Gestion d'actifs

La gestion d'actifs (ou gestion de portefeuille), aussi connu sous son nom anglais asset management, est une activité financière qui consiste à gérer des capitaux, ou bien détenus en propre (capital propre) ou bien confié par un investisseur. L'objectif de la gestion d'actifs est de dégager le meilleur rendement possible en fonction d'un niveau de risque choisi.

DéfinitionModifier

ConceptModifier

La gestion d'actif fait référence, au sens large, à toute pratique qui consiste en la mise en oeuvre de stratégies pour faire fructifier des titres financiers (des actifs). La gestion d'actifs est le fait de fonds d'investissement professionnels de plusieurs types. Les investissements peuvent être réalisés dans des classes d'actifs différents, tels que des actifs, des obligations, des propriétés immobilières, etc.[1]

La gestion d'actifs est parfois divisée en deux segments : la gestion d'actifs classique et la gestion alternative. Les techniques de gestion alternative sont utilisées par des fonds de couverture (hedge funds)[1].

TypologieModifier

Plusieurs types de gestion de portefeuille existent sur le plan juridique. La gestion sous mandat, d'abord, est un type de contrat où l'investisseur délègue totalement la gestion de son portefeuille au gérant. La gestion conseillée est un type de contrat où le gérant est force de proposition, mais ne peut intervenir directement sur le portefeuille ; l'investisseur garde le pouvoir de décision. Enfin, dans le cas d'une gestion pilotée, l'investisseur confie ses fonds au gérant pour qu’ils soient gérés selon l'orientation qu'il a préalablement choisie.

Principaux gestionnaires d'actifsModifier

Le marché de la gestion d'actifs comprend un très grand nombre d'acteurs. Toutefois, les leaders mondiaux du secteur sont pour la plupart américains. Fin 2021, le trio de tête est composé de BlackRock, Vanguard et State Street. Dans le top 20 du secteur, on trouve quatre sociétés d'origine française, au premier rang desquelles Amundi, filiale du Crédit agricole.

Classement mondial des plus grosses sociétés de gestion d'actifs[2] :

Classement Nom Total Montants des actifs(US$ Milliard)
1   (BlackRock) 8,676
2  (The Vanguard Group) 7,148
3  (Fidelity) 3,609
4  (State Street) 3,467
5  (Allianz Group) 2,934
6  (J.P. Morgan) 2,716
7  (Capital Group) 3,383
8  (BNY Mellon) 2,210
9  (Goldman Sachs) 2,145
10  (Amundi) 2,126

Cadre normatifModifier

Les définitions ci-dessous ont été extraites des normes internationales de système de management ISO 55000, ISO 55001 et ISO 55002 publiées en sur l'« asset management » qui couvre tout type d'actifs, tout type d'organisation (un actif étant ce qui crée de la valeur pour l'organisation).

La gestion d'actifs implique d'équilibrer les coûts, les opportunités et les risques par rapport aux performances souhaitées des actifs, afin d'atteindre les objectifs de l'organisation. Il peut être nécessaire de considérer l'équilibre sur différentes périodes.

La gestion d'actifs permet à une organisation d'examiner les besoins et les performances des actifs et systèmes d'actifs à différents niveaux. De plus, elle permet l'application de méthodes d'analyse en vue de la gestion d'un actif aux différentes phases de son cycle de vie qui peut commencer à la conception du besoin de l'actif et aller jusqu'à son démantèlement, et qui comprend la gestion de toute obligation éventuelle après le démantèlement.

La gestion d'actifs est fondée sur un ensemble de principes.

ValeurModifier

Les actifs existent pour fournir de la valeur à l'organisation et à ses parties prenantes. La gestion d'actifs ne se focalise pas sur l'actif proprement dit, mais sur la valeur que l'actif peut fournir à l'organisation. La valeur (qui peut être matérielle ou immatérielle, financière ou non financière) sera déterminée par l'organisation et ses parties prenantes, en fonction des objectifs de l'organisation.

Ceci comprend :
  1. l'énoncé de la manière dont les objectifs de la gestion d'actifs s'alignent sur les objectifs de l'organisation ;
  2. l'utilisation d'une approche de gestion du cycle de vie pour réaliser de la valeur avec des actifs ;
  3. l'établissement de processus décisionnels reflétant le besoin des parties prenantes et définissant la valeur.

AlignementModifier

La gestion d'actifs traduit les objectifs d'une organisation en décisions techniques et financières, plans et activités. Les décisions concernant la gestion d'actifs (techniques, financières et opérationnelles) permettent collectivement la réalisation des objectifs de l'organisation.

Ceci comprend :
  1. la mise en œuvre d'une planification basée sur les risques et sur les informations, ainsi que de processus décisionnels et d'activités transformant les objectifs de l'organisation en plans de gestion d'actifs ;
  2. l'intégration des processus de gestion d'actifs avec les autres processus de management fonctionnel de l'organisation, tels que : finance, ressources humaines, informatique, logistique et exploitation ;
  3. la spécification, la conception et la mise en œuvre d'un système de gestion d'actifs.

Culture d'entrepriseModifier

Le leadership et la culture d'entreprise sont des facteurs importants pour la réalisation de valeur. Le leadership et l'engagement à tous les niveaux de responsabilité sont essentiels pour mettre en place, utiliser et améliorer avec succès la gestion d'actifs au sein de l'organisation.

Ceci comprend :
  1. une définition des rôles, responsabilités et autorités ;
  2. l'assurance que les salariés sont sensibilisés, compétents et habilités à exercer leurs responsabilités ;
  3. une consultation des salariés et des parties prenantes concernant la gestion d'actifs.

GarantieModifier

La gestion d'actifs garantit que les actifs rempliront leur fonction requise. La nécessité d’une garantie découle de la nécessité d'un pilotage efficace de l'organisation. La garantie s'applique à des actifs, à la gestion d'actifs et au système de gestion d'actifs

Ceci comprend :
  1. mettre en œuvre de processus reliant les fonctions et les performances requises des actifs aux objectifs de l'organisation ;
  2. mettre en œuvre des processus de garantie de capacité pendant toutes les phases du cycle de vie ;
  3. mettre en œuvre des processus de suivi et d'amélioration continue ;
  4. fournir les ressources nécessaires et le personnel compétent pour la démonstration de l’assurance, en entreprenant des activités de gestion d'actifs et en exploitant le système de gestion d'actifs.

Styles de gestionModifier

La gestion actionsModifier

Un gérant qui investit en actions boursières est amené à apprécier le couple rendement/risque de son portefeuille, ainsi que les écarts de risque (tracking error) et de rentabilité par rapport au benchmark.

La gestion de produits de tauxModifier

Le gérant investit principalement en produits obligataires et monétaires. Il est ainsi amené à apprécier la maturité de ses placements (duration), l'évolution des taux d'intérêt (écart de la courbe des taux par rapport à la normale) ainsi que la notation de ses obligations corporate.

La gestion diversifiéeModifier

Le gérant est amené à rechercher une optimisation de la diversification du portefeuille en allouant ses fonds sur différentes catégories d'actifs, sur différents secteurs d'activité et différentes zones géographiques. Au-delà des actifs purement financiers, le gérant peut opérer sur les devises, les matières premières, l'immobilier, etc.

La gestion alternativeModifier

Parmi la diversité des réalités qui se cache derrière ce terme, deux principales gestions : le private equity et les gestions de type « spéculatif » (hedge funds).

  • Principalement investi en actions non cotées, le gérant private equity s'attache à la validité économique des sociétés dans lesquelles il investit ainsi qu'aux modalités d'entrée et de sortie du capital de la société.
  • Les hedge funds sont caractérisés par des statuts peu contraignants et un recours quasi systématique à l'effet de levier, deux points qui les différencient des « mutuals funds » ou des « pension funds ». Pour autant, dans leur grande majorité, les « hedge funds » sont des investisseurs « long only » c'est-à-dire n'ayant pas recours à la vente à découvert et dont l'horizon d'investissement se situe entre deux et cinq ans, ce qui les rapproche de ces types d'investisseurs. Il n'en reste pas moins que certains « hedge funds » s'autorisent la vente à découvert et vivent d'opérations d'arbitrage à court terme et parfois utilisent des produits dérivés. Ils contribuent par ce moyen à la liquidité des marchés même s'ils ont tendance à augmenter la volatilité des cours.

Notes et référencesModifier

  1. a et b David P. Stowell, Investment Banks, Hedge Funds, and Private Equity, (ISBN 978-0-12-804723-1, 0-12-804723-2 et 978-0-12-804724-8, OCLC 1000454382, lire en ligne)
  2. (en) The P&I/Thinking Ahead Institute World 500 in 2021, 18 octobre 2021.

Articles connexesModifier

SourcesModifier

  • Arnaud Thauvron, Gestion de patrimoine: stratégies juridiques, fiscales et sociales, [Éd.] 2021-2022., Malakoff, Dunod, 2021.
  • Gilles Mougenot, Xavier Jaspar et Louis de Lestanville (préf. Christian Poncelet), Tout savoir sur le capital investissement : Capital risque - capital développement - LBO, Paris, Gualino éditeur, coll. « City & York », , 4e éd., 394 p. (ISBN 978-2-297-00422-0)

Articles connexesModifier