE. [27]

GouvernanceModifier

Au 30 juin 2017, le conseil d'administration d'Ostrum AM est présidé par Jean Raby. Son directeur général est Matthieu Duncan depuis mars 2016[28].

Chiffres clés (2017)Modifier

  • 324,5 milliards d'euros d'actifs sous gestion (chiffres de décembre 2017).
Répartition par classe d'actif :
Obligations : Actions : multi-Asset : Divers :
73,8 % 15,5 % 9 % 1,7 %
Catégories d'investisseurs :
Institutionnels : Distributeurs externes : Particuliers :
91,8 % 1,8 % 6,4 %

ControversesModifier

Doubl'ôModifier

En 2002, la gestion du produit "Doubl'ô" par Écureuil Gestion et sa commercialisation par certaines caisses d'épargne fait l'objet d'une enquête de l'AMF[29]. La Commission des sanctions de l'AMF "décide de constater que les faits objet de la poursuite sont atteints par la prescription"[30]. Le Conseil d'État, confirme cette décision le 28 mars 2014[31].

Classée sans suite au pénal, une plainte au civil est déposée auprès du Tribunal de grande instance de Paris en janvier 2015[32].

Gestion des fonds à formuleModifier

En avril 2015, Mediapart relayé par Les Échos révèle de possibles anomalies dans la gestion des fonds à formule[33]. Selon Mediapart, près de 100 millions d'euros auraient été prélevés sur des fonds à formule, outre des anomalies dans leurs méthodes de gestion[34], alors que l'Agefi relève pour sa part qu'un audit externe réalisé par le cabinet Ernst&Young « n'aurait pas mis au jour d'irrégularités graves »[35].

Le 14 mars 2016, Natixis et BPCE annoncent le remplacement du dirigeant de Natixis Asset Management, Pascal Voisin après son départ précipité, le 11 mars 2016[36].

Le 20 juillet 2016, l'Autorité des Marchés Financiers (l'AMF) envoie Natixis Asset Management en commission des sanctions[37].

Lors de sa séance de Commission des sanctions du 23 juin 2017, l'Autorité des marchés financiers réclame 35 millions d'euros de sanction contre Natixis Asset Management[38], précisant : "Il n'y a aucun doute que ces commissions de rachats bénéficiaient à Natixis AM, en contradiction avec ce qui figurait dans le prospectus de présentation du fonds", jugeant "particulièrement choquant" le fait que les principes fondateurs de la gestion d'actifs aient ainsi été remis en cause.

Natixis Asset Management pourrait se défendre au moyen de défauts de procédure[39].

En mars 2018, l'UFC-Que Choisir assigne Ostrum AM dans l'affaire des fonds à formule[40].

Gestion des fonds des DéputésModifier

En juillet 2015, Mediapart soulève de nouvelles questions, quant à la gestion par cette filiale de Natixis et des entreprises coopératives de BPCE, des fonds qui lui sont confiés par des députés[41].

Notes et référencesModifier

  1. Natixis Global Asset Management annonce la nomination de Matthieu DUNCAN au poste de Directeur Général de Natixis Asset Management, www.nam.natixis.com, 14 mars 2016
  2. Natixis Asset Management s'affaire autour de sa fusion juridique, Les Echos, 14 juin 2007
  3. « Natixis Asset Management », sur JDN
  4. « NATIXIS AM EN BREF », sur Natixis Asset Management,
  5. Document de référenceet rapport financier annuel 2014, natixis.com, 2014
  6. Natixis Global Asset Management (en)
  7. CDC Entreprises est la société de gestion de la CDC, filiale à 100 %, chargée de l'investissement direct et indirect dans les PME, Assemblée Nationale, octobre 2012
  8. CDC Ixis Asset management, Data BNF
  9. Rapport annuel 1998 - CNP, AMF, 1998-1999
  10. La Caisse des Dépôts et Consignations et les Caisses d'épargne scellent leur alliance, Les Echos, 9 septembre 1999
  11. COMPANY NEWS; CDC ASSET MANAGEMENT AGREES TO BUY NVEST, NY Times, 17 juin 2000
  12. Document de référence exercice 2000, Caisse des dépôts et consignations, 2000
  13. Avis de la Commission des participations et des transferts n° 2004-AC-2 du 17 juin 2004 relatif au transfert au secteur privé par la Caisse des dépôts et consignations de la société Eulia et sa filiale CDC Ixis, Legifrance, 27 juin 2004
  14. Lettre du ministre d'État, ministre de l'économie, des finances et de l'industrie, en date du 28 juin 2004 au conseil du Groupe caisse d'épargne relative à une concentration dans le secteur bancaire, Ministère de l'économie, 2004
  15. IXIS Corporate & Investment Bank - RAPPORT ANNUEL 2004, AMF, 2004
  16. Natixis ou le coup d'éclat des mutualistes, Les Echos, 15 mars 2006
  17. a et b « Natixis AM devient Ostrum Asset Management », sur Les Echos,
  18. Le pôle Gestion d'actifs de Natixis finalise sa nouvelle organisation, Capital, 2 juillet 2007
  19. « Bruno Crastes et Vincent Chailley lancent H2O Asset Management ! », sur Next Finance
  20. « Natixis AM filialise son investissement responsable au sein de Mirova », sur L'AGEFI,
  21. « Philippe Zaouati porte l'ISR du nouveau gestionnaire Mirova », sur L'AGEFI,
  22. Dorval Finance s'offre de nouveaux débouchés en passant sous le contrôle de Natixis AM, Agefi, 22 septembre 2014
  23. Natixis AM lance la marque Emerise sur les émergents, Les Echos, 23 juin 2015
  24. « Natixis : Asset Management teste la blockchain avec FundsDLT », sur Zone Bourse,
  25. « Natixis AM teste la blockchain dans la distribution de fonds », sur L'Agefi,
  26. « Natixis AM : première transaction réussie via la blockchain dans la distribution de fonds », sur Le Figaro,
  27. « Natixis Asset Management devient Ostrum Asset Management », sur Next Finance,
  28. « Natixis nomme Matthieu Duncan à la tête de NAM », sur L'Agefi,
  29. L'affaire Doubl'ô
  30. Decision SAN-2012-03
  31. Recours en Conseil d'État, 28 mars 2014, n° 360344
  32. Doubl'Ô
  33. Natixis AM contrôlé par l'AMF
  34. Mediapart Natixis se moque… http://www.mediapart.fr/journal/economie/050515/natixis-cherche-abuser-ses-clients-la-presse-et-lamf
  35. Agefi http://www.agefi.fr/articles/l-amf-ouvre-la-boite-noire-des-fonds-a-formule-1356316.html
  36. https://www.mediapart.fr/journal/economie/110316/crise-ouverte-la-direction-de-natixis-asset-management
  37. http://www.agefi.fr/asset-management/actualites/quotidien/20160722/l-amf-envoie-natixis-am-en-commission-sanctions-195753
  38. http://www.boursorama.com/actualites/prelevements-indus-l-amf-reclame-une-sanction-record-contre-natixis-am-b08fee2062da90e03dce27c8cdb665c2
  39. http://www.agefi.fr/asset-management/actualites/quotidien/20170623/l-amf-reclame-sanction-35-millions-d-euros-a-221677
  40. « Natixis AM n'en a pas fini avec l'affaire des fonds à formule », sur L'Agefi,
  41. http://www.mediapart.fr/journal/economie/230715/l-assemblee-nationale-somme-natixis-asset-management-de-lui-fournir-des-explications

Liens externesModifier