Natalia Goundareva

actrice russe
(Redirigé depuis Natalia Gundareva)

Natalia Gueorguievna Goundareva (en russe : Наталья Георгиевна Гундарева), née le à Moscou (Union soviétique) et morte le (à 56 ans) dans la même ville de Moscou (Fédération de Russie), est une actrice soviétique puis russe.

Natalia Goundareva
Image dans Infobox.
Fonction
Députée à la Douma
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 56 ans)
MoscouVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nom dans la langue maternelle
Наталья ГундареваVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Formation
Activités
Période d'activité
Depuis Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoints
Leonid Kheiffets (d)
Viktor Viktorovich Koreshkov (d)
Mikhail Filippov (d) (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
1re Douma d'État de la fédération de Russie (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Distinctions
Liste détaillée
Prix d'État de l'URSS
Artiste du peuple de la RSFSR (en)
Artiste d'honneur de la RSFSR (d)
Prix frères Vassiliev (en)
Ordre du Mérite pour la Patrie - 4e classe
Prix du Komsomol
Turandot de cristalVoir et modifier les données sur Wikidata
Могила актрисы Натальи Гундаревой.jpg
Vue de la sépulture.

BiographieModifier

Diplômée de l'Institut d'art dramatique Boris Chtchoukine en 1971, Natalia Goundareva a intégré la troupe du Théâtre Maïakovski dont elle devint l'une des vedettes et auquel elle est restée fidèle jusqu'à la fin de sa vie[1].

Artiste du Peuple de la RSFSR (1986) et lauréate du Prix d'État de l'URSS (1984), Goundareva a remporté quatre fois le titre d'actrice soviétique de l'année (1977, 1981, 1985, 1990), attribué par le magazine Sovetski ekran. Elle est surtout connue pour ses rôles dans des films comme L'Automne (Осень, 1975), Une femme douce (Сладкая женщина, 1977), Le Marathon d'automne (1979), Une fois, vingt ans plus tard (Однажды двадцать лет спустя, 1981)[2],[3].

En 1993-1995, Goundareva est active dans la Douma au sein du groupe parlementaire Women of Russia d'Ekaterina Lakhova.

En 2001, l'actrice a reçu l'invitation d'Oleg Tabakov d'incarner Madeleine Béjart dans l'adaptation de Molière ou la Cabale des dévots (Кабала святош, 1929) de Mikhaïl Boulgakov au Théâtre d'art Anton Tchekhov. Elle a commencé les répétitions, mais s'est rétractée peu avant le début des représentations.

Dans la nuit du 18 au , Goundareva fut prise d'un malaise à sa datcha dans l'oblast de Moscou. Transportée d'urgence à l'Institut Sklifossovski à Moscou, elle a été hospitalisée avec un diagnostic d'infarctus cérébral. Elle fut opérée à l'Institut de neurochirurgie Bourdenko le . Après une réhabilitation, l'actrice retrouvait progressivement ses capacités physiques et put rentrer chez elle en été 2002. Toutefois son état ne lui permit plus de remonter sur scène. La même année, un traumatisme crânien à la suite d'une chute malheureuse lui a laissé les séquelles irrécupérables. Le , Goundareva est décédée d'un deuxième infarctus cérébral à l'Hôpital Saint Alexis de Moscou[1]. L'actrice est inhumée au cimetière Troïekourovskoïe[4].

DistinctionsModifier

ThéâtreModifier

  • 1975 : Traktirchitsa (Трактирщица) l'adaptation de La Locandiera de Carlo Goldoni, la mise en scène d'Aleksandre Belinski (1928 — 2014)
  • 1978 : La Fille du capitaine (Капитанская дочка), l'adaptation du roman éponyme d'Alexandre Pouchkine, mise en scène de Pavel Reznikov

Filmographie partielleModifier

RéférencesModifier

Liens externesModifier